Parti vert du Nouveau-Brunswick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Parti vert du Nouveau-Brunswick
(en) Green Party of New Brunswick
Présentation
Chef David Coon
Fondation 2008
Siège 403 Regent Street
Fredericton, Nouveau-Brunswick
E3B 3X6
Niveau Provincial
Président Wayne Dryer
Positionnement Centre
Idéologie Écologisme
Couleurs Vert
Site web greenpartynb.ca
Représentation
Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
3 / 49

Le Parti vert du Nouveau-Brunswick (Anglais: Green Party of New Brunswick) a été formé en 2008. C'est un parti politique vert enregistré au Nouveau-Brunswick (Canada)[1],[2]. Le parti fait élire son premier député, son chef David Coon, lors des élections générales de 2014, et a actuellement trois députés à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un congrès de fondation est tenu le à Moncton, où les membres adoptent une constitution et une charte de principes pour guider le développement des politiques et plateformes ; un exécutif de douze membres est élu.

Le , Jack MacDougall est élu premier chef du parti par acclamation. MacDougall, un enseignant ainsi qu'un organisateur politique et communautaire, est avant tout connu pour sa campagne de financement destinée à l'achat et à la restauration du Théâtre Impérial de Saint-Jean. Jack MacDougall démissionne le [3].

Avant les élections générales de 2014, le parti présente un programme axé sur le développement durable, s'opposant aux coupes à blanc, aux gaz de schiste et à l'oléoduc Énergie Est. Il s'engage aussi à améliorer l'accès aux soins de santé et à l'avortement. David Coon, qui était à la tête du parti depuis le 22 septembre 2012, est élu dans la circonscription de Fredericton-Sud et devient le premier député vert à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick.

Lors des élections générales de 2018, le parti obtient presque 12 % des appuis, s'affirmant comme un parti incontournable[4]. Il fait réélire son chef mais obtient également deux autres députés, dans un contexte de gouvernement minoritaire : Megan Mitton et Kevin Arseneau, premier député vert francophone du Canada, toutes provinces confondues[5].

Chef du parti[modifier | modifier le code]

Nom Chef
Mike Milligan (intérim) 2008 -
Erik Millett (intérim) Mai -
Jack MacDougall[3] Septembre 2009 - septembre 2011
Greta Doucet (intérim)[3] Septembre 2011 - septembre 2012
David Coon Septembre 2012 - aujourd'hui

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection générale candidats candidats élus circonscriptions votes % du vote populaire % du vote populaire dans les circonscriptions avec candidature
2010 49 0 55 16 907 4,54 % 5,10 %
2014 46 1 49 24 582 6,61 % 7,06 %
2018 47 3 49 45 186 11,88 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Chris Fox, « Green Party grows N.B. roots », Fredericton Daily Gleaner,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Matt McCann, « New political party in N.B. New Brunswick is the ninth province to gain a Green Party - only Newfoundland and Labrador lacks one », Saint John Telegraph-Journal,‎ (lire en ligne)
  3. a b et c Radio-Canada, « Démission au Parti vert du Nouveau-Brunswick », Radio-Canada Nouvelles,‎ (lire en ligne)
  4. Les faits saillants d'une soirée électorale historique au Nouveau-Brunswick, ICI Radio-Canada, 25 septembre 2018, consulté le 27 septembre 2018.
  5. Compte twitter de Catherine Allard, journaliste à Radio-Canada Acadie, 25 septembre 2018, consulté le 27 septembre 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]