Ouled Bou Sbaa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Ouled Bou Sbaa (variantes Bousbaa, Besbah, littéralement «  du lion ») sont une tribu de Maures nomades de langue hassanya vivant au Maroc et en Mauritanie, ainsi que dans le territoire du Sahara occidental . Ils commercent du Sénégal à Marrakech. Tribu la plus récente de la région, ils revendiquent une origine chorfa ou maraboutique[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première trace historique des Ouled Bou Sbaa date de 1782, lorsque le sultan Mohammed ben Abdallah les expulsa de Marrakech vers le Sahara[2],[3]. Ils s'installent alors dans le Río de Oro et se lancent avec succès dans le commerce caravanier jusqu'au sud du Sénégal. Depuis, ils entretiennent des rapports en général conflictuels avec les populations de l'ouest du Sahara.

Premiers sahraouis à être armés de fusils à tir rapide dans la seconde moitié du XIXe siècle, ils se lancent dans des rezzou victorieuses contre leurs voisins, ce qui suscite plusieurs guerres contre les Kountas de Tombouctou entre 1860 et 1870, contre les Oulad Delim en 1899 et contre Ouled Biri en 1905. En revanche, les conflits qui les oppose aux Reguibat de 1905 à 1908 (bataille de Foucht) puis en 1910 sont désastreux. Au début du XXe siècle et jusqu'aux colonisations françaises et espagnoles, ils disposent d'une relative hégémonie commerciale et militaire sur l'Ouest du Sahara[4].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Attilio Gaudio, Les Populations du Sahara occidental, Karthala, 1993, p. 75
  2. Attilio Gaudio, op. cit., p. 161
  3. Capitaine Henri Martin, « Les OULAD BOU SBA », Bibliothèque numérique sur la Mauritanie,
  4. Attilio Gaudio, op. cit., p. 166
  5. a, b et c Ibrahima Dia, « Mauritanie: le président Mohamed Abdel Aziz et les deux tribus », sur www.financialafrik.com, (consulté le 9 septembre 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Anthony G. Pazzanita, Historical Dictionary of Western Sahara, The Scarecrow Press,