G-Unit Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec G-Unit.
G-Unit Records
Description de l'image G-Unit logo.png.
Filiale Universal Music Group
Fondation 2002
Fondateur Curtis « 50 Cent » Jackson
Maison de disques Interscope Records, EMI
Genre Hip-hop, RnB
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Siège New York, État de New York
Site web www.g-unitsoldier.com

G-Unit Records est un label discographique américain, situé à New York, dans l'État de New York. Il est fondé en 2002 par Curtis « 50 Cent » Jackson et son ancien manager et producteur Sha Money XL.

G-Unit Records est une partie de Aftermath Entertainment et de Shady Records et est distribué par Interscope Records. Les premiers à avoir fait partie de ce label étaient ceux qui étaient les premiers à faire partie du crew G-Unit : 50 Cent, Tony Yayo et Lloyd Banks. Tony écopa quelques années de prison et Young Buck se rajoute au collectif et ont suivi The Game(qui a quitté le label en 2005), Olivia (qui a aussi quitté le label), Mobb Deep, Spider Loc, Young Hot Rod, Mase (duquel on a entendu parler la signature mais jamais entendu du son G-Unit à part un diss contre Diddy), M.O.P. (lesquels on a entendu que sur un diss (clash) contre The Game et qui ont récemment quitté le label) et les rappeurs affiliés comme Lil' Scrappy, Freeway et LL Cool J (la légende du rap et de Def Jam).

G-Unit Records s'est sous divisé afin de donner plus d'importance et plus d'autonomie à certains de ses membres. Young Buck a ainsi été nommé président de G-Unit South qui depuis que Young Buck a quitté le G-Unit, est renommé Cashville Records. La branche Westcoast du G-Unit est menée par Spider Loc (G-Unit West). Une nouvelle branche vient d'apparaître sous le nom de G-Unit Philly et c'est Freeway qui devrait s'en charger et 50 Cent en serait comme pour tous les autres le vice-président. En décembre 2010, 50 Cent lance G-Note Records, une filiale du label, sur laquelle devrait sortir l'album de Hot Rod[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

2003–2005[modifier | modifier le code]

Après le succès de son premier album, Get Rich or Die Tryin', 50 Cent lance son propre label, G-Unit Records[2]. La G-Unit, qui se composera de Lloyd Banks, Tony Yayo et Young Buck, est signée au label en tant que groupe, chaque membre du groupe ayant son propre contrat comme artiste solo. Avant la signature de la G-Unit à Interscope Records, Bang Em' Smurf est affilié proche du groupe[3]. Il explique avoir enregistré avec 50 Cent deux mixtapes ; ils comptent 400 000 exemplaires vendus, et 50 Cent ne donnera jamais la part des gains à Bang Em' Smurf[3].

Le premier album commercial de G-Unit, Beg For Mercy, se vend à 377 000 exemplaires la première semaine en 2003[4]. En 2008, il compte au total 2,7 millions d'exemplaires vendus aux États-Unis[5] et 6 millions d'exemplaires vendus à l'international[6]. Il est certifié double disque de platine par la RIAA[7].

Après avoir signé Game d'Aftermath en début 2004[8], Spider Loc est également signé au label en parallèle à la publication de l'album Straight Outta Cashville de Young Buck[9]. Cependant, Game et 50 Cent entrent en conflit, et 50 Cent hésite à signer de nouveaux adhérents dans sa « famille »—ce qu'il perçoit comme un groupe et label. Plus tard en 2007, il hésite à signer Mobb Deep[10] et M.O.P.[11].

2006–2009[modifier | modifier le code]

En 2006, G-Unit Records signe Young Hot Rod. La même année, en conjonction avec Infamous Records de Mobb Deep, le label signe Nyce et 40 Glocc. En 2007, Mazaradi Fox signe aussi au label. Le label annonce aussi vouloir signer Trick Trick[12], un accord qui ne se fera jamais.

