Prise de l'île de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La prise de l'île de France est le nom d'une bataille qui se conclut par la perte de l'île de France par les Français au profit des Britanniques à la fin de l'année 1810. Faisant suite à la prise de l'île Bonaparte quelques semaines plus tôt, cette opération longtemps repoussée permit à la Royal Navy de régner en maître sur la route des Indes et l'océan Indien pendant environ un siècle et demi. Pour lui permettre d'aboutir et ne pas connaître à nouveau la défaite, comme ce fut le cas au terme de la bataille de Grand Port, l'assaillant avait mobilisé 25 000 hommes à bord de soixante dix navires.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]