Puerto Carreño

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Puerto Carreño
Blason de Puerto Carreño
Blason
Drapeau
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Département Flag of Vichada.svg Vichada
Fondation
Alcalde Gregorio Alberto Hernandez Colina
Code DANE 99001
Démographie
Gentilé Carreñense
Population 12 897 hab. (2005[1])
Densité 1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 6° 11′ 16″ nord, 67° 28′ 23″ ouest
Altitude 51 m
Superficie 1 240 900 ha = 12 409 km2
Localisation
Carte de Puerto Carreño
Carte de Puerto Carreño

Géolocalisation sur la carte : Vichada (relief)

Vichada (administrative)
City locator 14.svg
Puerto Carreño

Géolocalisation sur la carte : Colombie

Voir sur la carte topographique de Colombie
City locator 14.svg
Puerto Carreño
Liens
Site web www.alcaldiapuertocarreno.gov.co

Puerto Carreño est une municipalité et ville frontière colombienne, chef-lieu du département de Vichada. La municipalité compte 10 034 habitants et son aire métropolitaine est de 12 409 km².

Situation[modifier | modifier le code]

La ville de Puerto Carreño est établie sur une sorte de presqu'île, bornée au sud-est par le fleuve Orénoque et au nord-est par la rivière Meta, le plus important affluent colombien de l'Orénoque. Ces deux Cours d'eau marquent ici la frontière entre la Colombie et le Venezuela. À environ cinq kilomètres au sud-ouest de la ville, le cours inférieur de la rivière Bita[2] borne le troisième côté de la presqu'île, avant de confluer avec l'Orénoque. Au nord-est et en face de Puerto Carreño, sur l'autre rive de la rivière Meta, se trouve la petite ville vénézuélienne de Puerto Páez (es), dans l’État d'Apure.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers habitants des Llanos sont les Achaguas. Ils entretiennent des relations commerciales avec les indiens caribes, échangeant des produits agricoles contre des armes. D'abord nommée El Picacho, le pic, ce qui n'est d'abord qu'une bourgade doit son développement à son port fluvial sur l’Orénoque. Puis, ce qui est devenu une petite ville reçoit du général Buenaventura Bustos le nom de Puerto Carreño, en 1922 et en l’honneur d'un ministre de l'époque, Pedro María Carreño (es) (1874-1946). Puerto Carreño devient municipalité et chef lieu du Comisaría del Vichada (es) en 1974.

Transport[modifier | modifier le code]

Outre par le transport fluvial, toujours actif, la ville est desservie par voie routière ou aérienne.

Transport routier[modifier | modifier le code]

Puerto Carreño est situé, en situation de cul-de-sac le long de l'Orénoque (sur lequel il n'existe pas de pont routier à cet endroit), à l'extrémité orientale de la route nationale 40 (es), un long axe transversal qui relie — à travers la Colombie et par Bogota et la cordillère des Andes — l'extrémité ouest : Buenaventura, le principal port du pays, sur la côte de l’océan Pacifique. C'est d'ailleurs l’unique route correctement viabilisée reliant Puerto Carreño et le département de Vichada au restant de la Colombie.

Transport aérien[modifier | modifier le code]

L’aéroport Germán-Olano, implanté en pleine zone urbanisée, jouxte l'ouest du centre ville de Puerto Carreño. Des vols intérieurs réguliers, pour les passagers, le relient à Bogota et Villavicencio, et pour le fret, à Bogota.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Censo 2005 — Puerto Carreño[PDF], DANE
  2. Ou Vita, selon certaines cartes ou sources.