Place Colette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1er arrt
Place Colette
Image illustrative de l’article Place Colette
La place Colette, avec la façade de la Comédie-Française.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Palais-Royal
Voies desservies Rue Saint-Honoré, place André-Malraux, rue de Richelieu, rue de Rohan
Morphologie
Longueur 61 m
Largeur 23 m
Historique
Dénomination 19 février 1966
Géocodification
Ville de Paris 2186
DGI 2184
Géolocalisation sur la carte : 1er arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 1er arrondissement de Paris)
Place Colette
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Place Colette
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place Colette est une place du 1er arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La place est encadrée au nord et à l'est par le Palais-Royal (au nord avec la Comédie-Française et à l'est par le Conseil d'État), au sud par la rue Saint-Honoré qui la sépare de l'hôtel du Louvre, et à l'ouest par la rue de Richelieu.

La bouche de la station de métro Palais Royal - Musée du Louvre, dite « Kiosque des noctambules », dessinée en 2000 par Jean-Michel Othoniel, se trouve sur cette place.

Le quartier est desservi par les lignes (M)(1)(7).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Colette, vers 1890.

Cette place rend hommage à l'écrivaine Colette, sur demande de sa fille unique, Colette de Jouvenel à André Malraux, alors ministre de la Culture[1]. L'arrêté a été pris le [2].

Historique[modifier | modifier le code]

La place a reçu son nom en 1966 et l'inauguration a eu lieu le suivant[3].

La place avec la Comédie-Française en arrière-plan.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Le café Le Nemours a accueilli le tournage de plusieurs films :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Malécot, Le Monde de Colette au Palais-Royal : Photographies, Monum/Éditions du patrimoine, , 239 p. (ISBN 2-85822-802-7), p. 20.
  2. « Place Colette », sur paris.fr.
  3. Monique Cornand, Madeleine Barbin et Marie-Laure Chastang (catalogue de l'exposition du 10 mai au 15 septembre 1973 à la Bibliothèque nationale à Paris), Colette, Bibliothèque nationale, (ISBN 2-7177-1146-5), p. 211.