Palais des Térems

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Moscou
Cet article est une ébauche concernant Moscou.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le palais des Térems.

Le palais des Térems (russe : Теремной дворец) ou du Belvédère est un palais situé dans l'enceinte du Kremlin de Moscou en Russie, qui servait naguère de lieu de résidence aux tsars. Aujourd'hui, le bâtiment n'est pas accessible au public, car il sert désormais de résidence officielle au président de la Fédération de Russie. Il illustre dans l'architecture civile du XVIIe siècle le style du baroque moscovite et le développement de l'architecture civile à cette époque. Il servira de modèle au palais de Kolomenskoïe et aux nombreuses demeures pour de boyards.

Architecture extérieure[modifier | modifier le code]

Ce petit bâtiment de brique, dont le nom est dérivé du mot grec τερεμνον, signifiant « logement », a été édifié entre 1635 et 1637, par les architectes Bajen Ogurtsov, Trefil Chatourine, Antip Konstantinov et Larion Ouchakov.
C'est le Tsar Michel Ier Feodorovitch qui en demanda la construction. Les deux étages inférieurs datent toutefois du XVe siècle XVIe siècle et sont l'œuvre de l'architecte ingénieur Alosius de Milan ( appelé aussi Alevisio) en 1499-1508. Ils ont conservé une arcature aveugle typique du Quattrocento[1].

arcatures aveugles du premier étage
La façade principale partie supérieure

Il s'agit d'un véritable chef-d'œuvre, dont l'architecture est inspirée par l'isba russe traditionnelle en bois. Toutefois les progrès techniques ont permis de recourir à des tirants et des chaînages en fer pour rendre la maçonnerie plus résistante à la poussée des voûtes et permettre de réduire l'épaisseur des murs des soutient. Le niveau supérieur est le petit Terem ( ou Teremok) vaste pièce aménagée par le Tsar Michel pour ses fils Alexis et Ivan. Il est isolé du reste de l'édifice et se trouve entouré d'une terrasse-promenoir formant belvédère . Ce Teremok correspond au grenier des architectures en bois[2]. Il est surmonté d'un toit à quatre versants, encadré de perrons couverts fort pittoresques avec leurs toitures pyramidales. La toiture fort pentue est couronnée d'un épi de crête ajouré et doré[3]. La façade principale des Terems présente de nombreux témoignages de l'influence de l'architecture d'Europe du Nord et d'Europe centrale. Le rythme est rendu harmonieux par les nombreux pilastres inhabituels à l'époque. Les fenêtres profondes sont doubles sur un étage ( sans doute suite à une inspiration venant de celles du Palais à facettes), à clés pendantes pour l'étage supérieur. Les chambranles des portes et fenêtres sont décorés de moulures de couleurs vives. Ils offrent un curieux mélange de motifs italiens et orientaux : des lions des griffons ailés, des aigles bicéphales apparaissent au milieu d'arabesques et de rinceaux Renaissance[4]. La partie fort ouvragée de l'étage supérieur présente des frontons brisés, pour la première fois dans l'architecture russe. Ils se généraliseront dans la seconde partie du XVIIe siècle. Des caissons décoratifs sont sculptés sur le parapet de la terrasse. Les corniches sont ornées de faïences bleues. Sur le côté est du palais se trouvent trois églises servant de chapelles privées au tsar. Ces chapelles privées sont coiffées de onze coupoles décorées de carreaux de faïence polychrome et de croix dorées[5].


Architecture intérieure[modifier | modifier le code]

Les cinq niveaux se répartissent les fonctions du bâtiment comme suit :

  • le rez-de-chaussée était destiné à la conservation de l'eau, les bougies et les légumes en conserve.
  • le premier étage était occupé par les ateliers de la tsarine, où étaient confectionnés les vêtements de la famille royale.
  • le deuxième étage comprend une salle de bains, approvisionnée par un château d'eau.
  • le troisième étage, surplombant la Moskova, était occupé par les appartements du tsar, comprenant une chambre à coucher, une salle de prière, la salle du trône, et la salle du bureau du tsar. Devant cette dernière se trouve une boîte destinée à recevoir des pétitions.
  • le quatrième étage comprend une pièce secrète où le tsar tenait ses réunions privées.

De nouveaux principes règlent l'aménagement des pièces du palais : elles sont disposées en enfilade. Elles sont petites et peu éclairées. Les plafonds sont bas, les murs garnis de boiseries. Les encadrements de fenêtres, les poêles à carreaux sont ornés de motifs végétaux entrelacés, d'animaux héraldiques ( des aigles ). Les murs sont recouverts de peintures rélaisées par Simon Ouchakov.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Véra Traimond, Architecture de la Russie ancienne XV-XVII , éditeur Hermann Paris (ISBN 2 7056 6434 3) p. 138
  2. Louis Réau L'art russe des origines à Pierre le Grand, Pierre Laurens éditeur, Paris 1920 , p. 278
  3. Véra Traimond, op. cit. p. 139
  4. Louis Réau, Op. cit p. 277
  5. Véra Traimond, op. cit. p. 140