Palo Alto (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Palo Alto
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Avant-garde, cold wave, post-punk, musique expérimentale, musique industrielle, musique électronique
Années actives Depuis 1989
Labels Infrastition, Optical Sound, Le Cluricaun, Musea, AcidSoxx Musicks, Crammed Discs, Psychofon Records, Atypeek Music
Composition du groupe
Membres Jacques Barbéri
Philippe Perreaudin
Laurent Pernice
Anciens membres Denis Frajerman
Philippe Masson

Palo Alto est un groupe de musique expérimentale français, originaire de Paris. Il est formé au cours de l’année 1989 par Jacques Barbéri, Denis Frajerman, Philippe Masson et Philippe Perreaudin. Dans ses premières interviews, le groupe revendique une filiation musicale avec Tuxedomoon, et plus largement avec la collection Made to Measure (Crammed Discs). Par la suite, il ne cachera pas son intérêt pour des formations comme Art Zoyd, The Legendary Pink Dots, Coil, The Residents, Can ou Cabaret Voltaire. La science-fiction sous toutes ses formes (littérature, cinéma, illustration…) est une référence récurrente dans l'œuvre du groupe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

En 1990, Palo Alto sort une première cassette (Le Clos) sur le label Italien Old Europa Cafe. Les compositions de l’époque sont très écrites. Il s’agit principalement d’instrumentaux dans lesquels la mélodie est centrale. Dès leur premier album (Grands succédanés, 1992), l’improvisation fait son apparition. Cette orientation s’accentue au cours des années suivantes avec la sortie de l'album Trash et artères (1994). Il faudra attendre 1997 et l’album Le Disque dur pour retrouver des morceaux très écrits.

1997 est par ailleurs une année charnière dans l'histoire du groupe : c’est le départ de Philippe Masson (clarinette) et le changement de cap vers le « collectif à géométrie variable ». Palo Alto adopte alors une structure plus légère, permettant aux trois membres restant de fonctionner en modules restreints, voire en solo. À partir de 1998, les projets et les rencontres (Laurent Pernice, Eric Roger (Gae Bolg), Rhys Chatham…) se multiplient.

Années 2000[modifier | modifier le code]

Palo Alto entame les années 2000 avec un album de remixes (Norscq, Laurent Pernice, Phil Von…).

En 2003, le groupe fonde Halte aux Records, un label consacré à la sortie de ses archives et à la réédition de certains groupes phares de la scène expérimentale française des années 1980 (Ptôse, Un Département, The Grief)[1]. En juin de la même année, Palo Alto remonte sur scène à Toulouse. Le groupe déclare vivre cette expérience comme une sorte de nouveau départ. C’est aussi l’occasion pour eux de vérifier que le récent virage électronique fonctionne live. Le style change, les influences industrielles refont surface et sont désormais assumées. Lors des concerts, la projection de vidéos est désormais systématique et les textes sont de plus en plus présents. Il faut dire que depuis toujours, le groupe est très influencé par certains auteurs et il n’est pas rare de voir des références à Antoine Volodine, Thomas Pynchon, Philip K. Dick ou J. G. Ballard au sein de la discographie. Les textes de Jacques Barbéri, par ailleurs écrivain de science-fiction, sont maintenant largement intégrés.

En 2004, le groupe sort la compilation Ignoble vermine : A Tribute to Ptôse[2]. Les projets conçus et réalisés en 2004 et 2005 se réalisent en 2006 : participation un album collectif de reprises du groupe anglais Coil sur le label toulousain Rotorelief, un livre-CD autour du collectif littéraire Limite (éditions La Volte), un album de reprises de Tuxedomoon conçu et réalisé par Ph. Perreaudin sur le label Optical Sound (avec Scanner, Ramuntcho Matta, Simon Fisher Turner, etc.) et la création du spectacle Fais voile vers le soleil dont la première se déroule au Lieu unique (scène nationale), à Nantes, le .

En 2007, Palo Alto sort Mondocane, un album coécrit avec Klimperei sur le label américain AcidSoxx Musicks. Le groupe joue à Rennes et, pour la première fois depuis longtemps, à Paris. L’année 2008 débute avec la sortie de Terminal sidéral, un album live accompagné d’un DVD regroupant plusieurs vidéos réalisées par Gilles Benejam[3]. Le jour de la sortie de l’album, Palo Alto donne un concert à Bruxelles, puis à l’automne, le groupe est invité au festival L’Étrange Musique. L’année se termine avec la sortie du film Louise Michel de Benoît Delépine et Gustave Kervern (participation à la BO) et en décembre, le groupe présente au Lavoir Moderne à Paris une première version d’un nouveau spectacle dédié à l’écrivain britannique J. G. Ballard intitulé Slowing Apocalypse. Invité par les grands festivals français de science-fiction, Palo Alto donnera en 2009 des représentations de Slowing Apocalypse à Épinal, puis à Nantes, avant de finir l’année devant le public du Carré d’art de Nîmes.

