Royale Entente sportive Wanze-Bas-Oha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis RJS Bas-Oha)
RES Wanze-Bas-Oha
Logo du RES Wanze-Bas-Oha
Généralités
Nom complet Royale Entente sportive Wanze-Bas-Oha
Surnoms Les p'tits bleus
Noms précédents R. JS Bas-Oha
Fondation
Statut professionnel amateur
Couleurs Bleu et rouge
Stade Stade Louis Manne
(3 500 places)
Siège Rue du Pressoir, 2
4520 Bas-Oha
Championnat actuel P1 Liège
Président Thierry Wanet
Entraîneur Jean-Yves Mercenier
Site web Site officiel du club

Maillots

Kit left arm redshoulders.png
Kit body.png
Kit right arm redshoulders.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Domicile


Dernière mise à jour : 18 août 2021.

La Royale Entente sportive Wanze-Bas-Oha est un club de football belge basé à Bas-Oha, dans la région de Huy. Fondé en 1930, le club porte le matricule 1654.

Lors de la saison 2021-2022, il évolue en Division 3 ACFF (5e niveau), pour ce qui est sa 20e saison en séries nationales, dont 4' en Division 3 (alors 3e niveau.

Ce cercle évolue au stade communal « Louis Manne », lequel est « coincé » entre les rives, relativement proches, de la Meuse et la ligne de chemin de fer « Liège-Namur », dans le creux de la vallée au pied des contreforts sur lesquels s'est développé le village. La localité de Wanze, célèbre notamment pour ses sucreries du « groupe Tirlemont », est distante de quelques kilomètres vers l'Est.

Repères historiques généraux[modifier | modifier le code]

  • 1922 : , affiliation de BAS-OHA FOOTBALL CLUB auprès de l'URBSFA.
  • 1926 : , radiation de l'URBSFA de BAS-OHA FOOTBALL CLUB lequel a fusionné avec un autre cercle.
  • 1929 : , VINALMONT FOOTBALL CLUB s'affilie à l'URBSFA qui lui attribue le n° de matricule 1509.
  • 1932 : , VINALMONT FOOTBALL CLUB et matricule 1509 sont démissionnés de l'URBSFA. Ce club est reconstitué en 1940 et reçoit le matricule 2988 l'année suivante.

  • 1930 : , fondation de JEUNESSE SPORTIVE BAS-OHA qui s'affilie auprès de l'URBSFA le et se voit attribuer le n° de matricule 1654.
  • 1940 : , fondation de VINALMONT FOOTBALL CLUB.
  • 1941 : , VINALMONT FOOTBALL CLUB s'affilie à l'URBSFA et se voit attribuer le n° de matricule 2988.
  • 1946 : , fondation de ANTHEIT FOOTBALL CLUB qui s'affilie à l'URBSFA le et se voit attribuer le n° de matricule 4495.
  • 1946 : , fondation de WANZE SPORTS qui s'affilie à l'URBSFA le et se voit attribuer le n° de matricule 4496.
  • 1955 : , JEUNESSE SPORTIVE BAS-OHA (1654) est reconnue « Société Royale » et adapte sa dénomination en ROYALE JEUNESSE SPORTIVE BAS-OHA (1654).
  • 1981 : , ANTHEIT FOOTBALL CLUB (4495) fusionne avec VINALMONT FOOTBALL CLUB (2988) pour former UNION 81 (4495). Le matricule 1988 est démissionné la veille.
  • 1996 : Vers le , WANZE SPORTS est reconnu « Société Royale ».
  • 1997 : , WANZE SPORTS adopte l'appellation de ROYAL WANZE SPORTS (4496).
  • 2006 : , ROYALE JEUNESSE SPORTIVE BAS-OHA (1654) absorbe UNION 81 (4495). Le club garde l'appellation de ROYALE JEUNESSE SPORTIVE BAS-OHA (1654). Le matricule 4495 est démissionné la veille.
  • 2013 : , ROYALE JEUNESSE SPORTIVE BAS-OHA (1654) fusionne avec ROYAL WANZE SPORTS (4496) pour former la ROYALE ENTENTE SPORTIVE WANZE-BAS-OHA (1654). Le matricule 4496 est démissionné la veille.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

