Combat de Gratz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Combat de Gratz
Description de cette image, également commentée ci-après

L'insigne du 84e d'infanterie, portant l'inscription : « UN CONTRE DIX 26 Juin 1809 »

Informations générales
Date 24–26 juin 1809
Lieu Graz
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français Drapeau de l'Empire d'Autriche Empire d'Autriche
Commandants
Auguste Marmont
Jean-Baptiste Broussier
Jean-Hugues Gambin
Ignácz Gyulay
Forces en présence
6 000[1] à 16 700[2] 15 000[3] à 20 000[4]
Pertes
263 à 900[1] 980[1] à 2 000[3]

Cinquième Coalition

Batailles

Campagne d'Allemagne et d'Autriche
Sacile · Teugen-Hausen · Raszyn · Abensberg · Landshut · Eckmühl · Ratisbonne · Neumarkt · Radzymin (en) · Caldiero (en) · Dalmatie · Ebersberg · Piave · Malborghetto (en) · Linz (en) · Essling · St-Michel (en) · Stralsund (en) · Raab · Gratz · Wagram · Korneuburg (en) · Gefrees (en) · Schöngrabern (en) · Znaïm · Ölper (en)


Traité de Schönbrunn

Batailles navales
Martinique · Sables-d'Olonne · Île d'Aix · Walcheren · Grand Port · Lissa · Pelagosa


Campagne d'Espagne


Rébellion du Tyrol

Le combat de Gratz oppose les Français commandés par le colonel Gambin aux Autrichiens commandés par le général Gyulay. La confrontation a lieu le 25 et 26 juin 1809.

Deux bataillons du 84e Régiment de Ligne, forts au plus de 1 100 combattants et commandés par le colonel Gambin, avaient été laissés dans la ville de Graz. Le 26 juin, le général autrichien Giulay (Gyulai) se présenta devant cette place avec un corps de 10 à 12000 hommes.

Le colonel Gambin plaça ses deux bataillons dans les faubourgs de la ville, repoussa toutes les attaques de l'ennemi, le culbuta partout, lui prit 500 hommes, 2 drapeaux, et se maintint dans ses positions pendant 14 heures jusqu'à l'arrivée des renforts du général Broussier.

C'est sur le champ de bataille de Wagram qu'il présenta à l'Empereur les drapeaux pris à Gratz : « Colonel, lui dit Napoléon, je suis content de la bravoure de votre régiment et de la vôtre, vous ferez graver sur vos aigles : UN CONTRE DIX ».

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Smith, p 318
  2. Bowden & Tarbox, p 154. The authors give Marmont's strength at Wagram as 10,700.
  3. a et b Epstein, p 144
  4. Arnold, p 114

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) James R. Arnold, Napoleon conquers Austria : the 1809 campaign for Vienna, Westport, Conn, Praeger Publishers,‎ , 247 p. (ISBN 978-0-275-94694-4, OCLC 31708945).
  • (en) Scotty Bowden, Charles Tarbox et Général de Division Porret (introduction), Armies on the Danube, 1809, Chicago, Ill, Emperor's Press, coll. « Armies of the Napoleonic wars research series »,‎ , 236 p. (ISBN 978-0-913-03708-9, OCLC 21127674).
  • (en) Robert M. Epstein (préf. Russell F. Weigley), Napoleon's last victory and the emergence of modern war, Lawrence, Kan, University Press of Kansas, coll. « Modern war studies. »,‎ , 215 p. (ISBN 978-0-700-60664-1 et 978-0-700-60751-8, OCLC 29223732).
  • Digby Smith, The Greenhill Napoleonic wars data book, London Mechanicsburg, PA, Greenhill Books Stackpole Books,‎ , 582 p. (ISBN 978-1-853-67276-7, OCLC 37616149).