Prise de l'île de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La prise de l'île de France est le nom d'une bataille qui se conclut par la perte de l'île de France (actuelle île Maurice) par les Français au profit des Britanniques à la fin de l'année 1810. Faisant suite à la prise de l'île Bonaparte (actuelle île de la Réunion) quelques semaines plus tôt, cette opération longtemps repoussée permit à la Royal Navy de régner en maître sur la route des Indes et l'océan Indien pendant environ un siècle et demi. Pour lui permettre d'aboutir et ne pas connaître à nouveau la défaite, comme ce fut le cas au terme de la bataille de Grand Port, l'assaillant avait mobilisé 25 000 hommes à bord de soixante dix navires.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]