On sait qu'une club de Bas-Oha s'affilie à l'URBSFA le sous le nom de Bas-Oha Football Club et qui joue en tenue vertes et blanches. La date exacte de création de ce club reste incertaine. Ce cercle est radié le , soit cinq mois avant la première publication du registre des matricules ! La radiation du matricule est causée par une fusion du Bas-Oha FC avec un autre club local. À cette époque, la suppression/radiation d'un club après fusion est logique et courant un seul des deux pou plisueurs cercles fusionnant poursuit ses activités. Règlementairement, et cela se prolonge avec la mise en place alors imminente du système des matricules, jusqu'en , toute « fusion officielle » va induire la démission des anciens matricules et la création d'un nouveau. Le nom du club avec lequel s'effectue la fusion évoquée ci-avant n'a pas été retrouvé, pas plus que le nom de l'entité constituée par cette fusion. Le fait de la radiation laisse sérieusement supposé soit « à une sanction » car il s'agit d'une fusion avec « un cercle non-membre de l'URBSFA », ou tout aussi simplement que « le cercle constitué par la fusion qui a opté pour une autre fédération rivale de l'URBSFA ».


Le est fondée, partiellement avec d'anciens membres du FC, la Jeunesse sportive Bas-Oha. On sait que le , le club joue en « Bleu et Blanc ». Il rejoint l'Union Belge le et se voit attribuer le n° de matricule 1654 [1].

Le club évolue en séries régionales et provinciales liégeoises pendant quarante ans avant de découvrir l'échelon national.

Débuts en nationales[modifier | modifier le code]

Reconnu « Société royale », le et adate da dénomination officielle en Royale Jeunesse Sportive Bas-Oha à partir du . Notons qu'entre le et le , le club ajoute le « rouge » à ses couleurs officielles bleues et blanches. La raison exactue du changement s'est perdue dans le temps mais ces couleurs sont celles du cercle qui remporte le titre de « Champion provincial 1969 » qui permet à la R. JS Bas-Oha de devenir le 44e club liégeois à jouer en séries nationales, le 29e en Promotion (D4). Cette première aventure ne dure qu'une seule saison. Versé dans la « série D » composée de cercles liégeois, Limbourglimbourgeois et luxembourgeois, les « Mosans » remportent six succès, concèdent cinq partages et s'inclinent à dix-neuf reprises. Alors que le K. SK Tongeren remporte le titre de sa série, le matricule 1654 ne peut mieux qu'un classement final de 15e sur 16 et est relégué en compagnie des Moedige Duivels d'Halen et du Bomal FC.

Une période dorée[modifier | modifier le code]

Le , le matricule 1654 revient à ses couleurs d'origine: Bleu et Blanc. Certaines sources évoquent encore le tricolore bleu-blanc-rouge, mais c'est avec certitude une erreur. À partir de 1973, le club connaît une période dorée. Il remonte en « Promotion » en 1973. La coïncidence veut que le matricule 1654 soit promu en même temps que deux de ses plus proches voisins: la R. Union Hutoise FC et le R. CS Andennais, celui-ci champion de la Province de Namur. Les trois clubs sont versés dans la même « série C » et y jouent les premiers rôles. Si les Hutois doivent se contenter du 5e rang, Bas-Oha termine vice champion des « Oursons andennais ». Ce qui en temps ordinaire n'aurait profité, en termes de montée, qu'au cercle sacré, est cette fois bénéficiaire aux deux premiers classés. En, cause, la création de la Ligue professionnelle de football et l'extension de la Division 1 à 20 clubs.

Quatre saisons en Division 3[modifier | modifier le code]

Si Andenne a déjà évolué au 3e niveau par le passé, c'est une découverte pour Bas-Oha. Les « P'tits bleus », de la couleur principale de leur vareuse, se retrouvent dans une série B qui ne compte que cinq formations francophones sur seize. Andenne, Bas-Oha, ainsi que le Léopold Bastogne, l'UR Namur et le Stade Waremmien doivent en découdre avec des clubs de la Campine anversoise et de la Province de Limbourg.

En cette saison 74-75, la différence de niveau est assez délicate à assimiler pour les joueurs du club, volontaires, courageux mais pas totalement préparés à cette montée. Toutefois, alors que le Patro Eisden remporte la série, que le CS Andennais est honorablement 6e, la JS Bas-Oha évite d'un point la 14e place qui est celle de « barragiste ». Courante à partir des années 1990, cette pratique est de barrages est exceptionnelle pour l'époque. Elle est dans la continuité de la fondation de la Ligue professionnelle et surtout du passage temporaire de la « D1 » de 16 à 20 clubs. Dès le départ du projet, il est convenu que la plus haute division doit être réduite à 18 clubs dans les deux ans, d'abord 19 pour 75-76 puis 18 à partir de 76-77. Les divisions inférieures doivent donc, pendant deux saisons reléguer un cercle de plus qu'à l'accoutumée. C'est Dessel Sport qui doit affronter le barragiste de l'aitre série. Battant deux fois le FC Denderleeuw, Dessel assure son maintien.

La saison 76-77 se déroule dans un cadre assez similaire: dix cercles néerlandophones, cinq francophones et un germanophone. L'AS Eupen qui descend de Division 2 occupe la série alors que le R. FC Sérésien monte de Promotion où est redescendu le Stade Waremmien. Eupen décroche le titre avec un point d'avance sur Andenne alors que la JS Bas-Oha fait de la corde raide tout le championnat qu'elle termine « 14e et barragiste ». Opposé à l'AV Dendermonde, les « P'tits bleus » pensent faire la différence avec un ample succès (8-2) au stade Louis Manne. Mais comme la différence de buts n'est pas prise en considération, une simple victoire « 2-0 » au retour permet au club flandrien d'obtenir un match d'appui. Sur le terrain de Wavre Sport, le cercle mosan assure sa place en « D3 » (0-3).

Répartition territoriale identique pour la saison 77-78. Tilleur qui descend de « Division 2 » et Wavre Sport qui vient de « Promotion » remplacent numériquement l'Eupen et de Bastogne. Les résultats sportifs sont aussi assez similaires. Andenne termine 6e et Bas-Oha 14e. Cette fois, cette position est exempte de barrage.

Changement radical de décor pour la saison 78-79. Bas-Oha en raison de sa situation géographique est assimilé aux clubs namurois (Andenne et Namur) qui sont placés avec les clubs hennuyers et ceux des deux Provinces flandriennes. Complètent la série, deux cercles bruxellois et les Anversois de Willebroek. Les meilleures choses ont une fin. Promus ensemble, Andenne et Bas-Oha occupent les deux dernières positions finales et retournent toux deux en « Promotion ».

Bref retour en Promotion, puis la Provinciale[modifier | modifier le code]

Pendant trois saisons les deux clubs géographiquement proches réalisent des résultats corrects mais jamais flamboyants. Les « Oursons andennais » terminent successivement 4e, 6e et 4e. De leur côté, les P'tits bleus bas-ohatois finissent 8e, 11e et 12e. Comme cela s'est passé un étage plus haut, un changement dans la répartition des séries est fatal au deux clubs. Pour la saison 1981-1982, n'étant plus avec des formations hesbignonnes mais brabançonnes et bruxelloises, les deux clubs retournent dans leur Province respective, qu'ils avaient quittée, la même saison, neuf ans auparavant.

