Philippe Daney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philippe Daney
Naissance (61-62 ans)
Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
design, scénographie, architecture, lumière
Formation
architecte DPLG

Philippe Daney, né en 1956 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est un créateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Daney est architecte DPLG, diplôme qu'il a passé en 1983, avec Bruno Valode et Philippe Flagel.

En 1986, il cofonde une maison d’édition (création, fabrication, distribution de meubles, luminaires et objets contemporains) du nom de Tebong avec Pascal Bauer. Ils sont rejoints par Thierry Clerc. Cette maison d’édition a exposé à Paris (Centre Pompidou), New York, Tokyo, etc.

L'activité de la société Tebong a été vendue en 1995 à un groupe italien, existant sous le nom de Tebong Italia.

À partir de 1995, son intérêt pour la lumière l'amène à la scénographie. Son point de vue est proche de celui d'un photographe : « Pour moi, mettre en lumière c'est faire de l'ombre »[1]. Il est l'auteur de nombreuses scénographies : au théâtre national de Bretagne (TNB), à La Villette, puis pour le compte du VIA, de Sephora. À sa réflexion sur la lumière se mêle un travail sur le meuble, l'usage, la complémentarité des sens qu'il exprime tout particulièrement dans les scénographies muséales[1].

Parallèlement à son travail de scénographe, il continue ses expérimentations sur l'usage et sur la forme, qu'il présente dans de régulières expositions, ainsi que son enseignement à l’École Pivaut à Nantes[2].

Ses dalles de moquettes font partie des collections du Fonds national d'art contemporain[3].

Expositions[modifier | modifier le code]

2008
  • Daney&Verjux, musée d’art moderne Richard-Anacréon
  • Daney&Verjux à la Granville Gallery
  • Horloges à poser, design du temps à la Granville Gallery.
2009
  • Ph Daney, artmandat = La Passionata : les choix de Suzette Ricciotti
  • SLICK au 104, Paris
  • ArtParis, Grand Palais
  • Réflexion(s) sur le miroir à la Granville Gallery
  • Fibres design
  • Daney&Verjux à Gennevilliers
  • Vingt ans du VIA au centre Beaubourg
2010
  • Parc d’Armorique – quatre cars
  • Novaxia bas
  • Entrée Triptyque
  • Philippe Daney à la tour Saint-Aubin
  • Biennale du design à Saint-Étienne
  • Candélabres, lueurs intimes, à la Granville Gallery
2011
  • Granville Gallery de Paris : Philippe Daney et Jean Le Gac
  • Inauguration de la Presse Bliss
  • Galerie Édouard Manet, Gennevilliers – Daney & Verjux
  • Novaxia bas – Bois et lumière
  • Coffrets aux secrets, à la Granville Gallery, Paris
  • Itinéraires design, École d'architecture de Nantes

Critiques[modifier | modifier le code]

« Tebong a imprimé son empreinte dans le crépitant épisode de l'histoire du mobilier des années 80/90. […] Bauer et Daney marquent leur période car ils ne se contentent pas d'être gestionnaires d'un outil de production. Artistes, ils ont choisi la finalité de leur œuvre : le matériel au service de l'individu. Leurs objets sont utilisés pour transmettre une culture, l'histoire d'une époque. […] Ils appartiennent à une génération de précurseurs. Ils ne rendront pas la société postindustrielle meilleure ou pire. Précurseurs, ils nous indiquent avec leurs moyens qu'elle arrive, qu'elle est là. Elle sera ce que les politiques diront aux gestionnaires et aux techniciens d'en faire. L'artiste ne fait que baliser le terrain. »

— Brice d'Antras, Les Nouveaux Ornementalistes, édition Eric Koehler / livret Bauer et Daney au VIA.

« Ce n'est pas l'objet en soi que poursuit Philippe Daney mais l'esprit qui mène à la création de cet objet, de ce dessinateur d'espace.[...] Ses travaux portent toujours l'empreinte du regard de l'architecte non plus dans son évidence du construit mais toujours dans son rapport aux proportions et à l'espace. »

— Philippe Hardy, De l'autre côté... Catalogue Triptyque.

« J'ai tout de suite remarqué l'attitude de Philippe Daney qui s'apparente, d'un certain point de vue, à celle d'un artiste. Une telle attitude est fréquente dans le champ de l'Art Contemporain.Sauf que Philippe n'intervient pas, ne crée pas, du moins pas directement dans ce champ; et c'est cela qui est intrigant! »

— Michel Verjux, Made in Daney, édition Archibooks.

Décoration[modifier | modifier le code]

Philippe Daney a été nommé au rang de chevalier des Arts et des Lettres[4] par Christine Albanel en juillet 2008.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Made In Daney, Paris, Archibooks, , 152 p.
  • Philippe Daney et Michel Verjux, Lumière/art/design, éditions musée d'art moderne Richard Anacréon
  • Triptyque, Philippe Daney, éditions Ville d'Angers
  • Bauer et Daney au VIA, catalogue VIA,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Philippe Daney, Made In Daney, Paris, Archibooks, , 152 p., [précision nécessaire]
  2. Site internet de l'École Pivaut
  3. Site internet du centre national des arts plastiques : liste des acquisitions du FNAC
  4. Nominations dans l'ordre des arts et des lettres, juillet 2008

Lien externe[modifier | modifier le code]