Fabrice Bouthillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fabrice Bouthillon est un historien français, licencié de Théologie catholique à l'Université de Strasbourg, normalien et ancien élève de l'École française de Rome. Il est actuellement professeur à l'Université de Bretagne occidentale, à Brest. Il est spécialisé en histoire religieuse du monde contemporain, en histoire diplomatique et en histoire des totalitarismes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur des Schèmes que l'on abat. À propos du gaullisme (Plon, 1995), de La naissance de la Mardité, une théologie politique à l'âge totalitaire (PUS, 2001), d'une Brève Histoire philosophique de l'Union Soviétique (Plon, 2003), de L'illégitimité de la République (Plon, 2005) et de Et le bunker était vide (Hermann, 2007) qui est une interprétation du testament politique d'Adolf Hitler et pour lequel il a obtenu en 2009 le prix Henri-Hertz. Il collabore aussi régulièrement à la revue scientifique fondée par Raymond Aron, Commentaire, pour laquelle il a développé des réflexions sur le centrisme, le catholicisme ou le négationnisme. En 2011 est sorti Nazisme et Révolution, Histoire Théologique du National-Socialisme, 1789-1989, chez Fayard[1],[2].

Pour Fabrice Bouthillon, il existe un continuum entre le bonapartisme, qu'il considère comme un centrisme par addition des extrêmes, et les régimes totalitaires du XXe siècle, du fait de la fracture opérée par la Révolution française dans l'Europe entière. La principale occupation des gouvernements aurait été au cours des XIXe siècle et XXe siècle de refermer cette brèche, en recourant au centrisme, pour pallier toute guerre civile. Deux solutions s'offraient alors aux dirigeants politiques : le centrisme par exclusion des extrêmes (Philippe d'Orléans, Otto von Bismarck) et le centrisme par addition des extrêmes (Napoléon Ier, Staline, Hitler). La différence entre le simple centrisme par addition et le totalitarisme réside dans la présence ou non d'un chef charismatique, ce qui n'était pas le cas de Napoléon, par exemple.

Ami et ancien condisciple de la rue d'Ulm du plasticien et écrivain, Alberto Velasco, il a œuvré pour une publication posthume de ses textes, et notamment de son recueil de nouvelles, Le Quantique des quantiques (Éditions Hermann, 2010).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Fabrice Bouthillon, Les schèmes qu'on abat : à propos du gaullisme, Paris, Editions de Fallois, , 72 p. (ISBN 9782877062534, OCLC 34256926)
  • Fabrice Bouthillon, Le Principe d'Incertitude. Considérations ouessantines sur l'exégèse de l'Epître aux Galates, Plougastel-Daoualas : Les Cahiers Hopala, 1999, 30 p.
  • Fabrice Bouthillon, La naissance de la mardité : Une théologie politique à l'âge totalitaire : Pie XI, 1922-1939, PU Strasbourg, , 334 p. (ISBN 9782868201928)
  • Fabrice Bouthillon, Brève histoire philosophique de l'Union soviétique, , 192 p. (ISBN 9782259196444)
  • Fabrice Bouthillon, L'illégitimité de la République : Considérations sur l'histoire politique de la France au XIXe siècle, 1851-1914, Plon, , 312 p. (ISBN 9782259196451 et 2259196454)
  • Fabrice Bouthillon, Et le bunker était vide : lecture du testament politique d'Adolf Hitler, Editions Hermann, , 96 p. (ISBN 9782705666798)
  • Fabrice Bouthillon, Nazisme et révolution : histoire théologique du national-socialisme, 1789-1989, Paris, Fayard, , 329 p. (ISBN 9782213656007 et 2213656002) (incluant Et le Bunker était Vide).
  • Fabrice Bouthillon et Marie Levant, Pie XI, un pape contre le nazisme ? : L'encyclique Mit brennender Sorge, Éditions Dialogues, coll. « Nes ouvertures », , 452 p. (ISBN 978-2369450337).
  • Fabrice Bouthillon, L'impossible université, Éditions Dialogues, , 107 p. (ISBN 978-2369450597).

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • COL Norbet (Dir.), Écritures de soi, L'Harmattan, 2007, 412 p.

Articles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nazisme : réaction radicale ou addition des extrêmes ?, France culture, émission Du grain à moudre, 31 janvier 2011
  2. Interview de Fabrice Bouthillon, Dialogues Littéraire, émission littéraire 11, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]