Retour en Promotion après vingt ans[modifier | modifier le code]

La R. JS Bas-Oha club sombre dans le relatif anonymat des séries provinciales liégeoises pendant 21 ans. Le matricule 1654 chute même jusqu'en 2e Provinciale. Le changement de millénaire marque le début d'une nouvelle ère de succès pour le club. Lors de la saison 1999-2000, le club mosan remporte sa série de « P2 » et gagne le droit de retrouver son élite provinciale. La saison suivante, les « P'tits Bleus » sont proches de réussir « une passe de deux » et de filer en Nationale, mais ils ne sont finalement que vice champions derrière Battice. Durant le « Tour final de P1 », la RJSB se fait brûler la politesse par Spa, qui accède à la « Promotion » via le Tour final interprovincial (TFI).

Ce n'est que parti remise pour le matricule 1654 qui est sacré champion provincial au terme de l'exercice 2001-2002. De retour en séries nationales, le club assure son maintien avec une 11e finale en 2002-2003. Au terme de la saison suivante, Bas-Oha se classe 9e, par contre le championnat 2004-2005 est plus délicat. Le club mosan termine à stricte égalité de points et de victoires avec le RFC Meux. Un « test-match » départage les deux formations pour désigner lequel est sauvé et lequel est « barragiste ». Sur le terrain d'Hannut club qui dans la série a terminé juste devant les deux clubs concernés, les deux équipes restent dos-à-dos au terme des 90 minutes initiales (0-0). La décision tombe durant la prolongation. Un doublé de Mustafa Saglam (98e et 108e) place Bas-Oha aux commandes. Cinq minutes avant la fin de la demi-heure supplémentaire, un but de Guillaume Collinet pour les Hesbignons entretient le suspense. À l'entrée de l'ultime minute, Steve Dessart conforme le maintien du matricule 1654 (3-1). Par la suite, Meux connaît des fortunes diverses et doit, au bout du compte, retourner en « P1 Namuroise ».

Les deus saisons suivantes sont plus sereines avec une 9e place finale puis un 6e rang. Entre ces deux championnats, le , le club absorbe l'Union 81 (matricule 4495), un petit club voisin dans l'entité de Wanze[1].

Bref aller/retour[modifier | modifier le code]

À l'occasion de la saison 2007-2008, le club paie encore une fois un lourd tribut à un changement de répartition territoriale pour la composition des séries. La R. JS Bas-Oha ne joue plus avec des clubs luxembourgeois et namurois, mais doit en découdre avec des formations anversoises et limbourgeoises. Ne pouvant mieux qu'une 15e place, le matricule 1654 retourne en « P1 liégeoise » en compagnie de la Grivegnée, « lanterne rouge » de la série.

La RJS Bas-Oha ne s'effondre pas et conquiert son 3e titre provincial avec douze points d'avance sur Warnant. Le club termine la décennie en nationale avec une 11e place, synonyme de maintien en 2010. Malheureusement un an plus tard, il manque deux points aux « P'tits Bleus » pour laisser quatre équipes derrière eux. Contraint de disputer les barrages, il obtient un partage dans le tirs au but face aux Limbourg au K. Herk FC qui prend le dessus lors de la séance de tirs au but: « 5-4 ». Envoyé au « Tour final interprovincial », la JS Bas-Oha va s'imposer au CS Entité Manageoise (1-4) mais est ensuite battue, à domicile, par le Standard Bièvre (0-2). Les résidents du stade Manne conservent un petit espoir allant gagner le repêchage des battus au FC JL Arlonaise (1-4), mais aucune place ne se libère à l'échelon national. C'est déjà le retour en 1re Provinciale. Une relégation qui ne laisse rien de présager de très bon pour le vieux cercle où les finances sont sérieusement en baisse tout comme le nombre de bénévoles actifs.

