Pelhřimov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pelhřimov
Blason de Pelhřimov
Héraldique
Drapeau de Pelhřimov
Drapeau
Pelhřimov : place Masaryk.
Pelhřimov : place Masaryk.
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Flag of Vysocina Region.svg Vysočina
District Pelhřimov
Région historique Bohême
Maire František Kučera
Code postal 393 01 — 394 62
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 16 124 hab. (2016)
Densité 169 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 25′ 57″ nord, 15° 13′ 38″ est
Altitude 494 m
Superficie 9 528 ha = 95,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Pelhřimov

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Pelhřimov
Liens
Site web Site officiel

Sur les autres projets Wikimedia :

Pelhřimov (en allemand : Pilgrams) est une ville de la région de Vysočina, en République tchèque, et le chef-lieu du district de Pelhřimov[1]. Sa population s'élevait à 16 124 habitants en 2016[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Pelhřimov se trouve à 27 km à l'ouest de Jihlava et à 92 km au sud-est de Prague[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville naît au XIIIe siècle. En 1290, le roi Václav II demanda à l’évêque Tobiáš de Bechyně de construire une nouvelle ville bien fortifiée. D'après le plan de la ville, il semblait que la ville était à l'origine conçue en tant qu'une colonie occupée majoritairement par des Allemands. Au fil du temps, des Tchèques commencèrent à s’y installer. Le développement économique était auparavant restreint par l’éloignement de la ville des chemins commerciaux. La ville ne connut un véritable essor économique qu’avec l’extraction de l’argent aux alentours de Vyskytné et de Křemešník.

Avant l’époque des Hussites, Pelhřimov était une ville artisanale où l’activité du marché était beaucoup développée. Jusqu’en 1416, Pelhřimov était une possession des archevêques de Prague, qui lui accordaient certains privilèges et contribuèrent à la restauration des liens entre la ville et la seigneurie[4]. Elle devint ville royale en 1596. La a ville se développa essentiellement aux XVIIe et XVIIIe siècles quand des fabriques de drap s'y établirent.

Jusqu'en 1918, la ville de Pilgram in Böhmen - Pelhrimov v Cechach (anciennement Pilgram) fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 94 Bezirkshauptmannschaften en Bohême[5].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population de la commune dans ses limites actuelles[6] :

Évolution démographique
1869* 1880* 1890* 1900* 1910* 1921*
8 387 8 689 8 738 8 894 9 938 10 079
1930* 1950* 1961* 1970* 1980* 1991*
10 259 9 198 9 754 11 559 14 239 16 480
2001* 2012 2013 2014 2015 2016
19 590 16 318 16 269 16 203 16 149 16 124

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le centre-ville de Pelhřimov est inscrit à l'inventaire des monuments historiques et on peut y admirer les restes des fortifications, deux portes fortifiées, une église gothique « baroquisée » par la suite, une place principale aux maisons Renaissance et un château de la Renaissance transformé en mairie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

L'astronome Miloš Tichý a baptisé un astéroïde - (7532) Pelhřimov - en son honneur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Informations pratiques sur la ville Pelhřimov »
  2. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2016.
  3. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  4. « Site officiel de la ville Pelhřimov »
  5. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen und andere Entwertungsarten auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Vienne, Briefmarken-Kolbe, 1967.
  6. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 578-579 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la République tchèque au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).