Plantain psyllium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Plantago afra

Plantago afra, le plantain psyllium, herbe aux puces, plantain pucier, plantain brun, plantain noir, dit « de Provence », est une plante herbacée vivace de la famille des Plantaginaceae. Le terme « psyllium » est de plus en plus utilisé seul aujourd'hui - du fait de son usage courant en anglais - pour qualifier le Plantain des Indes ou ispaghul (Plantago ovata, Forssk.), dit « psyllium blond » par opposition au plantain brun.

Description[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Mucilage, aucuboside, oligo-éléments, sels de potassium.

Usage[modifier | modifier le code]

Comme le Plantain intermédiaire, les feuilles jeunes se mangent en salade. En raison de l'important contenu en mucilage, on l'utilise en cosmétique pour faire des masques adoucissants. Ce sont les graines qui sont très riches en mucilage[1]

Pharmacopée[modifier | modifier le code]

  • Usages : laxatif, émollient, diminution de l’absorption du cholestérol contenu dans les aliments, régulation de la glycémie pour les diabétiques, diminution inflammation du côlon irritable[2] (fibres douces).
  • Partie utilisée : graine et son, après hydratation (par jour : 20g dans 200cc d'eau pendant quelques heures). Plante utilisée traditionnellement pour soigner les irritations cutanées et rougeurs aux paupières, pour faciliter le transit. Des recherches récentes montreraient qu'elle a un effet sur la baisse du taux de cholestérol et du contrôle du diabète.

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Plantago psyllium non auct. L. (1753), sensu L. (1762) c'est-à-dire que Linné a décrit 2 espèces sous le nom de Plantago psyllium en 1753 (le plantain des sables), puis en 1762. Ce nom n'est donc pas valide pour la seconde espèce, décrite en 1762, dont le nom valable est Plantago afra L.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Wirth, « quid du plantain noir de Provence? », Plantes et Bien-être,‎ (ISSN 2296-9799)
  2. Dr Anne-Claire Gagnon et al., Le guide des plantes qui soignent, Vidal, , 465 p. (ISBN 2850911925)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :