Liste des partis et mouvements politiques tchadiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un parti politique image illustrant le Tchad ou le bassin tchadien
Cet article est une ébauche concernant un parti politique et le Tchad ou le bassin tchadien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le Tchad a connu le pluralisme politique avant même son accession à la souveraineté internationale en 1960. Dans les années qui ont précédé cette date, plusieurs partis politiques sont nés. Le parti progressiste tchadien, section tchadienne du Rassemblement démocratique africain a été créé le . D'autres partis en été créé par la suite.

Deux ans après l'indépendance, le président François Tombalbaye dissout tous ces partis politiques, excepté le sien, le PPT-RDA. C'est le début d'une longue période de parti unique qui va finir avec la prise du pouvoir par Idriss Déby Itno et son Mouvement patriotique du Salut en . L'ordonnance no 015/PR/91 du a fixé les conditions de création, de fonctionnement et de dissolution des partis politiques au Tchad. À partir de là, plusieurs dizaines de partis politiques ont été créés.

Partis politiques[modifier | modifier le code]

1947-1960 : multipartisme[modifier | modifier le code]

1960-1990 : monopartisme[modifier | modifier le code]

Depuis 1990 : multipartisme[modifier | modifier le code]

Mouvements armés[modifier | modifier le code]

  • Frolinat : FROnt pour la LIberation NATional est le premier mouvement armé du Tchad (vers les années 1960)
  • CCFAN : tendance de Goukouni Weddei, appelé aussi la « deuxième Armée »
  • MPLT : Mouvement Populaire de la Libération du Tchad de Lol Mahamat Choua
  • CDR : Conseil Démocratique de la Révolution de Acyl ahmat akhabach
  • FROLINAT-VOLCAN
  • FROLNAT-FPL
  • FROLINAT Fondamental : de Hadjero Senoussi
  • F.A.O : Forces Armée de l’ouest de Moussa Medela
  • UND : Union Nationale pour la Démocratie de Facho Balam
  • FPLT : Front populaire de Liberation du Tchad de Mahamat Abba Seid
  • F.A.P : Forces Armées Populaires de Goukouni Weddei
  • F.A.T : Forces Armées Tchadiennes du Kamougué
  • F.A.N : Forces Armées du Nord de Hissein Habré
  • MPS : Mouvement Patriotique du Salut de Idriss Deby
  • M.D.D : Mouvement pour la démocratie et le développement
  • ANR : Alliance nationale de la résistance
  • FARF : Forces armées pour la république fédérale
  • MOSANAT : Mouvement du 1er avril de Maldom Bada Abbas
  • C.L.T: Conseil Pour la Liberation du Tchad: de DrDjibrine Ibrahim.A.Kadjiam

De 1990 à nos jours[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bichara Idriss Haggar, Tchad : les partis politiques et les mouvements d'oppositions armés de 1990 à 2012 : le multipartisme ou les fractures sociales, L'Harmattan, Paris, 2014, 299 p. (ISBN 978-2-343-04796-6)