Paul Élie Dubois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul Élie Dubois
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
DoubsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieux de travail

Paul Élie Dubois, né à Colombier-Châtelot (Doubs) le , décédé à Colombier-Châtelot le , est un peintre dit de la nouvelle École orientaliste ou « École d'Alger ».

Parcours[modifier | modifier le code]

Paul Élie Dubois est le fils d’Élie Dubois, dentiste à Montbéliard et membre d'une communauté religieuse particulière, les Assemblées de Frères (ou darbystes)[1]. Élève de Jean-Paul Laurens et de Fernand Cormon aux Beaux-arts de Paris, Paul Élie Dubois expose aux artistes français dès 1910. C'est un peintre ethnographe qui participe à de nombreuses missions au Hoggar en particulier. Il est présent à l'Exposition coloniale de 1931, à l'Exposition internationale de Bruxelles en 1935, aux expositions universelles de Paris en 1937 et à New York en 1939.

On trouve ses œuvres au musée des beaux-arts d'Alger, au musée du Bardo d'Alger, au musée des Années Trente de Boulogne-Billancourt, aux musées de Montbéliard, de Besançon, de Luxeuil-les-Bains, de Voiron et de Narbonne.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • prix Thiron (1920)
  • prix Abd-el-Tif (1920)
  • prix national des Beaux Arts (1923)
  • Grand prix Arts artistique de l'Algérie (1927)
  • Prix Dumoulin pour l'Algérie, Salon de 1935

Références[modifier | modifier le code]

  1. Etienne Laügt, « Histoire des assemblées de frères en France », sur Filéo, Le site d'information des Assemblées chrétiennes dites "de Frères" d'Europe francophone, (consulté le 19 décembre 2017).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Chantal Duverget, Paul Élie Dubois, peintre du Hoggar, mémoire de DEA, Université des Lettres et sciences humaines de Franche-Comté, Besançon, mai 1992
  • Elizabeth Cazenave, La villa Abd el Tif, un demi-siècle de vie artistique en Algérie 1907-1962, Paris : éditions ABD EL tIF, 1998
  • Elizabeth Cazenave, Paul Élie Dubois, peintre du Hoggar, éditions du Layeur, 2006, (ISBN 2-915118-62-0)
  • Elizabeth Cazenave, Les artistes de l'Algérie. Dictionnaire des peintres, sculpteurs, graveurs 1830-1962, Bernard Giovanangeli éditeurs ; Association Abd El Tif, 2001, (ISBN 2-909034-27-5)

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Joueur de flûte, huile sur panneau d'isorel, 173 × 151 cm. Paris
  • Tableau orientaliste du XIXe siècle. Paul Élie Dubois peintre du Hoggar, huile sur toile, signé en bas à droite : PE Dubois, Oasis dans le désert, 50 × 79,5 cm"
  • Femme noble du Hoggar, Tamanrasset (Élisabeth Cazenave, Paul-Élie Dubois, peintre du Hoggar, Paris : Éditions du Layeur 2006, page 64)
  • La Montagne Hadrian, Tamanrasset (Élisabeth Cazenave, Paul-Élie Dubois, peintre du Hoggar, Paris : Éditions du Layeur 2006, page 69)
  • Campement au pied du mont Akarakar, illustration des chants du Hoggar, (Élisabeth Cazenave, Paul-Élie Dubois, peintre du Hoggar, Paris : Éditions du Layeur 2006, page 77)