Pierre Cangioni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Cangioni
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président
Olympique de Marseille
-
Directeur des sports (en)
La Cinq
-
Directeur des sports (en)
TF1
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Pierre Cangioni, né le à Paris, est un journaliste sportif français.

Carrière[modifier | modifier le code]

« par hasard » à Paris, Pierre Cangioni grandit à Bocognano en Corse, île où sont originaires ses parents[1].

De formation universitaire, il est le créateur et il est célèbre pour avoir été premier présentateur de l’émission hebdomadaire Téléfoot, du au , date à laquelle Michel Denisot le remplace. L'émission, qu'il présente environ 150 fois, est diffusée le samedi soir sur TF1 vers 23 h[2].

Spécialiste de la discipline, Pierre Cangioni commente également de nombreux combats de boxe à la télévision comme à la radio. Il est d’ailleurs l’auteur d'ouvrages spécialisés sur le sujet comme La Fabuleuse histoire de la boxe (1977), Carlos Monzon "El Macho" (1998), La Légende de la boxe (1999), mais aussi sur La Coupe du monde de football 1978, Argentine (1978).

Il est cité dans la chanson J'ai raté Téléfoot de Renaud, sortie dans l'album Le Retour de Gérard Lambert en 1981[2].

En 1983, il s'essaye au cinéma et réalise Santu Nicoli, présenté comme le véritable premier film en langue corse[1], avec Robin Renucci et Pierre Massimi : une vendetta entre les villages de Lama et Pietralba (Haute-Corse).

Après avoir été directeur des sports au sein de La Cinq d' à (il est connu aussi pour avoir animé Télé matchs dimanche de 1987 a 1990[3] et Goool de 1990 a 1991), il occupe très brièvement la présidence du club de football de l’Olympique de Marseille, de à , succédant alors à Bernard Tapie.

En 2012, il reçoit le Prix de la carrière décerné par l'association des écrivains sportifs. Le Prix de la carrière récompense une femme ou un homme qui, tout au long de sa carrière, par ses écrits ou par ses travaux, a apporté une contribution importante au sport, à sa diffusion et son retentissement[4].

Retraité, Pierre Cangioni a soutenu activement depuis plusieurs années le projet de faire passer en Corse le tour de France cycliste ce qu'il contribua à faire avec le Tour de France cycliste de 2013[5] dont 3 étapes se déroulèrent sur l'île : le départ du tour, Porto Vecchio-Bastia, la seconde étape, Bastia-Ajaccio et la troisième étape, Ajaccio-Calvi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]