Dessel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dessel
Blason de Dessel
Héraldique
Drapeau de Dessel
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers
Arrondissement Turnhout
Bourgmestre Kris Van Dijck (N-VA)
(2007-24)
Majorité N-VA (2007-24)
Sièges
N-VA
D&W
CD&V
21 (2019-24)
11
7
3
Section Code postal
Dessel 2480
Code INS 13006
Zone téléphonique 014
Démographie
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
9 540 ()
50,10 %
49,90 %
353 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
20,12 %
63,41 %
16,47 %
Étrangers 3,76 % ()
Taux de chômage 6,03 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 13 369 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 51° 14′ nord, 5° 06′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
27,03 km2 (2005)
44,89 %
19,38 %
24,01 %
11,72 %
Localisation
Localisation de Dessel
Situation de la commune au sein de l'arrondissement de Turnhout et de la province d'Anvers

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Dessel

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Dessel
Liens
Site officiel www.dessel.be
Dessel, l'église paroissiale Saint-Nicolas

Dessel est une commune néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province d'Anvers.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville be Dessel.svg
La commune possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 28 mai 1958 et confirmées le 16 février 1993. Ce sont celles de la famille Roelants, seigneurs de Dessel de 1666 à 1696, avec le saint patron local, Saint-Pierre. Ces armoiries apparaissent pour la première fois sur le sceau du conseil municipal à partir de 1693 et sont restées en usage jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Le blason de 1993 indique que le saint détient une clé et un livre, mais l'image officielle est identique aux armoiries de 1958, montrant deux clés et aucun livre. Comparez aussi Balen.
Blasonnement : De sable, une croix en biais d'or. Le bouclier placé devant un Saint-Pierre tenant une clé dans la main droite et un livre fermé dans la main gauche, maintenu à droite par un lion et à gauche par un griffon, tous deux en or. (Traduction libre)
Source du blasonnement : Heraldy of the World[1].



Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Elle comptait, au , 9 584 habitants (4 802 hommes et 7 482 femmes), soit une densité de 354,57 habitants/km²[2] pour une superficie de 27,03 km².

Graphe de l'évolution de la population de la commune.

  • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[3]

Festivités[modifier | modifier le code]

Tous les ans a lieu à Dessel, sur le terrain du Boeretang, le Graspop Metal Meeting, festival de heavy metal se déroulant le dernier week-end du mois de juin.

Industrie[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1950, des activités nucléaires ont été implantées dans la zone nucléaire qui s’étend sur le territoire des communes de Dessel, Mol et Geel. Cette zone occupe une superficie d’environ 1000 hectares (10 km²). Les entreprises nucléaires y emploient environ 1600 personnes[4] :

  • Le SCK-CEN, le centre d’études de l’énergie nucléaire situé à Mol.
  • Belgoprocess, entreprise spécialisé dans le traitement et l’entreposage des déchets radioactifs belges et le démantèlement d’installations nucléaires désaffectées.
  • Isotopolis, le centre d’information de l’ONDRAF
  • Belgonucleaire et FBFC (Franco-Belge de fabrication des combustibles) produisait jusqu'en 2006 du combustible nucléaire et du combustible MOX. En 2011, on a décidé de fermer aussi l’usine de FBFC à Dessel.

En septembre 2013 a été découvert sur le site de Belgoprocess à Dessel une substance gélatineuse se dégageant de cinq fûts provenant de la centrale nucléaire de Doel, et présente dans une quarantaine d'autres fûts de déchets radioactifs[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]