Lubin Martin Vandermaesen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lubin Martin Vandermaesen
Lubin Martin Vandermaesen
Le général de division comte Lubin Martin Vandermaesen.

Naissance
Versailles
Décès (à 46 ans)
Ascain, Pyrénées-Atlantiques
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1782-1813
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Hommages Nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile, 1re colonne

Lubin Martin Vandermaesen, né le à Versailles dans les Yvelines et mort le à Ascain, dans les Pyrénées-Atlantiques, est un général français de la Révolution et de l’Empire, blessé mortellement à Saint-Jean-de-Luz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Du simple soldat au général de division[modifier | modifier le code]

En 1782 Vandermaesen est soldat au régiment de Touraine et est promu sergent en 1788, sergent-major en 1790 et lieutenant en 1792. En septembre 1793 il est adjudant-major au 11e bataillon de volontaires du Jura et en devient le lieutenant-colonel en octobre de la même année, et de 1794 à 1797 il sert à l'armée du Rhin. En juin 1794 il passe chef de la 140e demi-brigade de première formation. Blessé au siège de Kehl le 6 janvier 1797, il est affecté à l'armée d'Helvétie l'année suivante puis à l'armée du Danube.

Il est promu le 5 février 1799 général de brigade. Après avoir combattu à Stockach le 25 mars 1799, il est fait prisonnier à Mannheim le 18 septembre suivant. Libéré à la fin de l'année 1800, il reprend du service en 1802, sous le commandement du général Decaen, à l'île de France. Il est élevé au grade de général de division en 1803 et il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 25 mars 1804.

Général de l'Empire[modifier | modifier le code]

De retour en France après la capitulation de l'île de France en décembre 1810, il est envoyé en Espagne en juin 1811 et y sert sous les ordres du général Caffarelli puis du général Clauzel. Il est blessé mortellement par un tireur d’élite anglais le 1er septembre 1813 à Bera (Vera de Bidasoa) lors de la prise du pont San Miguel.

Noms gravés sous l'arc de triomphe de l'Étoile : pilier Ouest, 1re et 2e colonnes.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il fait partie des 660 personnalités à avoir son nom gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile. Il apparaît sur la 1re colonne (l’arc indique VANDERMAESEN).

Sources[modifier | modifier le code]