Pierre-Philippe-Auguste-Antoine de Sauvan d'Aramon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre-Philippe-Auguste-Antoine de Sauvan d'Aramon
Fonctions
Conseiller général
Canton d'Aramon
-
Louis Frézier (d)
Pair de France
-
Président du conseil général du Gard
depuis
Pair de France
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Château d'Aramon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
Château d'Aramon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions
Le château d'Aramon

Pierre-Philippe-Auguste-Antoine de Sauvan, marquis d'Aramon (, château d'Aramon - , château d'Aramon), est un militaire et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Claude de Sauvan, marquis d'Aramon, et de Suzanne de Boisjourdain, sa sœur épouse le général Jean-Baptiste-Camille de Canclaux.

À la tête d'un escadron de dragons au moment de la Révolution, il quitte l'armée à cette époque, émigre et ne prend aucune part aux événements.

Sous la Restauration, il est successivement nommé président du collège électoral du Gard en 1816, pair de France le 5 mars 1819 et président du conseil général du Gard en 1826.

Il prête serment à Louis-Philippe et siège à la chambre haute jusqu'à la Révolution française de 1848.

Il est chevalier de l'ordre de Saint-Louis et officier de la Légion d'honneur.

Portrait de son épouse, la marquise d'Aramon, par Jean-Laurent Mosnier.

Il épouse Marguerite Mélanie Stéphanie de Mellet de Fayolle, fille du général Louis Raphaël Lucrèce de Mellet de Fayolle, grand-croix de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, et d'Elisabeth Mélanie Le Daulceur. Son arrière petit-fils Bertrand de Sauvan d'Aramon a été député de la Seine.

Sources[modifier | modifier le code]