Radio RVM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Radio Valois Multien
Description de l'image RVMultien.gif.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social 10, place Jean-Philippe Rameau
60 800 Crépy-en-Valois
Propriétaire Association Radio Valois Multien
Slogan La radio qui vous écoute
Langue Français
Statut radio associative de Catégorie A
Site Web https://www.radio-valois-multien.fr
Historique
Création
Diffusion
AM  Non
FM  Oui
RDS RVM 93,7
Numérique  Non
Numérique terrestre  Non
Satellite  Non
ADSL  Non
Streaming  Oui : Ecouter en direct
Podcasting  Oui : Ecouter les podcasts

Radio RVM est une radio française associative diffusant ses programmes vers le territoire du Valois, situé pour partie sur le Sud-Est du département de l'Oise, et pour autre, sur le Sud-Ouest du département de l'Aisne, sur un rayon d'environ 40 kilomètres autour de Crépy-en-Valois. Depuis juin 2016, le président de la station est Jacques Gerling.

Radio RVM (aussi connue sous le nom de Radio Valois Multien).

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Radio RVM est une radio associative non commerciale (catégorie A du CSA). Elle est un outil de communication sociale de proximité au service du développement local. Elle défend la liberté d'expression, apporte son soutien aux artistes de musique actuelle de la région Picardie.

Historique (1983 à 2016)[modifier | modifier le code]

1983[modifier | modifier le code]

  • Fin 1983, avec la fin du monopole de la radiodiffusion, le Foyer rural du Valois multien monte un dossier d'ouverture d'une radio locale.
  • L'autorisation est accordée le 4 octobre 1984 au foyer,
  • La première émission est diffusée le 19 mai 1985 sur 96.1 MHz à partir du site de Betz, la puissance d'émission est 500 watts de PAR .
  • Malgré le choix de TDF (TéléDiffusion de France) comme diffuseur de Radio RVM, cette dernière est brouillée sur sa zone de service par La Voix du Lézard émettant de Paris. Commencent alors deux ans de démarches auprès des autorités.

1987[modifier | modifier le code]

  • L'autorisation de la CNCL (Commission nationale de la communication et des libertés) est publiée au J.O. du 15 août 1987 avec 50 watts de PAR !I! mais avec la même fréquence que Canal 60 à Compiègne.

1989[modifier | modifier le code]

  • Radio RVM se sépare de TDF et rachète une partie du matériel d'émission. Nouvelle galère pendant 2 ans jusqu'à ce que la CNCL accorde, le 29 janvier 1989, la puissance de 500 watts de PAR sur le 92.5 MHz.
  • L'Association radio valois multien est créée et prend la relève du Foyer rural.

1990/1991[modifier | modifier le code]

  • Un audit interne aboutit à un projet de relance ambitieux en 1990. Le site d'émission de la station est établi à Crépy-en-Valois.
  • Des employés réguliers sont engagés dont Françoise Maupeu (directrice) et Gérard Lelarge (journaliste).
  • Le plan de relance prévoyait des ressources supplémentaires qui n'ont pas pu être financées malgré l'organisation en 1991 d'un dîner débat rassemblant une quarantaine d'élus dont le Président du Conseil Général. Les dettes se montent à 400 000 F environ. En 1992, il est procédé au licenciement économique du personnel.

1992[modifier | modifier le code]

  • En 1992, Radio RVM est autorisée pour 5 ans par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) sur une nouvelle fréquence. Suivent alors des années d'économies et de gestion rigoureuse pour redresser la situation financière de la station.

1993[modifier | modifier le code]

  • Création de Canal A, banque de programme par satellite pour les radios associatives à laquelle Radio RVM s'est abonnée.
  • Signature d'un contrat d'objectifs avec le département de l'Oise.

