Patrick Forterre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Patrick Forterre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de


Patrick Forterre, né le à Paris, est un chercheur en biologie, professeur d'université et écrivain scientifique français. Il a été chef d’unité et Professeur à l’Institut Pasteur[Note 1],[1].

Il est reconnu pour ses travaux sur les Archaea, les virus et l'évolution du vivant[2].


Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 17 ans, il découvre la biologie moléculaire en lisant l'ouvrage de vulgarisation Les Origines de la vie de Joël de Rosnay[3].

Dès 1983, Forterre est le premier savant en France à avoir étudié les archéobactéries[4].

En 1988, il devient responsable d'une équipe de recherche à l'Institut de Génétique et de Microbiologie (IGM) à Orsay et dirige des recherches sur les Archaea, le nouveau domaine du vivant découvert en 1977 et renommé en 1990 par Carl Woese.

Il participe à la 11e conférence internationale sur l'origine de la vie, organisée par l'International Society for the Study of the Origin of Life (ISSOL) à Orléans du 7 au 12 juillet 1996[5],[6]. Immédiatement après, il est l'organisateur d'un colloque, tenu à la Fondation des Treilles du 18 au 24 juillet 1996, sur la nature du dernier ancêtre commun à tous les êtres vivants actuels[7].

Par des travaux publiés en 1995[8] et en 1999[9], le chercheur français s'est fait le champion de la théorie d'un dernier ancêtre commun universel mésophile (adapté à un milieu tempéré), à partir duquel les organismes thermophiles archéens et bactériens auraient évolué par un processus de thermoréduction[10].

En 2004, il intègre l'Institut Pasteur en tant que directeur de la microbiologie[11].

Avec Céline Brochier et Simonetta Gribaldo, il co-organise le colloque « LUCA, 10 ans après », tenu du 4 au 9 septembre 2006 à la Fondation des Treilles[12].

Patrick Forterre est particulièrement connu pour ses théories sur l'évolution et ses prises de position sur la reconnaissance des virus en tant qu'êtres vivants à part entière[13],[14]. Le biologiste considère que les virus pourraient représenter les premiers « organismes à ADN »[15],[16],[17].

Il intervient en tant que scientifique dans le film documentaire Espèces d'espèces, réalisé en 2008. Il donne la 667e conférence de l’Université de tous les savoirs le 16 juin 2008[18],[19].

Il est coorganisateur du colloque « LUCA, ses contemporains et leurs virus, 20 ans après », tenu du 9 au 14 mai 2016 à la Fondation des Treilles[20].

Travaux de recherche[modifier | modifier le code]

Les organismes extrémophiles[modifier | modifier le code]

Les virus des Archaea[modifier | modifier le code]

Les bactériophages[modifier | modifier le code]

La phylogénie des Bactéries et des Archaea[modifier | modifier le code]

Théories scientifiques[modifier | modifier le code]

LUCA[modifier | modifier le code]

Le monde à ARN[modifier | modifier le code]

La notion de cellule virale ou « virocell »[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Articles scientifiques[modifier | modifier le code]

Entretiens Interviews[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Mathias Germain, « Entretien avec Patrick Forterre : L'ancêtre commun à tous les êtres vivants était une cellule assez complexe », La Recherche, no 523,‎ , p. 5-8.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Recherche/microbiologie/unites-et-groupes/biologie-moleculaire-du-gene-chez-les-extremophiles.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche chercheur »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site de l’institut Pasteur (consulté le 16 juin 2015).
  2. Présentation de conférence, sur le site de ens-cachan. Consulté le 16 juin 2015
  3. Patrick Forterre, Louis d'Endecourt, Christophe Malaterre et Marie-Christine Maurel, De l'inerte au vivant : Une enquête scientifique et philosophique, Montreuil, La Ville brûle, coll. « 360 (dirigée par Sylvestre Huet) », , 223 p. (ISBN 978-2-36012-030-7, OCLC 847564296, présentation en ligne), Les auteurs, « Patrick Forterre », p. 12-15.
  4. Mathieu Vidard, « Les origines de la vie sur Terre », dans Dans les secrets du ciel : rencontres avec des savants remarquables, Paris, Grasset, , 282 p. (ISBN 978-2246803201).
  5. Patrick Forterre, « Les Origines de la vie, Nouveaux Concepts, Nouvelles Questions », sur u-psud.fr, (consulté le 10 avril 2017).
  6. (en) Patrick Forterre, « The rooting of the tree of life : Still an open question », sur u-psud.fr, (consulté le 10 avril 2017).
  7. Patrick Forterre, « À la Recherche de LUCA (the Last Universal Common Ancestor) », sur u-psud.fr, (consulté le 29 mars 2017).
  8. (en) Patrick Forterre, "Thermoreduction, a hypothesis for the origin of prokaryotes", Comptes Rendus de l'Académie des Sciences de Paris, Série III - Sciences de la Vie / Life Sciences, Vol.318, No.4, April 1995, p.415-422. disponible sur Gallica
  9. (en) Patrick Forterre & Hervé Philippe, "Where is the root of the universal true of life?", BioEssays, Vol.21, No.10, October 1999, p.871-879. DOI:10.1002/(SICI)1521-1878(199910)21:10<871::AID-BIES10>3.0.CO;2-Q
  10. Christian de Duve, Singularités : Jalons sur les chemins de la vie, Odile Jacob, Paris, Avril 2005, Chapitre XIV : « La première bifurcation », p.203. (ISBN 2-7381-1629-9)
  11. « Patrick Forterre: Curriculum Vitae », sur archaea.u-psud.fr (consulté le 23 décembre 2017)
  12. (en) Céline Brochier, Patrick Forterre et Simonetta Gribaldo, « LUCA, ten years after », sur les-treilles.com, (consulté le 30 mars 2017).
  13. Frank Ryan (trad. Astrid Vabret et Catharine Mason), « Chapitre 15 : À la fin du voyage », dans Virus & hommes, un destin commun ? [« Virolution »], Paris, Le Pommier, coll. « Essais », , 407 p. (ISBN 978-2-7465-0512-4).
  14. Laura Bossi, « Le vivant entre variation et réplique », Médium, vol. 3-4 « Copie, modes d’emploi », nos 32-33,‎ , p. 103-145 (ISSN 1771-3757, DOI 10.3917/mediu.032.0103, lire en ligne).
  15. Patrick Forterre, « L'origine du génome », Les Dossiers de La Recherche, no 19 « L'histoire de la vie : Les grandes étapes de l'évolution »,‎ , p. 34-38 (ISSN 0029-5671).
  16. Patrick Forterre (Questions à), « Au commencement était le virus », Les Dossiers de La Recherche, no 19 « L'histoire de la vie : Les grandes étapes de l'évolution »,‎ , p. 39-41 (ISSN 0029-5671).
  17. Nicole Le Douarin, Dictionnaire amoureux de la Vie, Paris, Plon, , 798 p. (ISBN 978-2-259-20951-9, OCLC 990292006), « Quelle est la vraie nature des virus ? », p. 758-760.
  18. Patrick Forterre, « Nouvelles questions et hypothèses sur l'origine et l'évolution des génomes », sur canal-u.tv, (consulté le 14 avril 2017).
  19. Patrick Forterre, « L’origine des génomes modernes » [PDF], sur cerimes.fr, (consulté le 14 avril 2017).
  20. (fr + en) Patrick Forterre, « LUCA, ses contemporains et leurs virus, 20 ans après / LUCA, its contemporaries and their viruses, 20 years after », sur les-treilles.com, (consulté le 30 mars 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]