République de Prekmurje

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La République de Prekmurje.

La République de Prekmurje ou République Murska (hongrois: Vendvidéki Köztársaság ou Mura Köztársaság - slovène : Murska republika - allemand : Murrepublik, prekmure : Respublika Mürska) était un État slovène éphémère qui exista en 1919. Son nom provient de la rivière Mur qui traverse la région et pourrait se traduire par « République au-delà de la Mur ». Aujourd'hui, la région du Prekmurje est une région slovène. Une partie de l'ancienne république se trouve désormais en Hongrie, dans la région du Vendvidék.

Géographie[modifier | modifier le code]

La région (assez plate et traversée par la rivière Mur) est localisée au sein de la plaine de Pannonie. Les principales localités sontMurska Sobota, Szentgotthárd, Lendava, Beltinci et Dobrovnik. Cette région était habitée par une population de langues slovène et hongroise à tendance catholique. La région du Prekmurje était située historiquement à la jonction entre l'Autriche, la Hongrie et le Royaume des Serbes, Croates et Slovènes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusque la fin de la Première Guerre mondiale, la région appartenait au Royaume de Hongrie.

En 1918, l'armée croate avait conquis le Prekmurje mais les Hongrois reprirent la zone avec le 83e régiment d'infanterie. Le traité de Belgrade en 1918 laissa la zone à la Hongrie. Néanmoins, les Serbes désiraient créer un grand État reliant les Slaves de la région des Balkans (Yougoslavie) avec les slaves de la Tchécoslovaquie.

Le 21 mars 1919, les communistes hongrois fondent la République des conseils de Hongrie. Une entité prosoviétique et également anticléricale. Les communistes désiraient confisquer les biens de l'église et exproprier les propriétés ecclésiastiques. Les catholiques de la région du Prekmurje ne l'entendirent pas ainsi et décidèrent de former une république autonome. À Lendava, une campagne anti-communiste débuta mais fut défaite. Le 29 mai, Vilmos Tkálecz et d'autres régionaux déclarent l'indépendance en se basant sur les Quatorze points de la liste du président américain Woodrow Wilson mettant en avant le droit des minorités à avoir leur propre destinée en main. Le nouvel État reconnut l'Autriche en espérant avoir des armes en échange.

Dès le 6 juin 1919, l'armée communiste hongroise se met en route pour rétablir l'ordre sur la région et essaie de démanteler la république. Tkálecz s'enfuit en Autriche. Les milices communistes tuèrent près de 50 paysans anti-communistes et la répression fut sévère tandis que les habitants durent donner des sommes importantes au gouvernement communiste. Le 1er août, la république soviétique de Hongrie est vaincue par les forces de Roumanie sur un autre front plus à l'est. L'armée du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes profite de l'occasion pour annexer cette région le 17 août 1919. Après la Seconde Guerre mondiale, le royaume est remplacé par la Yougoslavie. La région du Prekmurje est en particulier rattachée à la République socialiste de Slovénie. La Slovénie obtient son indépendance de la Yougoslavie en 1991 et le Prekmurje est depuis une des régions historiques et statistiques du pays.

Population[modifier | modifier le code]

La population était alors proche des 100 000 habitants. 20 000 à 22 000 étaient de langue hongroise, 8 000 étaient germanophones, 3 000 étaient croates et les autres étaient slovènes. Depuis 1991, la zone appartient à la Slovénie en tant que région historique et statistique du Prekmurje. Cette région à majorité slovène dispose toujours d'une minorité hongroise et certaines communes sont par ailleurs bilingues.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]