Prix Henri-Hertz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le prix Henri-Hertz est un prix littéraire créé en 1986 par la Chancellerie des universités de Paris, la Sorbonne, grâce à un legs offert par la veuve d'Henri Hertz. Il « récompense une œuvre (historique, critique ou de fiction) propre à faire connaître et comprendre les préoccupations éthiques ou civiques du courant auquel il a appartenu ».

Historique[modifier | modifier le code]

Né en 1875, dans une famille juive de Lorraine, Henri Hertz était journaliste et écrivain. Il est l'ami d'Apollinaire, de Max Jacob, d' Alfred Jarry et des Symbolistes... Très marqué par l'Affaire Dreyfus et conscient de l'importance de la question du Judaïsme, il est l'un des fondateurs du « Comité d’Action France-Palestine » et devient, après 1925, secrétaire général de la section française du Congrès juif mondial. Il collabore au «  Mercure de France », à «  la Revue blanche », à « La Démocratie Sociale », que dirigeait Aristide Briand et à la revue symboliste « La Phalange ». Henri Hertz est mort en 1966.

Lauréats[modifier | modifier le code]

Le prix a couronné: