Silicate de calcium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Silicate de dicalcium, orthosilicate de calcium

Silicate de calcium
Identification
Nom UICPA Silicate de dicalcium
No CAS 1344-95-2
No ECHA 100.014.282
Code ATC A02AC02
No E E552
Apparence poudre blanche[1].
Propriétés chimiques
Formule Ca2O4SiCa2SiO4
Masse molaire[2] 172,239 ± 0,01 g/mol
Ca 46,54 %, O 37,16 %, Si 16,31 %,
Propriétés physiques
fusion 1 540 °C[1]
Solubilité dans l'eau : faible
Masse volumique 2 g·cm-3[1]
Précautions
SIMDUT[3]

Produit non contrôlé

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le silicate de dicalcium, également appelé orthosilicate de calcium ou plus communément silicate de calcium, est un composé de formule Ca3Si2O7 (ou 3/2CaO·SiO2).

On l'obtient, accompagné d'autres silicates du calcium, par réaction de la chaux et de la silice[4]. Il se présente alors sous la forme d'une poudre blanche de faible densité, qui absorbe facilement l'eau.

On utilise le silicate de calcium pour construire des routes et fabriquer des isolants, des briques et des tuiles. On l'emploie aussi comme agent anticoagulant et antiacide ; sous forme de poudre fluide provenant du calcaire et des diatomées, on ne lui connaît pas d'effets néfastes pour la santé.

Isolation haute température[modifier | modifier le code]

Le silicate de calcium est utilisé pour l'isolation thermique de la tuyauterie industrielle et des équipements thermiques. Contrairement au monde anglo-saxon, il est peu utilisé en Europe qui préfère les laines minérales dont la laine de roche.

Anti-feu passif[modifier | modifier le code]

Le silicate de calcium est l'un des produits les plus populaires en Europe. Les Américains du Nord utilisent, quant à eux, du crépi au plâtre. Le silicate de calcium ne résiste pas à l'eau. Cependant, des plaques traitées à la silice sont disponibles pour les milieux humides.

Additif alimentaire[modifier | modifier le code]

Le silicate de calcium est autorisé comme additif alimentaire sous le numéro E552. C'est un anti-agglomérant[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a b et c SILICATE DE CALCIUM, Fiches internationales de sécurité chimique
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. « Silicate de calcium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 24 avril 2009
  4. H F W Taylor, Cement Chemistry, Academic Press, 1990, (ISBN 0-12-683900-X), p 33-34
  5. Codex Alimentarius (1989) Noms de catégorie et système international de numérotation des additifs alimentaires. CAC/GL 36-1989, p1-35.