Années 2010[modifier | modifier le code]

Au début de l'année 2010, le label Le Cluricaun édite Cinq faux nids, six faux nez, un album enregistré en 2004 avec le groupe Déficit des Années Antérieures. Cette même année, le label Infrastition fête les 20 ans de Palo Alto en sortant une anthologie intitulée Time Capsule 1990–2010. Pour sa programmation 2011, Le Cube d'Issy les Moulineaux invite Palo Alto et lui commande une création. Le groupe profite de cette carte blanche pour adapter La Chasse au Snark de Lewis Carroll. Le texte est retravaillé par Jacques Barbéri, et Jérôme Lefdup réalise en vidéo les huit crises de la structure originale du récit. La première représentation se déroule le au Cube. En 2012, le label Optical Sound sort le projet Objets noirs et choses carrées. Conçu par un des membres du groupe (Philippe Perreaudin), cet album rend hommage à Nino Ferrer à travers une quinzaine de reprises (Étienne Charry, Bernard Szajner, J. G. Thirlwell…).

En 2013, le label du groupe (en collaboration avec Infrastition) réédite les deux derniers albums de Ptôse, The Swoop (1984) et Face de Crabe (1986). Un album live inédit enregistré en 1983 et réservé aux souscripteurs accompagne cette sortie. Le , Palo Alto se produit en plein air à Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône. En 2014, un livre décliné du spectacle La Chasse au Snark est publié.

L’année 2015 est consacrée à la composition et à l’enregistrement de plusieurs titres destinés à des compilations célébrant une série de 30e anniversaires : la création de l’émission de radio La Nuit des Sauriens (Sens, France), la sortie de l’album Asylum de The Legendary Pink Dots et celle de la cassette espagnole Le défilé des épaves. Parallèlement, Philippe Perreaudin sollicite plusieurs musiciens pour rendre hommage à Half-Mute, premier album de Tuxedomoon sorti sur Ralph Records en 1980. A cette occasion, Palo Alto enregistre une reprise du titre Volo Vivace avec Steven Brown au saxophone. Ces différents projets sont sortis tout au long de l’année 2016.

En mai 2016, l’éditeur La Volte sort une nouvelle version du texte de Jacques Barbéri, Mondocane[4]. Le livre contient un CD avec la musique que Palo Alto et Klimperei avaient enregistrée 9 ans plus tôt. A cette occasion, l’album est entièrement remasterisé et enrichi de trois titres inédits. En fin d’année, le groupe se retrouve en studio à Marseille pour l’enregistrement de l'album-concept Phantom Cosmonauts. Le disque sort en vinyle le sur le label allemand Psychofon Records. Il s’agit d’un split conçu avec Ptôse sur lequel chaque groupe occupe une face. Les titres de ce disque font référence à la théorie des cosmonautes fantômes et aux travaux de Achille et Giambatista Judica-Cordiglia, deux frères radioamateurs italiens ayant prétendu avoir enregistré les communications de plusieurs missions spatiales soviétiques secrètes dans les années 1960.

En , le groupe entre en studio pour participer à un appel à projets lancé par The Residents. Il s’agit de reprendre un titre issu du répertoire du groupe californien. Le choix de Palo Alto se porte sur Theme for an American TV Show. Cette reprise est retenue par les responsables du projet, puis se retrouve dans le top 10 suite aux votes du public. The Residents réalisent un montage de 120 reprises (sur 197 reçues) parmi lesquelles celle de Palo Alto. La version complète de la reprise sera publiée sur l’album vinyle I Am A Resident! sorti en sur le label anglais Cherry Red Records.

En 2019, Philippe Perreaudin et Walter Robotka (responsable du label viennois Klanggalerie) conçoivent ensemble un album hommage à Hardy Fox (The Residents) disparu à la fin de l’année 2018. Cet album sort en juillet. Parallèlement, Palo Alto monte un spectacle (musique et vidéo) pour accompagner l’auteur de science-fiction Alain Damasio lors des lectures publiques de son roman Les Furtifs. La première représentation (création) se déroule le à La Criée, Théâtre National de Marseille. Le reste de l’année est consacré à l’enregistrement et à la production en studio d’un concept-album autour du philosophe Gilles Deleuze.



Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Rééditions[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Direction d'albums de reprises / de compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « HALTE AUX RECORDS ! », sur rumbatraciens.com (consulté le 21 janvier 2018).
  2. « Palo Alto Presents: Ignoble Vermine - A Tribute To Ptôse », sur Les Inrockuptibles (consulté le 21 janvier 2018).
  3. « Interview de Jacques Barbéri de Jacques Barbéri aux éditions ActuSF », sur actusf.com (consulté le 21 janvier 2018).
  4. « Jacques Barbéri – Mondocane - chronique », sur Obsküre Magazine (consulté le 21 janvier 2018).

Lien externe[modifier | modifier le code]