1995[modifier | modifier le code]

  • Radio RVM fête ses 10 ans et sort du studio de Betz pour aller à la rencontre de ses auditeurs.
  • Création en partenariat avec la MJC de Ressources du Valois, secrétariat associatif installé au Onze à Crépy.
  • Arrêt de Canal A, radio RVM est cofondatrice d'Ateliers A (ateliers de productions radiophoniques des radios associatives).
  • Création d'INTERVM, feuille hebdomadaire d'informations.
  • Décision d'enregistrer un magazine du Valois spécial avant chaque réunion décentralisée de Conseil d'Administration ou Assemblée.
  • Mise en place d'un système automatique de diffusion (fabrication maison) grâce au MiniDisque.

1997[modifier | modifier le code]

  • Nouvelle autorisation du CSA jusqu'en 2002.
  • Organisation d'un Forum des animateurs qui a réuni 37 personnes pendant une journée.
  • Le partenariat s'intensifie avec la Communauté de Communes du Pays de Valois.

1998[modifier | modifier le code]

  • Le 7 juillet le studio-antenne à Betz est dévalisé.
  • 25 septembre: Assemblée Générale extraordinaire
  • 1er octobre: embauche d'un agent de la communication sociale de proximité en emploi-jeune.

1999[modifier | modifier le code]

  • Déménagement du studio antenne et des bureaux à Crépy-en-Valois.
  • Le 7 juillet 1999, RVM s’installe dans un local situé 27 rue Sadi Carnot.

2000[modifier | modifier le code]

  • Nouveau déménagement ! Dès les premiers froids de l’hiver, les conditions de sécurité du vieux bâtiment qui abrite la radio ne sont plus remplies. L’association Saint Lazare, présidée par Guillaume Vivant, propose un hébergement temporaire, 27 rue Saint Lazare. Les déménagements successifs sont durs mais des satisfactions tout de même, RVM fête ses 15 ans d’antenne.

2001[modifier | modifier le code]

  • Modification des statuts de l’association et création d’un collège de sympathisants.
  • Cette année sera également marquée par les allers-retours entre le studio, site d’émission et l’administration. Année de dures négociations pour obtenir un nouveau local, car il n’y a toujours pas d’emplacement définitif.
  • De nouvelles émission : « Ecoutez pour voir » et « RVM Association ».

2002[modifier | modifier le code]

  • RVM emménage dans son nouveau local, place Jean-Philippe Rameau.
  • Nouvelle autorisation du CSA jusqu’en 2007.
  • Embauche d’un jeune en contrat de qualification audiovisuel, option son.
  • La Saga du Rock organise un concert de soutien.
  • Côté programme, on note l’arrivée de « La soupe aux livres et aux chansons », « Dialogique et betteraves » et la « Chronique citoyenne sur le rôle de député ».

2003[modifier | modifier le code]

  • Fin des parasites, installation d’une liaison FT pour émettre.
  • Début de l’informatisation des programmes.
  • Les émissions « des livres et vous » et « L’heure de colle » font leur entrée dans la grille des programmes.

2004[modifier | modifier le code]

  • Embauche d’un contrat de qualification issu d’un BTS audiovisuel.
  • Un nouveau site Internet est créé.
  • Les résultats sportifs, très demandés par les auditeurs, font leur apparition le dimanche soir, dans l’émission « On reste pour dîner ».
  • De nouvelles émissions se mettent en place, « RVM jazz Story » ou chroniques comme « L’économie pour tous » ou « Les Francoricains ».

2005[modifier | modifier le code]

  • RVM a 20 ans ! Convention de service signée entre la ville de Crépy-en-Valois et la radio pour mettre en place à l’antenne, « Crépy Infos », un bulletin d’informations municipales hebdomadaire.
  • Embauche d’un agent de communication sociale de proximité.
  • Le nouveau dispositif « Radio Jeunes » permet aux jeunes venus de différentes structures de découvrir la radio.
  • Eric Carlier est élu président.

2006[modifier | modifier le code]

  • Mise en place des Messages d’Intérêts Communs sur les ondes de la radio.
  • 1re « tournée des Chaumières », à Nanteuil-le-Haudouin, concert permettant la valorisation des talents musicaux locaux.
  • 2e et dernière édition de la tournée des chaumières à Feigneux.
  • Mise en place des diffusions de l’EPRA, sur la lutte contre les discriminations.
  • De nouvelles chroniques, « le petit billet d’humeur de Réjane », « Val’emploi » et la chronique des annonces de covoiturage.
  • Côté émission, un direct de plus avec « Micro Tout Terrain » qui se balade le dimanche matin sur tout le Valois.

