Oxalate de calcium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oxalate de calcium
Oxalate de calcium
Identification
No CAS 563-72-4 (anhydre)
5794-28-5 (monohydrate)
No EINECS 209-260-1
PubChem 33005
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C2CaO4CaC2O4
Masse molaire[1] 128,097 ± 0,007 g/mol
C 18,75 %, Ca 31,29 %, O 49,96 %,
Propriétés physiques
fusion 200 °C (monohydrate)[2]
Solubilité 0,0006 g/100 g (eau, 18 °C)[3]
Masse volumique 2,12 g·cm-3 (monohydrate, 20 °C)[2]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn



Transport
60
   3288   
[2]
NFPA 704

Symbole NFPA 704

 
[2]
Écotoxicologie
DL50 375 mg·kg-1 (rat, oral)[4]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'oxalate de calcium est un cristal ionique insoluble dans l'eau, de formule Ca(COO)2 ou CaC2O4, composé d'un ion calcium Ca2+ et d'un ion oxalate -OOC-COO-, dérivé de l'acide oxalique.

70 à 80 % du contenu de la plupart des calculs rénaux sont composés d'oxalate de calcium dihydraté (calculs plutôt jaunes avec de petites aspérités) ou monohydraté (calculs plutôt noirs).


Sources, présence[modifier | modifier le code]

On le rencontre dans les minéraux :

et chez certaines plantes riches en acide oxalique où il peut prendre la forme de fins spicules ou raphides, ce qui occasionne de sévères irritations des muqueuses aux herbivores qui tenteraient d’en manger[5] :

  • bulbes de la famille des liliacées (occasionnant des dermatites à ceux qui manipulent ces bulbes en grande quantité) ;
  • aracées ;
  • sève de jonquille ;
  • Lentilles d'eau (lemna minor) ;
  • feuilles de la rhubarbe (qui en contient à des doses toxiques) ;
  • Jussie rampante (plante introduite en Europe, devenue invasive) ;
  • yucca[6] ;
  • oseille ;
  • Iroko.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c et d (de) [PDF] Fiche de sécurité (alfa-aesar) (Monohydrate)
  3. (en) Wilhelm Riemenschneider, Minoru Tanifuji, Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry, Release 2004, 7th Edition, Oxalic Acid, Wiley-VCH Verlag GmbH & Co,‎ 2000
  4. (de) [PDF] Fiche de sécurité (Carl Roth GmbH & Co. KG)
  5. M. Avenel-Audran, Peau, plantes et jardinage, Revue Française d'Allergologie, 49:3, 2009. consultable uniquement pour les abonnés
  6. Photos de raphides d'oxalate de calcium dans des cellules de yucca