En fin 2009, le quatrième album de 50 Cent, Before I Self Destruct, est publié ; il contient le single So Disrespectful, qui insulte plusieurs de ses rivaux comme Jay-Z et les anciens membres de la G-Unit, Game et Young Buck. Toujours en 2009, 50 Cent collabore avec l'ancien membre de Roc-A-Fella Records Beanie Sigel, menant à des rumeurs selon lesquelles Beanie Sigel signait à G-Unit Records[13]. En faisant la promotion de Before I Self Destruct, 50 Cent par des membres de G-Unit Records lors d'un entretien. Il confirme que Game, Young Buck, Spider Loc et Young Hot Rod sont toujours signés au label, ce qui n'est plus le cas pour M.O.P et Mobb Deep[14]. Entretemps, le label signe le chanteur de RnB Governor[15] et Beanie Sigel le 5 novembre, respectivement.

Depuis 2010[modifier | modifier le code]

En début janvier 2010, 50 Cent annonce vouloir signer de nouveaux acteurs et auteurs au label, afin de sortir de la routine musicale[16]. Young Jack Thriller, originaire d'Atlanta, sera le premier acteur signé au label[16], publiant chaque semaine un podcast appelé So Disrespectful sur YouTube[17] et devenant un animateur régulier sur la G-Unit Radio[18]. 50 Cent souhaite également vouloir signer Jamelia à G-Unit Records[19].

En début mars 2011, le rappeur Shawty Lo annonce une éventuelle signature au label[20]. Le 8 juin 2011, Shawty Lo et AllHipHop annoncent la signature à G-Unit Records[21]. Il est plus tard annocné que Shawty Lo n'a pas signé au label comme artiste, mais pour la distribution de G-Unit Records par son label D4L[22]. En décembre 2011, 50 Cent signe la vedette de Jersey Shore, DJ Pauly D, à G-Note Records, pour produire trois albums au label[23],[24]. Le 9 juin 2011, 50 Cent publie aussi une mixtape, The Big 10 qui fait participer Kidd Kidd, Precious Paris et Tony Yayo[25]. Il présente également le nouveau membre de la G-Unit, Paris[26].

Le 20 février 2014, le départ de 50 Cent et G-Unit Records d'Interscope est annoncé pour opérer en conjonction avec Caroline Records dirigé par Capitol Music Group[27].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Album publié par G-Unit Records.
Album
G-Unit - Beg For Mercy
  • Sortie : 14 novembre, 2003
  • Classements : #3 U.S.
  • Ventes U.S. : 2 402 732
  • Singles : Stunt 101, Poppin' Them Thangs, My Buddy, Wanna Get To Know You et Smile
Lloyd Banks - The Hunger For More
  • Sortie : 29 juin, 2004
  • Classements : #1 U.S.
  • Ventes U.S. : 1 531 684
  • Singles : On Fire, I'm So Fly et Karma
The Game - The Documentary
  • Sortie : 18 janvier, 2005
  • Classements : #1 U.S.
  • Ventes U.S. : 2 296 843
  • Singles : This Is How We Do, Hate It or Love It
Tony Yayo - Thoughts Of A Predicate Felon
  • Sortie : 30 août, 2005
  • Classements : #2 U.S.
  • Ventes U.S. : 502 619
  • Singles : So Seductive, Curious et I Know You Don't Love Me
' Get Rich Or Die Tryin' OST
  • Sortie : 8 novembre 2005
  • Classements : #2 U.S.
  • Ventes U.S. : 1 356 254
  • Singles : Window Shopper, Hustler's Ambition, Have a Party, Best Friend
Mobb Deep - Blood Money
  • Sortie : 2 mai, 2006
  • Classements : #3 U.S.
  • Ventes U.S. : 238 712
  • Singles : Have a Party, The Infamous, Put 'Em In Their Place et Give It To Me
Lloyd Banks - Rotten Apple]
  • Sortie : 10 octobre, 2006
  • Classements : #3 U.S.
  • Ventes U.S. : 261 453
  • Singles : The Cake, Hands Up et Help
Lil' Scrappy - Bred 2 Die Born 2 Live
  • Sortie : 5 décembre, 2006
  • Classements : #24 U.S.
  • Ventes U.S. : 443 230
  • Singles : Money In The Bank, Gangsta Gangsta et Oh Yeah (Work)
Young Buck - Buck The World
Prodigy de Mobb Deep - Return Of The Mac
  • Sortie : 27 mars, 2007
  • Classements : —
  • Ventes U.S. : —
  • Singles : Mac 10 Handle, Return of The Mac et Stuck on You
Freeway - Free at Last

