Pensées sur l'interprétation de la nature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pensées sur l'interprétation de la nature
Image illustrative de l’article Pensées sur l'interprétation de la nature
Amsterdam (1754).

Auteur Denis Diderot
Pays Drapeau de la France France
Genre Essai
Éditeur s.n.
Lieu de parution s.l., i. e. Paris
Date de parution 1753

Les Pensées sur l'interprétation de la nature est un essai de Denis Diderot publié anonymement et sans adresse en 1753 sous le titre De l'interprétation de la nature. Le texte est rapidement réédité, remanié, au printemps 1754, sous le titre définitif.

Contenu[modifier | modifier le code]

Le texte se présente sous la forme d'un recueil de 58 pensées que l'on peut répartir en deux groupes - bien que ces deux groupes ne soient pas identifiés comme tels dans le texte. L'un reprend des réflexions sur le raisonnement, la démarche scientifique - en partie inspirées du Novum Organum (1620)[1] de Francis Bacon ; l'autre reprend des réflexions philosophiques et des idées scientifiques (conjectures) sur les considérations scientifiques du temps - l'électricité, par exemple.

Dans une époque où les découvertes bouleversent fortement l'ordre scientifique établi des décennies antérieures, Diderot invite à observer les phénomènes, selon les principes de la physique expérimentale, et à s'interroger sur la manière de les interpréter.

Pensées sur l’interprétation de la nature (1754)
Première partie Aux jeunes gens qui se disposent à l'étude de la philosophie naturelle.
I bis XXIII "Sections"
XXIV Esquisse de la physique expérimentale.
XXV bis XXXI "Sections"
XXXII bis XXXVII Exemples (Conjectures de I à VII).
XXXVIII bis L "Sections"
LI De l'impulsion d'une sensation.
LII Des instruments et des mesures.
LIII "Section"
LIV De la distinction des objets.
LV Des obstacles.
LVI a Des causes.
LVI b Des causes finales.
LVII De quelques préjugés.
LVIII Questions.
Prière.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • 1753.
  • Plusieurs éditions datées de 1754, en ligne.
  • 2005, GF Flammarion (ISBN 2-08-071188-1), avec introduction, notes, bibliographie et chronologie de Colas Duflo, 244 p[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :