PT boat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant le domaine militaire image illustrant un bateau ou un navire
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire et un bateau ou un navire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

PT-Boat
Image illustrative de l'article PT boat
Le PT-105 à haute vitesse lors d'un exercice en juillet 1942.

Type Vedette-torpilleur
Équipage
Équipage 12 à 17
Caractéristiques techniques
Vitesse 46 à 50 km/h
Caractéristiques militaires
Armement 2 à 4 torpilles

Les PT-Boats ou vedettes-torpilleurs étaient un type de vedette lance-torpilles, un petit navire rapide utilisé par l'US-Navy (United States Navy) durant la Seconde Guerre mondiale pour attaquer les navires de surface de plus grande taille. Le code d'immatriculation « PT » sur la coque, signifie Patrol Torpedo, littéralement « torpilleur de patrouille ». Les flottilles de bateaux PT-Boat ont été surnommées « la flotte des moustiques ». Les Japonais les appelaient « Devil Boats[1] ».

Les premières vedettes-torpilleurs ont été conçues avec des coques à exhaussement. Elles déplaçaient jusqu'à 300 tonnes et la vitesse était de 25 à 27 nœuds (29 à 31 mph ; 46 à 50 km/h). Les PT-Boats utilisés durant la 2e Guerre mondiale étaient construits en utilisant les types de coques développés pour les bateaux de course. Ils étaient plus petits (30-70 tonnes) et plus rapides (35-40 nœuds). Tous les types étaient conçus pour attaquer des bateaux de guerre plus importants avec des torpilles, utilisant leur grande vitesse pour s'approcher et leur petite taille pour éviter d'être touchés par le feu des canons. De plus, la vedette-torpilleur était beaucoup plus rapide, plus petite et meilleur marché que les bateaux torpilleurs conventionnels.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les PT-Boats américains s'attaquaient aux destroyers ennemis et aux nombreux autres navires de surface, allant de petites embarcations pour les navires d'approvisionnement jusqu'à des navires de transport plus importants. Les PT-boats ont également fonctionné comme canonnières contre les petites embarcations ennemies, tels que les barges blindées utilisés par les forces japonaises pour le transport inter-îles dans le Pacifique.

Ce type de bateau a également été exporté comme vedette de sauvetage air-mer pour une utilisation non armée par la marine sud-africaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Insigne de la « flotte des moustiques ».

Au début de 1930, la Marine des États-Unis lança plusieurs appels d'offres pour plusieurs concepts de vedettes torpilleurs.

Le derby du contreplaqué[modifier | modifier le code]

Le bureau de l'Inspection et du Suivi décida de conduire des tests comparatifs. Les bateaux suivants furent testés au large de New London du 21 au 24 juillet 1941 :

  • PT 6 : 25 m Higgins ; 3 moteurs Packard de 1.200-CV.
  • PT 8 : 25 m Philadelphia Navy Yard ; coque en aluminium ; 2 moteurs Allison de 2.000-CV, 1 moteur Hall-Scott de 550-CV.
  • PT 20 : 23 m Elco ; 3 moteurs Packard de 1.200-CV ; équipés avec des hélices spéciales ; renforcement spécial ajouté à la coque (structures et pont).
  • PT 26, 30, 31, 33 : semblables au PT 20, à l'exception d'hélices standard et sans renforts spéciaux.
  • PT 69 : 22 m Huckins ; 4 moteurs Packard de 1.200-CV.
  • PT 70 : 23 m Higgins ; 3 moteurs Packard de 1.200-CV.
  • Un MRB-8 (Motor Rescue Boat) 70 pieds (21,336 m) construit pour la Grande-Bretagne par Higgins ; 3 moteurs Hall-Scott de 900-CV.

Elco[modifier | modifier le code]

Comparaison des modèles Elco et Higgins (manuel de 1945).

Les bateaux de la division Navale de la société Elco (en) étaient les plus grands des trois types de PT-boats construits pour l'US-Navy et utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Higgins[modifier | modifier le code]

Higgins Industries (en) produisit 199 navires de 78 pieds (24 m). Les bateaux Higgins, construits par les Industries Higgins à la Nouvelle-Orléans (Louisiane) étaient des bateaux de classe PT-71, PT-235 ou PT-625.

Huckins[modifier | modifier le code]

La société Huckins reçut le plus petit contrat : 18 navires à la fin de la guerre, aucun ne combattit. Ils furent assignés à des flottilles de défense du pays dans la zone du Canal de Panama, Miami (Floride) et à Pearl Harbour, Hawaï.

Vosper et autres types de PT-boats[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Vosper Boat Company de Grande-Bretagne installa plusieurs chantiers de construction navale aux USA pour fabriquer des modèles de 70 pieds (21 m) de conception britannique, sous licence pour aider à l'effort de guerre. 146 unités armées de torpilles de 18 pouces (457 mm) furent construites. Elles furent exportées par les puissances alliées telles que le Canada, l'Angleterre, la Norvège et l'Union soviétique. Elles ne furent jamais utilisées par l'US-Navy et seulement 50 furent utilisées par la Royal Navy.

Construction[modifier | modifier le code]

Avec le logement de trois officiers et 14 hommes d'équipage, celui-ci variait de 12 à 17 personnes, selon le nombre et le type d'armes installées. Le déplacement à pleine charge était de 56 tonnes.

La forme de la coque était semblable à la coque planante qu'on trouve dans les bateaux de plaisance actuels (et toujours en usage de nos jours) : un V aigu sur la quille s'évasant vers les flancs en un toit plat. Les PT-boats étaient prévus pour planer à grande vitesse, juste comme des bateaux de plaisance. Les compagnies Elco et Higgins utilisèrent toutes les deux des techniques de construction de coques qui comprenaient deux couches de placage double d'acajou encollées. Ces placages étaient solidarisés avec des centaines de rivets en cuivre et des vis en bronze. Le résultat final était une coque très légère et résistante qui pouvait être facilement réparée des dommages de guerre sur les lignes de front.

PT Boats célèbres[modifier | modifier le code]

John F. Kennedy (debout torse nu à droite) avec l'équipage du PT-109 en 1943.
  • Le PT-41, commandé par le lieutenant John D. Bulkeley, évacua le général Douglas MacArthur. Celui-ci quitta Corregidor (Philippines) pour l'ile de Mindanao avec sa famille et son état-major (Mme MacArthur, Arthur MacArthur (fils du général MacArthur), l'infirmière chinoise d'Arthur, le général Sutherland (USFFE Chief of Staff), capitaine Harold G. Ray (USN), lieutenant colonel Sidney L. Huff (Aide), et le major C.H. Morehouse (Medical Officer)).
  • Le PT-109 a été commandé par le lieutenant (LTJG) John F. Kennedy (futur président des États-Unis) dans le Pacifique durant la Seconde Guerre mondiale.
  • Le PT-309 "Oh Frankie". Alors qu'il attendait à New-York son transfert en Europe, son commandant le lieutenant Barker rencontra Franck Sinatra qui accepta qu'il soit baptisé "Oh Frankie". En Méditerranée il obtint des résultats remarquables sans un perdre un seul homme. En 75 missions, le PT-309 coula cinq navires et s'empara d'une vedette rapide italienne. Aujourd'hui, elle se trouve au musée Admiral Nimitz à Fredericksburg, au Texas.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie (en anglais)[modifier | modifier le code]

générale
  • (en) William Breuer, Devil Boats: The PT War Against Japan, Novato, California, U.S.A., Presidio Press, (ISBN 0-89141-586-6)
  • Robert J. Bulkley, At Close Quarters: PT Boats in the United States Navy (Washington: U.S. Government Printing Office, 1962)
  • Victor Chun, American PT Boats in World War II: A Pictorial History (Schiffer Publishing, 1997)
  • T. Garth Connelly, Don Greer, Tom Tullis, Joe Sewell, Pt Boats in Action (Warships, No 7) (Squadron/Signal Publications, Inc., 1994)
  • David Doyle "Elco 80' PT Boat On Deck" (Squadron/Signal Publications, Inc., 2010)
  • Michael Green, PT Boats (Land and Sea) (Capstone Press, 1999)
  • (en) Dick Keresey, pt 105, Annapolis, Maryland, U.S.A., United States Naval Institute, (ISBN 978-1-55750-469-2)
  • Angus Konstam, PT-Boat Squadrons – US Navy Torpedo Boats (Ian Allan Publishing, June 2005)
  • An excellent compendium of information about the Elco PT boats can be found in "Allied Coastal Forces of World War II" Volume II by John Lambert and Al Ross. ISBN 1-55750-035-5. This book has a detailed history of the development of the various Elco boats, with numerous drawings and photos. It also has sections on PT boat construction, as well as chapters on the Packard engines and typical weaponry used aboard PT boats.
  • Board of Inspection and Survey, Report of Comparative Services Tests of Motor Torpedo Boats Held July 21–24, 1941 and August 11–12, 1941 at New London, Connecticut (Navy Department, August 14, 1941)
  • Lindsay Lord, Naval Architecture of Planing Hulls (Cornell Maritime Press, 1946)
  • David Seidman, Damned by Faint Praise, The Life and Hard Times of Albert Hickman WoodenBoat 100th Issue, May/June 1991, Published by Woodenboat Publications, Inc., Brooklin, ME
  • Andrée Conrad, Huckins, The Living Legacy (Ortega River Books. 1998) ISBN 0-9664092-0-5
au sujet du PT-109
  • Robert J. Donovan, PT 109: John F. Kennedy in WWII, 40th Anniversary Edition, McGraw Hill (reprint), 2001, ISBN 0-07-137643-7
  • Richard Tregaskis, John F. Kennedy and PT-109 (Random House, 1962) (OCLC 826062)
  • Robert D. Ballard, Collision With History: The Search for John F. Kennedy's PT 109 (National Geographic, 2002)
  • Haruyoshi Kimmatsu, "The night We sank John Kennedy's PT 109" appeared in Argosy Magazine December 1970, Vol. 371 No. 6
  • Tameichi Hara, Japanese Destroyer Captain (Ballantine Books, 1978) ISBN 0-345-27894-1
  • Duane T. Hove, American Warriors: Five Presidents in the Pacific Theater of World War II, Burd Street Press, (2003) ISBN 1-57249-307-0
  • James Michener, Tales of the South Pacific, Fawcett Crest Books, (1947) ISBN 0-449-23852-0

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Hyperwar: Close Quarters, by Captain Robert J. Bulkley, Jr. (ouvrage en ligne, avec une multitude d'illustrations)
  • (en) Giant Killers, film produit par Elco (3 parties de 10 minutes).