Labels rattachés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 50 Cent lance G-Note Records, un nouveau label », sur 2K Music (consulté le 2 mai 2015).
  2. (en) G-Unit biography. AllMusic, (consulté le 17 juin 2007).
  3. a et b (en) Carl Chery, « Former G-Unit Affiliate Tells All to All-Access », sur SOHH,‎ (consulté le 1er mars 2016).
  4. (en) Katie Hasty, « Lil Wayne Back On Top Of The Billboard 200 », sur Billboard,‎ (consulté le 1er mars 2016).
  5. (en) Crosley, Hillary, « G-Unit, Game Push Back New Albums », sur Billboard,‎ (consulté le 1er mars 2016).
  6. (en) « New York Post, Return of the Rap Pack », sur NYPost (consulté le 1er mars 2016).
  7. (en) RIAA. RIAA Searchable Database - "G-Unit". RIAA, (consulté le 17 juin 2007).
  8. (en) Reid, Shaheem, « 50 Drops Game From G-Unit; Shots Fired at Radio Station », sur MTV News,‎ (consulté le 1er mars 2016).
  9. (en) Spider Loc Bio. SpiderLoc.com, (consulté le 17 juin 2007).
  10. (en) Lauren Gitlin, « Mobb Deep Get Hand Out From 50 Cent », sur Rolling Stone,‎ (consulté le 1er mars 2016).
  11. (en) Ahsmi Rawlins, « M.O.P. Signs on To Push Sizzurp, Plans G-Unit Debut LP », sur XXL,‎ (consulté le 1er mars 2016).
  12. (en) « Trick Trick to sign with G-Unit? », sur 24hourshiphop (consulté le 1er mars 2016).
  13. (en) « 50 Talks Possibly Signing Beanie Sigel », sur SOHH (consulté le 1er mars 2016).
  14. (en) « 50 Says Game, Buck & More Still Signed To G-Unit », sur SOHH (consulté le 1er mars 2016).
  15. (en) « OFFICIAL GOVERNOR PAGE's Page » (consulté le 20 mars 2015).
  16. a et b (en) « The Syndies Sit Down With G-Unit’s official comedian Jack Thriller [talks Gangs, Bull Dykes, Jail, Head, Fantasia, 50 Cent + Much More] » (consulté le 20 mars 2015).
  17. (en) « Young Jack Thriller Is So Disrespectful: Speaks On 50 Cent, Wyclef, Montana Fishburne, Fantasia & More - BooBooTV.com » (consulté le 20 mars 2015).
  18. (en) « G-Unit Radio "So Disrespectful Edition" "B.Pumper" --World's Worst Freestyle » (consulté le 20 mars 2015).
  19. (en) 50 Cent To Sign Jamelia
  20. (en) Navjosh, « Shawty Lo Signing With G-Unit ? » (consulté le 20 mars 2015).
  21. http://allhiphop.com/stories/news/archive/2011/06/10/22786338.aspx
  22. (en) « Shawty Lo Speaks On His New Deal W/G-Unit & What He Brings To The Table "My Life Story Is So Real" », ThsIs50 (consulté le 20 mars 2015).
  23. (en) « www.djpaulydmusic.com » (consulté le 20 mars 2015).
  24. (en) « kovideo.net - a song lyrics domain » (consulté le 20 mars 2015).
  25. http://rapfix.mtv.com/2011/12/09/50-cent-drops-the-big-10-mixtape-feat-, 20new-g-unit-artists/
  26. (en) « 50 Cent Presents The Big 10 + New G-Unit Artist » (consulté le 20 mars 2015).
  27. (en) « 50 Cent Leaves Interscope and Shady, Brings G-Unit Imprint to Capitol’s Caroline », Billboard (consulté le 20 mars 2015).