Budd Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johnson.
Budd Johnson
Nom de naissance Albert J. Johnson
Naissance
Dallas
Décès
City of New York
Genre musical Swing
Instruments Saxophone, Clarinette
Années actives 1930- 1980

Albert J. Johnson est connu sous le nom de Budd Johnson (1910-1984) est un musicien saxophoniste et clarinettiste américain, compositeur et arrangeur de morceaux[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Budd Johnson est né le à Dallas au Texas[2]. Il est aussi le grand-père du rappeur Prodigy des Mobb Deep.

Il commence sa carrière en jouant du swing.

Ses plus grands succès sont Bird feathers et Manteca.

Il a côtoyé les plus grands : Louis Armstrong, Count Basie, Dizzy Gillespie, Benny Goodman, Coleman Hawkins, Earl Hines, Quincy Jones, Phil Woods[3].

Il termine sa carrière comme directeur de musique dans la société d'édition Atlantic Records[2]. Il a enseigné le saxophone à Ben Webster.

Il est décédé le à New York.

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que leader/coleader[modifier | modifier le code]

En tant que sideman[modifier | modifier le code]

Avec Cannonball Adderley

  • Domination (Capitol, 1965)

Avec Count Basie

  • The Legend (Roulette, 1961)
  • Kansas City 8: Get Together (1979)

Avec Ruth Brown

  • Miss Rhythm (Atlantic, 1959)

Avec Duke Ellington & Count Basie

  • First Time! The Count Meets the Duke (Columbia, 1961)

Avec Gil Evans

  • Great Jazz Standards (Pacific Jazz, 1959)
  • Out of the Cool (Impulse!, 1960)

Avec Dizzy Gillespie

  • The Complete RCA Victor Recordings (Bluebird, 1937-1949 [1995])
  • Dee Gee Days: The Savoy Sessions (Savoy, 1951-1952 [1976])
  • Jazz Recital (Norgran, 1955)

Avec Earl Hines

  • The Father Jumps (Bluebird, 1939-1945 [1975])

Avec Etta Jones

  • Lonely and Blue (Prestige, 1962)

Avec Quincy Jones

  • The Birth of a Band! (Mercury, 1959)
  • The Great Wide World of Quincy Jones (Mercury, 1959)
  • I Dig Dancers (Mercury, 1960)

Avec Jimmy McGriff

  • The Big Band (Solid State, 1966)

Avec Carmen McRae

  • Something to Swing About (Kapp, 1959)

Avec Bud Powell

  • Earl Bud Powell, Vol. 1: Early Years of a Genius, 44–48 (1948)

Avec Carrie Smith

  • Carrie Smith (West 54, 1978)

Avec Jimmy Smith

  • Monster (Verve, 1965)

Avec Sonny Stitt

  • Broadway Soul (Colpix, 1965)

Avec Clark Terry

  • Color Changes (Candid, 1960)
  • Clark Terry Plays the Jazz Version of All American (Moodsville, 1962)

Avec Ben Webster

  • Ben Webster and Associates (Verve, 1959)

Avec Randy Weston

  • Uhuru Afrika (Roulette, 1960)
  • Highlife (Colpix, 1963)
  • Tanjah (Polydor, 1973)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biographie et discographie », sur www.jazzbiographies.com (consulté le 21 février 2011)
  2. a et b (fr) « Biographie », sur www.canadianjazzarchive.org (consulté le 21 février 2011)
  3. (en) « Biographie », sur music.aol.com (consulté le 21 février 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]