Organisations internationales en Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Politique de l'Europe)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les principales organisations internationales en Europe ont été établies dans la période faisant suite à la Seconde Guerre mondiale afin d'accroitre les coopérations, notamment politiques, des États européens qui les composent. Le Conseil de l'Europe et l'Union européenne sont ainsi les deux principales organisations régionales sur le continent européen.

Unité européenne, rêve et réalité[modifier | modifier le code]

L’Europe a depuis plusieurs siècles le rêve de s’unifier afin d’éviter les guerres et les conflits meurtriers. Un des premiers penseurs d’une union entre Européens fut le philosophe allemand Leibniz. Victor Hugo défendit lui-même le projet d’une utopie des États-Unis d'Europe dans un célèbre discours (Discours Pour la Serbie 1876[1]).

L’Europe n’a jamais connu d’unité politique totale. Europe et Utopie pourrait être un des noms des différents projets d’unité européenne. Certaines périodes, d’une durée variable, ont cependant été marquées par la domination d’une vaste partie du continent par un pouvoir unique, qui s’est en général imposé par la force. Ce fut ainsi le cas de l’empire romain, de l’empire carolingien, de l’empire napoléonien, et du Troisième Reich. Certaines familles royales ont également, par le biais de relations dynastiques, gouverné un grand nombre de pays européens, au premier rang desquelles la famille des Habsbourg.

Victor Hugo a souvent rêvé qu’un jour existeraient les États-Unis d’Europe, faisant penser aux États-Unis d’Amérique. Son discours prononcé le , à l’occasion de l’ouverture du Congrès de la Paix à Paris, est resté célèbre[2]. Il y évoque une Europe enfin pacifiée, unie dans un même gouvernement. La suite de l’Histoire lui donne hélas tort, avec la guerre de 1870 et les deux guerres mondiales. Puis arrive la guerre froide, qui divise l’Europe en deux blocs antagonistes. Malgré tout, le général de Gaulle conserve l’espoir, parlant à plusieurs reprises d’une vaste Europe allant de l’Atlantique à l’Oural. La chute du mur de Berlin et l’effondrement du bloc soviétique pourraient un jour lui donner raison.

En effet, depuis la deuxième moitié du XXe siècle, un mouvement d’union politique est en construction avec la coopération et le consensus se réalisant avec le Conseil de l'Europe, avec pour particularité sa mise en place pacifique et démocratique. La forme finale de ce nouveau pouvoir qu’est l’Union européenne n’est cependant pas encore arrêtée et laisse aujourd’hui une grande liberté politique aux pays membres, de plus en plus nombreux.

Les Europe politiques[modifier | modifier le code]

La diversité d’institutions est si forte que certains considèrent que l’on assiste à la formation de plusieurs Europes : une Europe économique et politique (l’Union européenne), une Europe des droits de l’Homme (le Conseil de l'Europe), une Europe de la sécurité (Espace Schengen) et une ébauche d’Europe diplomatique (le Conseil de l'Union européenne).

Il est donc proposé, ici, de faire le lien entre les différentes institutions européennes : membres, fonctions et rapports.

Les appartenances aux institutions[modifier | modifier le code]

Pays UE[Note 1] AELE[Note 2] EEE[Note 3] Conseil de l'Europe Espace Schengen Zone euro[Note 4] OCDE[Note 5] OTAN[Note 6]
Albanie candidat oui oui
Allemagne oui oui oui oui oui oui oui
Andorre oui oui[Note 7]
Arménie oui
Autriche oui oui oui oui oui oui
Azerbaïdjan oui
Belgique oui oui oui oui oui oui oui
Biélorussie candidat
Bosnie-Herzégovine oui
Bulgarie oui oui oui oui oui
Chypre oui oui oui oui oui
Croatie oui oui oui
Danemark oui oui oui oui MCE II[Note 8] oui oui
Espagne oui oui oui oui oui oui oui
Estonie oui oui oui oui oui oui oui
Finlande oui oui oui oui oui oui
France oui oui oui oui oui oui oui
Géorgie oui
Grèce oui oui oui oui oui oui oui
Hongrie oui oui oui oui oui oui
Irlande oui oui oui oui oui
Islande oui oui oui oui oui oui
Italie oui oui oui oui oui oui oui
Kazakhstan
Kosovo utilise l'€ [Note 9],[3]
Lettonie oui oui oui oui oui oui
Liechtenstein oui oui oui oui
Lituanie oui oui oui oui oui oui
Luxembourg oui oui oui oui oui oui oui
Macédoine du Nord candidat oui
Malte oui oui oui oui oui
Moldavie oui
Monaco oui [Note 7] oui
Monténégro candidat oui utilise l'€[Note 9],[3]
Norvège oui oui oui oui oui oui
Pays-Bas oui oui oui oui oui oui oui
Pologne oui oui oui oui oui oui
Portugal oui oui oui oui oui oui oui
Roumanie oui oui oui oui oui
Royaume-Uni oui oui oui oui oui
Russie oui
Saint-Marin oui oui[Note 7]
Serbie candidat oui
Slovaquie oui oui oui oui oui oui oui
Slovénie oui oui oui oui oui oui oui
Suède oui oui oui oui oui
Suisse oui oui oui oui
Tchéquie oui oui oui oui oui oui
Turquie candidat oui oui oui
Ukraine oui
Vatican oui[Note 7]