2007[modifier | modifier le code]

  • Grâce à l’arrivée du streaming, RVM peut être écoutée « all over the world ! » sur internet.
  • En juillet, RVM couvre toute la journée du Tour de France à Villers-Cotterêts car il est désormais possible de retransmettre en direct des évènements extérieurs en passant par une simple ligne ADSL.
  • RVM et la ville de Crépy-en-Valois signent une convention pour que la radio soit associée au programme du Contrat Educatif Local, les jeunes peuvent ainsi s’initier aux pratiques radiophoniques dans le temps scolaire.
  • Achat de kits numériques.
  • Une émission entièrement dédiée à l’amour, et « Le pont des arts », programme qui rassemble des artistes et intellectuels de tous horizons, font leur entrée.
  • Une émission mélange bénévoles et salariés autour d’un même rendez-vous hebdo « Y’en aura pour tout le monde ».
  • Edition d'un ouvrage réalisé par Françoise Bourquelot : "L'Homme et la Betterave à Sucre"

2008[modifier | modifier le code]

  • Année électorale oblige, RVM se mobilise pour donner la parole aux candidats du Valois. À la suite des élections municipales, RVM crée l'émission "un maire, une commune" pour permettre aux maires nouvellement élus de se faire connaître.
  • Nouvelle forme du journal d'information locale présenté sous forme de reportages.
  • Adoption d'un nouveau règlement intérieur de l'association. Jacques Gerling est élu président.

2009[modifier | modifier le code]

  • L'Assemblée générale ordinaire décide de la mise en place d'une conférence de rédaction qui a pour but de mettre en place une nouvelle forme du traitement de l'information à l'antenne et d'une commission "communication" destinée à promouvoir la radio sur son territoire du Valois.
  • Refonte du site internet et mise en place du podcast.
  • Fin septembre, RVM organise un week-end Portes Ouvertes de ses locaux crépynois.
  • Une nouvelle émission "La Pologne au Cœur de l'Europe" réalisée par l'Association Pologne France Europe de Pont Ste Maxence fait son apparition à l'antenne.

2010[modifier | modifier le code]

  • Afin de mieux se faire connaître auprès des nouveaux habitants du Valois, RVM met en place une large distribution de dépliants destinés à promouvoir l’outil radio, promotion par ailleurs assurée sur le terrain grâce aux 5 pigistes embauchés en 2010 pour la réalisation de reportages. Un créneau « la Vie locale du Valois » leur a été réservé à cet effet dans la grille des programmes.
  • Premières diffusions également des travaux de la conférence de rédaction sur le thème « entreprendre en temps de crise dans le Valois » et une série d’émissions sur « Quelle politique culturelle pour le Valois ? »
  • Apparition à l’antenne de Street Lyrics, émission consacrée aux groupes de rap locaux ou régionaux.
  • Le 19 mai, RVM fête ses 25 ans d'aventure associative et radiophonique !

2011[modifier | modifier le code]

  • L'année est marquée par une volonté de changement à RVM.
  • C'est le démarrage de l'opération "RVM change de draps" qui vise à terme à rendre la radio plus interactive, plus humanisée, plus conviviale. Pour ce faire un important investissement financier est réalisé pour une remise à neuf de la chaîne de diffusion.
  • Remplacement de la liaison entre le studio et le site d'émission par une ligne SDSL haut débit et acquisition d'un nouveau logiciel de diffusion.
  • Départ d'Aude Mazoué, agent de communication sociale de proximité à RVM depuis 2006, et embauche de Thymoté Mauvois en tant que technicien en contrat d'alternance.
  • A l'antenne Bastifoot et Cœur à Cœur font leur apparition.