Fusion[modifier | modifier le code]

Au terme de la saison 2011-2012, la R. JS Bas-Oha ne peut mieux qu'une 11e place finale place en 1re Provinciale. Dans la localité voisine, le cercle de Wanze Sports a conclu sa saison au 5e rang de sa série de 3e Provinciale. Le club nom de « Wanze Sports » circulent dans les coulisses du stade Louis Manne. Certaines rumeurs parlent d'une fusion mais elles sont rapidement démenties. D'autres sources préfèrent évoquer « une collaboration » ou « une bonne entente ». Un an plus tard, la situation ne s'arrange pas à Bas-Oha. Au contraire, alors qu'elle ambitionne d'être au moins présente au tour final pour la montée, la « RJSB » est mêlée à la lutte pour le maintien... qu'elle n'assure finalement pas. 15e et avant-derniers, les « P'tits bleus » chutent en « P2 ». Du côté de Wanze par contre, on est satisfait de la 3e place obtenue en « P3 ».

Sachant ses clubs en délicatesses financières, mais aussi de personnel en suffisance, et par voie de conséquence face à des difficultés sportives les contraignant à limiter leurs ambitions, les autorités communales de Wanze prennent l'initiative d'une réunion le . L'ordre du jour complet n'a pas été révélé, mais on en connait le point principal: « évoquer une fusion entre les deux cercles ». Les différentes négociations voient les idées des dirigeants des deux clubs converger et un accord est conclu pour la fin de ce mois de . La rumeur initiale est rapidement confirmée: la R. JS Bas-Oha et le R. Wanze Sports fusionnent. [2]&[3].

L'entité formée reçoit le nom de Royale Entente Sportive Wanze-Bas-Oha sous le matricule 1654 qui prend officiellement effet le . À la même date, le n° de matricule 4496 est démissionné des registres de l'URBSFA. L'équipe « Premières » de la « RESWBO » joue au stade « Louis Manne » de Bas-Oha tandis que les sélections de jeunes occupent les installations dites « de la rue de Leumont », sur le territoire de la commune d'Antheit.

De nouveau en Nationale[modifier | modifier le code]

Les responsables de la nouvelle entité, partagée en deux ASBL distinctes, ont un credo: les jeunes. Même les équipes Séniors alignées en « P2 » et en « P3 », pour la saison 2013-2014, ont une moyenne d'âge très basse. Cette première saison d'existence de la RESWBO voit les deux équipes adultes terminer sereinement au milieu de leur série respective: 8e pour la P2 et 7e pour la P3.

Selon une vieille expression, « la mayonnaise semble donc bien prendre », ce qui n'est jamais gagné dc'avance dans le cadre de fusion d'entités sportives. Après une 4e place en 2015, l'équipe « A » de l'Entente Sportive WBO décroche le titre de sa série de « P2 » et intègre l'élite provinciale liégeoise.

Le matricule 1654 se stabilise rapidement en « P1 » avec chronologique une 5e puis une 7e place finale. Pour la troisième saison de son retour en 1re Provinciale, le championnat est passionnant jusqu'au bout. Wanze-Bas-Oha loupe le sacre pour un point derrière le R. FC Raeren-Eynatten alors que la JS Fizoise complète le podium avec 46 unités soit deux de moins que le champion. L'Union des Clubs Espagnols (UCE) de Liège occupe le 4e rang avec 45 points ! Cette saison-là, le « tour final de P1 » est remporté par l'US Fizoise. Celle-ci n'est pas promue car durant le Tour final interprovincial, elle s'incline contre la RJ Rochefortoise (2-4) puis lors du repêchage à Gosselies (1-0).

La saison 2019-2020 est arrêté le compte tenu de l'évolution de la Pandémie de Covid-19. Au moment de l'interruption, la R. Ent. Sp. Wanze-Bas-Oha occupe le 2e rang derrière le Stade Disonais. La décision de la fédération de geler les classements et d'appliquer les montées et descentes (hors tours finaux) conformément au règlement est favorable au matricule 1654 qui est promu en Division 3 ACFF.