Catégorisation par pays[modifier | modifier le code]

Pays fondateurs [Pays 1] Membres « leaders » [Pays 2] Membres « s’intégrant » [Pays 3] Membres « attentistes » [Pays 4]
Allemagne Autriche Chypre Albanie
Belgique Espagne Croatie Arménie
France Finlande Danemark Azerbaïdjan
Italie Grèce Estonie Biélorussie (hors CE)
Luxembourg Portugal Hongrie Bosnie-Herzégovine
Pays-Bas Irlande Géorgie
Bulgarie Islande
Lettonie Kazakhstan (hors CE)
Lituanie Kosovo (hors CE)
Malte Macédoine
Pologne Moldavie
Roumanie Monténégro
Royaume-Uni Norvège
Slovaquie Russie
Slovénie Serbie
Suède Ukraine
Suisse
Tchéquie
Hors micro-états.
  1. Les pères fondateurs des institutions (premiers membres des institutions).
  2. Les pays dans le mouvement fédérateur de l’Europe (pays faisant partie de toutes les institutions et dates d’adhésion) : l’Europe à plusieurs vitesses.
  3. Une intégration nationale à géométrie variable (pays ne faisant pas partie de toutes les institutions): avec commentaire.
  4. Pays n’étant membres d’aucune institution officielle (sauf Conseil de l'Europe et CEDH) : commentaire et accord particulier possible (ex: accord de coopération avec la Suisse).

Les pères fondateurs des institutions (premiers membres des institutions)[modifier | modifier le code]

Pays OECE
(ancêtre de l’OCDE)
Conseil de l'Europe CEE
(ancêtre de l’Union européenne
Allemagne oui oui
Autriche oui
Belgique oui oui oui
Danemark oui oui
France oui oui oui
Grèce oui
Irlande oui oui
Italie oui oui oui
Luxembourg oui oui oui
Norvège oui oui
Pays-Bas oui oui oui
Portugal oui
Royaume-Uni oui oui
Suède oui oui
Suisse oui
Turquie oui

Une Europe à la carte[modifier | modifier le code]

Pays Adhésion au
Conseil de l'Europe
Signature de la
Convention de Schengen
Entrée dans
l’Union européenne
Albanie
Allemagne
Andorre
Arménie
Autriche
Azerbaïdjan
Belgique
Bosnie-Herzégovine
Bulgarie
Chypre
Croatie
Danemark
Espagne
Estonie
Finlande
France
Géorgie
Grèce
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Macédoine
Malte
Moldavie
Monaco
Monténégro
Norvège
Pays-Bas
Pologne
Portugal
Roumanie
Royaume-Uni
Russie
Saint-Marin
Serbie
Slovaquie
Slovénie
Suède
Suisse
Tchéquie
Turquie
Ukraine

Des pays européens hors de la construction européenne[modifier | modifier le code]

Pays Rapport avec les institutions européennes Commentaire
Biélorussie
Kosovo
Vatican

Pays n’étant membres d’aucune institution officielle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. UE : Union européenne.
  2. AELE : Association européenne de libre-échange.
  3. EEE : Espace économique européen.
  4. Zone euro : pays utilisant l'euro en tant que monnaie officielle.
  5. OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques (comprend 7 pays non européens).
  6. OTAN : Organisation du traité de l'Atlantique nord.
  7. a b c et d Voir : Utilisation de l'euro par des pays non-membres de l'Union européenne
  8. MCE II : Mécanisme de taux de change européen.
  9. a et b Voir : Pays utilisant l'euro sans accord formel.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Discours Pour la Serbie 1876.
  2. Discours de 1849 de Victor Hugo.
  3. a et b Marc Semo, « Kosovo et Monténégro, îlots d'euros », Libération,‎ , Le mark était leur monnaie officielle, ils passent à la monnaie unique. (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]