Petar Konjović

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Petar Konjović
Description de cette image, également commentée ci-après
Petar Konjović sur un timbre serbe de 2009

Naissance
Čurug
Décès (à 87 ans)
Belgrade
Lieux de résidence Serbie
Activité principale compositeur, musicologue
Formation Conservatoire de Prague
Famille

Dimitrije Konjović

Brigitte Konjovic

Milan Konjovic

Petar Konjović () est un compositeur serbe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il nait à Čurug (Bačka). Alors étudiant en pédagogie à Sombor, Konjović se forme seul à la composition et à la direction d'orchestre. Il termine sa formation au conservatoire de Prague en 1906. En 1907, il part à Belgrade invité par Stevan Stojanović Mokranjac pour enseigner la composition à l'Académie de musique de Belgrade. Il est un fervent partenaire de la création de la Yougoslavie. Il a été le directeur de plusieurs institutions culturelles : responsable du théâtre national serbe de Novi Sad, directeur de l'opéra de Zagreb et responsable du théâtre national croate d'Osijek (en)[1]. Il a également été recteur de l'Académie de musique de Belgrade, membre de l'Académie serbe des sciences et des arts (SANU) et fondateur de l'institut de Musicologie du SANU.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Konjović est le plus important représentant du nationalisme du modernisme serbe dans la musique. Ses œuvres les plus notables sont ses opéras. La période entre-deux-guerres mondiales a été définie par Konjović qui a introduit plusieurs genres dans la musique serbe[2].

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Vilin veo connu aussi sous le nom de Ženidba Miloša Obilića (Le mariage de Miloš Obilić) 1917,
  • Knez od Zete (Le prince de Zeta), un drame réaliste basé sur la pièce Maxim Crnojević du poète serbe Laza Kostić (1841–1910) basée elle-même sur le poème populaire Le mariage de Maxim Crnojević. Opera crée à Belgrade, 1929, dirigé par Lovro von Matačić[3].
  • Koštana 1931, opéra réaliste
  • Seljaci (Peasants) 1951, opéra comique
  • Otadžbina (Fatherland) 1960. opéra dans le style d'oratorio

Recueil de chants[modifier | modifier le code]

  • The Lyric 1902–1922
  • My Country 100 chansons populaires. 1905–25

Sélection d'enregistrements[modifier | modifier le code]

  • Chants de 'My Country' Mila Vilotijevič, Francesca Giovannelli. Chandos 1999.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Impossible histories: historical avant-gardes, neo-avant-gardes, and post-avant-gardes in Yugoslavia, 1918–1991, Cambridge, Mass., MIT Press, , p. 439
  2. (en) Randel Don Michael, The Harvard Dictionary of Music, Cambridge, Mass., Harvard University Press, , p. 771
  3. Mosusova Nadežda Prince of zeta by Petar Konjović: Opera in five/four acts on the 125th anniversary of the composer's birth

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]