Lors de la saison 2020-2021, les restrictions imposées par la situation sanitaire causent le retard de reprise des championnats puis leur rapide interruption début . Le , comprenant qu'aucun redémarrage n'est possible avant plusieurs semaines, la fédération belge décrète logiquement, l'annulation de la saison, il n'y a ni montées, ni descentes. La « RESWBO » doit donc patienter pour connaître sa valeur à l'échelon national. Pour l'anecdote, signalons que le matricule 1654 n'a « rejoué » qu'une seule rencontre en nationale, à savoir le , en concédant un revers « 2-0 » au Richelle United FC. Mais comme pour tous les autres clubs la saison est créditée puisqu'ayant débuté.

Résultats dans les divisions nationales[modifier | modifier le code]

Statistiques mises à jour au - au terme de la saison 2020-2021

Bilan[modifier | modifier le code]

Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM Up TM Down
I 1re nationale 0 0
II 2e nationale 0 0
III 3e nationale 4 0 1
IV 4e nationale 14 0 1
V 5e nationale 1 0
 
  TOTAUX 19 0 0 2
  • TM Up= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour une montée éventuelle.
  • TM Down= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour le maintien.

Classement saison par saison[modifier | modifier le code]

Ordre Saison Nom du club Niveau Classement final Remarques
1 1969-70 R. JS Bas-Oha Promotion série D 15e/16 Relégué !
séries provinciales
2 1973-74 R. JS Bas-Oha Promotion série B 2e/16 Promu ![saisons 1]
3 1974-75 R. JS Bas-Oha Division 3 série B 13e/16
4 1975-76 R. JS Bas-Oha Division 3 série B 14e/16 Barrages ![saisons 2]
5 1976-77 R. JS Bas-Oha Division 3 série B 14e/16
6 1977-78 R. JS Bas-Oha Division 3 série B 16e/16 Relégué!
7 1978-79 R. JS Bas-Oha Promotion série D 8e/16
8 1979-80 R. JS Bas-Oha Promotion série D 11e/16
9 1980-81 R. JS Bas-Oha Promotion série C 12e/16
10 1981-82 R. JS Bas-Oha Promotion série B 14e/16 Relégué!
séries provinciales
11 2002-03 R. JS Bas-Oha Promotion série D 11e/16
12 2003-04 R. JS Bas-Oha Promotion série D 9e/16
13 2004-05 R. JS Bas-Oha Promotion série D 12e/16
14 2005-06 R. JS Bas-Oha Promotion série D 9e/16
15 2006-07 R. JS Bas-Oha Promotion série D 6e/16
16 2007-08 R. JS Bas-Oha Promotion série C 15e/16 Relégué!
séries provinciales
17 2009-10 R. JS Bas-Oha Promotion série D 11e/16
18 2010-11 R. JS Bas-Oha Promotion série D 13e/16 Relégué  ![saisons 3]
séries provinciales
19 2020-21 R. ES Wanze-Bas-Oha Division 3 ACFF série B N/A Saison annulée !
20 2021-22 R. ES Wanze-Bas-Oha Division 3 ACFF série B .../16

Anciens joueurs connus[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Notes sur les saisons jouées en nationales[modifier | modifier le code]

  1. Le club est promu grâce à l'élargissement de la Division 1 à 20 clubs. Ce fait ouvre 4 places supplémentaires en Division 3.
  2. Terminant 14e, Bas-Oha doit disputer un barrage contre le 14e de l'autre série afin de désigner le 5e descendant. Opposé à la K. AV Dendermonde, le club mosan s'impose amplement (8-2) lors de l'aller laçis concède une courte défaite (2-0) au retour. La différence de buts n'entrant pas en ligne de compte, une 3e partie sur terrain neutre cette fois est nécessaire. À Wavre, Bas-Oha gagne 0-3 et assure son maintien
  3. Devant disputer les barrages pour se maintenir, le club est battu par Herk-De-Stad FC et doit passer par le Tour final interprovincial (TFI). S'il élimine le CS Entité Manageoise, il est défait par le Standard FC Bièvre et relégué en Première provinciale liégeoise.

Références[modifier | modifier le code]

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]