Philippe Brizard (prélat)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe Brizard.
Philippe Brizard (prélat)
Image illustrative de l'article Philippe Brizard (prélat)
Biographie
Naissance
Paris
Autres fonctions
Fonction religieuse

Mgr Philippe Brizard, né le à Paris, est un prélat français, protonotaire apostolique de son état, directeur général de L'Œuvre d'Orient de 2001 à 2010. Il fut également secrétaire particulier du cardinal français Jean-Marie Lustiger.

Formation[modifier | modifier le code]

Philippe Brizard est titulaire d'un baccalauréat en philosophie scolastique, d'une licence en droit, droit canon et en théologie, ainsi que d'une maîtrise en philosophie du droit. Il est également diplômé en grec biblique et en hébreu biblique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Brizard est ordonné prêtre à Paris le . Il devient ensuite vicaire à Saint-Louis d'Antin, jusqu'en 1976, avant de prendre le poste d'aumônier du lycée Janson-de-Sailly. De 1981 à 1983, il est aumônier général du collège Stanislas, avant de devenir pour un an vicaire de la Madeleine. En 1984, le cardinal Lustiger fait de lui son secrétaire particulier, jusqu'en 1986. Il retourne ensuite à La Madeleine, où il assure l'office en tant que curé jusqu'en 1996, avant de prendre en charge la paroisse Notre-Dame d'Auteuil[1]. Le , le pape Jean-Paul II lui confère le titre de Chapelain de Sa Sainteté[2].

Le , en raison de ses compétences reconnues sur le monde oriental et des Églises d'Orient[3] (ses diplômes, multiples voyages et pèlerinages en Pologne (où il soutient la résistance menée par Lech Wałęsa), en Israël, en Égypte, au Liban, en Syrie, en Turquie, en Grèce, en Roumanie, en Bulgarie ...), il est nommé directeur général de L'Œuvre d'Orient[1]. Il modernise le fonctionnement de l'Association en s'appuyant sur des méthodes modernes de communication qui culminent lors des célébrations du 150e anniversaire de L'Œuvre d'Orient[4] en 2006. A cette occasion, il réunit à Paris pendant une semaine les Patriarches et les Évêques des Églises orientales catholiques et les Supérieurs Généraux des Congrégations (masculines et féminines) avec lesquelles L'Œuvre d'Orient est en relation dans les pays où elle est présente, qui se sont déplacés en masse[5]. De très nombreuses manifestations ont lieu dont un colloque et une messe d'actions de grâce à Notre-Dame de Paris en présence des autorités civiles et religieuses. Les manifestations se prolongent à Rome par un colloque international et une audience privée avec le pape Benoît XVI. À ce titre, il contribue à la promotion de la chrétienté d'Orient[3], et anime une chronique hebdomadaire sur Radio Notre-Dame et sur RCF. Il participe au synode des évêques pour le Moyen-Orient de 2010[6]. Il est remplacé en septembre 2010 par le père Pascal Gollnisch. Il est désormais recteur de la Maison d'Ananie, à Paris. En 2011, il accepte de devenir l’aumônier de la Province Saint Louis de France de la Militia Christi.

Publications[modifier | modifier le code]

  • « La situation des Églises orientales catholiques », Documents Épiscopat (CEF) n° 12, 2010.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [1]
  2. (it) Saint-Siège, « Diarium Romanae Curiae », Acta Apostolicae Sedis, vol. 94,‎ , p. 83 (lire en ligne [PDF])
  3. a et b « Mgr Philippe Brizard a quitté ses fonctions de directeur général de l’Œuvre d’Orient après 9 ans de collaboration », Site de L'Œuvre d'Orient, article situé en bas de la page.
  4. www.la-croix.com › Religion › Actualite
  5. www1.rfi.fr/actufr/articles/077/article_43726.asp
  6. (it) Saint-Siège, « Diarium Romanae Curiae », Acta Apostolicae Sedis, vol. 102, no 11,‎ , p. 863 (lire en ligne [PDF])