Phrynichos (général)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Phrynichos.

Phrynichos (en grec ancien Φρύνιχος) est un aristocrate, homme politique athénien du Ve siècle av. J.-C., adversaire farouche d’Alcibiade et l’un des Quatre-Cents désignés pour gouverner Athènes.

Notice biographique[modifier | modifier le code]

Originaire du dème de Deiradès, aristocrate convaincu, il est l’un des instigateurs de la révolution de -411 à Athènes, aux côtés d’Antiphon. Commandant la flotte athénienne lors de la révolte de l’île de Samos, il est stratège ; plus tard, à nouveau aux côtés d'Antiphon, il est ambassadeur pour proposer la paix à Sparte. La mission est un échec ; à son retour de Sparte, il est poignardé sur l’agora (septembre -411)[1]. Ses ossements sont exhumés deux ans plus tard et jetés hors du territoire civique de l’Attique ; son assassin le péripole Hermon fut honoré à l'égal des Tyrannoctones.

Notice historique[modifier | modifier le code]

Un plaignant athénien récuse toute idée de bonnes relations entre son père et l’oligarque Phrynichos en soulignant : « Lorsque Phrynichos eut à payer une amende à l'État, mon père ne lui apporta pas sa contribution : c’est pourtant dans de pareilles occasions qu’on voit bien ceux qui sont amis »[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard Will, Le Monde grec et l'Orient, Le Ve siècle (510-403), PUF, 1972, p. 373.
  2. Lysias 20, Pour Polystratos, 12. Extrait de la traduction de Gernet-Bizos pour la Collection des Universités de France.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]