Parti progressiste des citoyens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fortschrittliche Bürgerpartei in Liechtenstein
Image illustrative de l’article Parti progressiste des citoyens
Logotype officiel.
Présentation
Président Thomas Banzer
Fondation 1918
Siège Vaduz
Landtag du Liechtenstein
9 / 25
Idéologie Conservateur

Démocratie chrétienne

Affiliation européenne Union démocrate européenne[1]
Couleurs      bleu foncé
Site web http://www.fbp.li

Le Parti progressiste des citoyens (en allemand : Fortschrittliche Bürgerpartei in Liechtenstein FBP) est un parti politique conservateur du Liechtenstein.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est créé en 1918 en réaction à la formation du Parti liechtensteinois du peuple, ancêtre de l'Union patriotique d'inspiration chrétienne-sociale. Il défend une politique conservatrice, voire réactionnaire. Il est implanté dans les milieux agricoles et économiques et est bien ancré dans le clergé. Il détient la majorité absolue au Parlement de 1928 à 1970, de 1974 à 1978 et de 2001 à 2005, mais gouverne néanmoins en coalition avec l'union patriotique de 1939 à 1993, puis à partir de 2005, le plus souvent comme partenaire manjoritaire.

Entre 2001 et 2003, lors des vives discussions autour d'une modification de la Constitution, qui renforce la position du prince Hans-Adam II et affaiblit le Parlement et le gouvernement, le FBP se prononce en faveur de cette modification, qui est approuvée par la population lors d'un référendum en mars 2003.

Lors des élections parlementaires de 2005, le FBP perd la majorité absolue, mais demeure le plus grand parti du pays. Il occupe la seconde place après les élections de 2009 et la première, mais toujours sans majorité absolue, en 2013. Depuis cette date, Adrian Hasler, membre du FBP, est le chef du gouvernement.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Note : à partir des élections de 1974, suite à un référendum les électeurs ont la possibilité de choisir non plus un seul candidat - et ainsi la liste du parti pour lequel ils souhaitent voter -, mais autant de candidats au sein de cette liste qu'il y a de sièges à pourvoir dans leur circonscription. L'ensemble des voix en faveur des candidats d'un parti sont comptabilisés comme suffrages pour ce parti, ce qui porte leur nombre à un total bien supérieur au nombre d'électeurs.

Élection Voix % Sièges Gouvernement
1918
7 / 15
FBP
1922
4 / 15
Opposition
01/1926
6 / 15
Opposition
04/1926
6 / 15
Opposition
1928
11 / 15
FBP
1930
15 / 15
FBP
1932
13 / 15
FBP
1936
11 / 15
FBP
1939 -
8 / 15
FBP - VU
1945 1 553 54,9
8 / 15
FBP - VU
1949 1 555 52,9
8 / 15
FBP - VU
02/1953 1 458 50,5
8 / 15
FBP - VU
06/1953 1 568 50,4
8 / 15
FBP - VU
1957 1 689 52,3
8 / 15
FBP - VU
1958 1 839 54,5
9 / 15
FBP - VU
1962 1 599 47,2
8 / 15
FBP - VU
1966 1 791 48,5
8 / 15
FBP - VU
1970 1 978 48,8
7 / 15
VU - FBP
1974 12 819 48,8
8 / 15
FBP - VU
1978 18 872 50,9
7 / 15
FBP - VU
1982 18 273 46,5
7 / 15
FBP - VU
1986 39 853 42,8
7 / 15
VU - FBP
1989 67 382 42,1
12 / 25
VU - FBP
02/1993 71 209 44,2
12 / 25
FBP - VU
10/1993 65 075 41,3
11 / 25
VU - FBP
1997 65 914 39,2
10 / 25
Opposition
2001 92 204 49,9
13 / 25
FBP
2005 94 547 48,7
12 / 25
FBP - VU
2009 86 951 43,5
11 / 25
VU - FBP
2013 77 653 40,0
10 / 25
FBP - VU
2017 68 673 35,2
9 / 25
FBP - VU

Élections municipales[modifier | modifier le code]

Élection Voix % Conseillers Maires
1975 21 893 51,1
61 / 115
7 / 11
1979 29 685 53,2
62 / 115
8 / 11
1983 32 971 52,8
65 / 117
7 / 11
1987 55 858 48,6
61 / 117
7 / 11
1991 55 810 47,7
60 / 117
6 / 11
1995 58 079 45,9
59 / 121
4 / 11
1999 59 592 46,9
60 / 117
5 / 11
2003 64 665 47,0
60 / 117
6 / 11
2007 65 474 46,4
58 / 117
7 / 11
2011 70 317 45,8
59 / 117
5 / 11
2015 64 007 42,0
58 / 115
6 / 11

Dirigeants[modifier | modifier le code]

  • Alexander Batliner
  • Thomas Banzer

Références[modifier | modifier le code]

  1. European Democrat Union (EDU), www.idu.org, consulté le 5 janvier 2013


Articles connexes[modifier | modifier le code]