2012[modifier | modifier le code]

  • RVM poursuit la mise en place d'un réseau de reporters locaux dont les sons sont diffusés dans "L'Oreille dans le Coing" (Adeline Gallet, Frédérique Ghys, Lory Ferreira, Brice-Alexandre Roboam, Franck Simper). L'émission "Le bouche à oreille" permet chaque semaine à une association locale de s'exprimer, de faire part de ses projets, de ses coups de cœur ou coups de gueule. Au plan musical, apparition sur les ondes de "Subjectif Jazz" mais aussi de "Des livres émoi" proposée toutes les semaines par la Bibliothèque municipale de Crépy-en-Valois ou encore "La France a peur" qui s'intéresse aux idées reçues en matière d'économie. La grille des programmes est remaniée.

2013[modifier | modifier le code]

  • Créations de nouvelles émissions à l'antenne: Le Clan des Cinéphiles (par Brice-Alexandre Roboam et Clément Lemaire), et Sports en Gueules (idem et Patrice Cauvin et Frédéric Jourdain).
  • Emission quotidienne pendant l'été: L'été des Bénévoles, par Frédéric Jourdain).
  • Succès de "L'Oreille dans le Coing" dans tout le Valois.

2014[modifier | modifier le code]

  • Dans le cadre des NAP - Nouvelles Activités Périscolaires - RVM anime des ateliers radios dans différentes écoles primaires du Valois.

2015[modifier | modifier le code]

  • Pour faire face à la fin des emplois aidés tout en préservant son modèle de fonctionnement, RVM met en place une coopérative d'auditeurs pour permettre à chaque auditeur de devenir membre de la radio en échange d'un soutien financier de quelques euros par mois, par trimestre ou par année.
  • Dans le cadre d'un projet pédagogique mis en place avec le collège Jean de La Fontaine de Crépy-en-Valois, réalisation et diffusion de la série "conteurs de métier".

2016[modifier | modifier le code]

  • RVM adhère à la FRANF (Fédération des radios associatives du nord de la France) dont les statuts permettent une ouverture à l'ensemble des radios de la nouvelle région Hauts de France. Une dynamique fédérale plus dense s’offre ainsi aux radios picardes qui rejoignent le dispositif de production et d’échange de programmes auquel participe une vingtaine de radios associatives,
  • l'Audiothèque « Conteurs des métiers » est primée par le fonds MAIF pour l'éducation et par la fondation Caisse d'Épargne Picardie. Sa vocation est d’offrir, notamment aux collégiens de 3e , l’opportunité de découvertes professionnelles par une implication active dans la réalisation d’émissions radiophoniques,
  • Une enquête d’audience des étudiants du BTS MUC du lycée Monnet de Crépy-en-Valois a quantifié l'écoute de la radio et proposé des pistes pour progresser (panel de 1.000 individus sur une base de 42.264 habitants de plus de 15 ans : 12.341 personnes connaissent RVM, 5.114 personnes l’écoutent dont 2.620 l’écoutent au moins une fois par semaine),
  • Tournage d'un clip de promotion de RVM en partenariat avec l’association Rock n’Oise.
  • L’été nature, quotidienne de 60mn est diffusée pendant le mois de juillet. 19 émissions en tout, 19h de programmes sur la nature et l’environnement avec un invité et un thème différents chaque jour.

Identité de la station[modifier | modifier le code]

Personnalités de la station[modifier | modifier le code]

Programmation[modifier | modifier le code]

Radio RVM a pour objectif l'information de proximité, mais elle dispose également, dans sa grille, d'un ensemble d'émissions thématiques à caractère éducatif ou culturel.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Radio RVM diffuse ses programmes pour toutes les couches de la population du Valois, soit potentiellement 70 000 habitants répartis sur le territoire des 62 communes de la communauté de communes du pays de Valois.

Fréquences FM[modifier | modifier le code]

Situation au 1er/01/2013
Secteur Fréquence Site diffusion Ville diffusion Puissance (PAR) Journal Officiel
Crépy-en-Valois 93,7 MHz lieudit Bas de Fontaine Vaudemanche Crépy-en-Valois 500 W 2012-PA-27 Annexe N° I[1]

Autres diffusions[modifier | modifier le code]

La radio diffuse son programme en streaming via son site internet.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]