Piste de bobsleigh des Pélerins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Piste des Pélerins
L'équipe suisse de bobsleigh (de Leysin), championne olympique en 1924 à Chamonix (G. à D. Scherrer, Neveu, et les frères Schlappi).jpg
Généralités
Adresse
Construction et ouverture
Construction
Construction
Ouverture
Architecte
Service des Ponts et Chaussées de la Haute-Savoie
Coût de construction
115 822,57 francs
Équipement
Dimensions
1 369,88 m
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Haute-Savoie
voir sur la carte de Haute-Savoie
Red pog.svg

La piste de bobsleigh des Pélerins, également orthographiée Pellerins ou Pèlerins, est une ancienne piste de bobsleigh située dans le quartier des Pélerins à Chamonix-Mont-Blanc, dans le département de la Haute-Savoie. Elle fut construite à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver de 1924.

Histoire[modifier | modifier le code]

En , le Comité olympique français (COF) organise à Paris un Congrès des sports d'hiver qui débouche sur la sélection de Chamonix-Mont-Blanc en tant que ville-hôte de la Semaine internationale des sports d'hiver organisée dans le cadre des Jeux olympiques de Paris en 1924. La municipalité chamoniarde s'engage alors à construire les équipements nécessaires pour accueillir les compétitions, parmi lesquels une piste de bobsleigh[1]. La construction de la piste est autorisée par un arrêté préfectoral du [2] et le montant des travaux, dont la direction est confiée au service des Ponts et chaussées de la Haute-Savoie, s'élève à 115 822,57 francs[3].

L'emplacement choisi pour la piste se trouve au lieu-dit Les Pellerins aujourd'hui quartier des Pélerins, à proximité du funiculaire aérien de l'aiguille du Midi, ce qui permet la remontée des bobsleighs et des athlètes pendant les compétitions. La longueur de la piste, qui comporte 19 courbes, est de 1 369,88 mètres pour une largeur de 2 mètres[4].

Lors des Jeux olympiques de 1924, c'est le bob suisse d'Eduard Scherrer, Alfred Neveu, Alfred Schläppi et Heinrich Schläppi qui obtient la médaille d'or, devant un équipage britannique et un équipage belge[5]. La piste des Pellerins accueille par la suite de nombreuses compétitions, dont à plusieurs reprises les championnats de France de la discipline. Réputée comme étant dangereuse, sa fermeture est annoncée en 1950 à la suite des championnats de France au cours desquels cinq athlètes ont trouvé la mort et deux autres se sont blessés. En , la municipalité retire la concession qui permettait au Club des sports de Chamonix d'utiliser la piste[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Terret, « Prendre ses repères : la semaine internationale de sports d’hiver à Chamonix », dans Les paris des Jeux olympiques de 1924, vol. 1 : Les paris de la candidature et de l’organisation, Biarritz, Éditions Atlantica, (lire en ligne), p. 9.
  2. a et b Karine Létang, « Piste de bobsleigh des Pélerins », Archives départementales de la Haute-Savoie (consulté le 19 avril 2014).
  3. Pierre Arnaud et Thierry Terret, Le rêve blanc, olympisme et sport d'hiver en France : Chamonix 1924, Grenoble 1968, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, (ISBN 2867811341), p. 60.
  4. M.A. Avé (dir.), « Les sports d'hiver », dans Les Jeux de la VIIIe Olympiade Paris 1924 : rapport officiel, Paris, Librairie de France, , 852 p. (lire en ligne), p. 652.
  5. « Bobsleigh at the 1924 Chamonix Winter Games », sur sports-reference.com (consulté le 19 avril 2014).