Pierre Keller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Keller
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
GrandvauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Pierre Keller, né le à Gilly, décédé le à Grandvaux, est un graphiste suisse.[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient en 1965 un diplôme de graphiste à l'École cantonale d'art de Lausanne[2]. Il représente ensuite la Suisse dans de nombreuses manifestations culturelles, notamment à la Biennale de l'affiche de Varsovie, à la 9e Biennale de Paris et à la 17e Biennale de São Paulo en 1983[3]. Il déploie parallèlement une activité d’éditeur, d’enseignant, de consultant en art et d’organisateur.

De 1988 à 1991, il est délégué du Conseil d’État vaudois pour l'organisation du 700e anniversaire de la Suisse.[4] En 1995, il prend la direction de l'École cantonale d'art de Lausanne, alors qu'il ne possède aucun titre universitaire et la conduit en quelques années dans le Top 5 des écoles d'art européennes.[5] En 2004, il est nommé comme professeur titulaire à l'École polytechnique fédérale de Lausanne[2].

Il accepte de siéger au conseil de fondation du Montreux Jazz Festival[6] et est officier des Arts et des Lettres. En 2006, il a reçu le Prix du rayonnement décerné par la Fondation vaudoise pour la culture. En 2007, il a été nommé docteur honoris causa de l'École supérieure d'administration et de direction d'entreprises de Barcelone et distingué par le Design Preis Schweiz (de). Cette même année, il a participé à la mise en place des nouveaux locaux de l’École cantonale d'art de Lausanne à Renens dans un bâtiment réhabilité par l’architecte suisse Bernard Tschumi. En 2009, il a obtenu le Prix de Lausanne pour avoir contribué au rayonnement de cette ville dans le monde. En 2010, il a reçu le Mérite Culturel de reconnaissance de la ville de Renens. En 2011, il a été honoré par le Prix de la promotion du design remis lors des Designer's Days à Paris et élevé au rang d’officier de l’Ordre des Palmes académiques de France. Le , il quitte la direction de l'ECAL et devient ensuite président de l'Office des vins vaudois jusqu'en 2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel Grandjean, « Pierre Keller, l'homme aux 1000 vies s'est éteint », sur Le Temps, (consulté le 7 juillet 2019)
  2. a et b « Pierre Keller nommé professeur titulaire EPFL », sur epfl.ch (consulté le 16 septembre 2008)
  3. (en) « A Visit to ... Pierre Keller », sur design report (consulté le 16 septembre 2008)
  4. « Pierre Keller », sur bilan.ch (consulté le 16 septembre 2008)
  5. « Pierre Keller », sur vaud.ch (consulté le 16 septembre 2008)
  6. « Montreux Jazz Festival, 40 ans d'affiches », sur tsr.ch (consulté le 16 septembre 2008)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

«  »