Ostara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ostara (homonymie).
Ostara (1884) par Johannes Gehrts.

Ostara est une fête païenne célébrée au moment de l'équinoxe de printemps (c’est-à-dire aux alentours du 21 mars) par les membres de la Wicca mais aussi plus généralement du paganisme. Il symbolise le renouveau de la vie et de la terre, après un hiver froid et dur, et le retour de la Déesse sous son visage de jeune fille et d'amante. Son équivalent anglo-saxon est Eostre.

Symbolisme et rituel[modifier | modifier le code]

Ostara est célébré à l'équinoxe de printemps, quand le jour et la nuit sont égaux. Il est considéré comme le point culminant de la saison printanière, quand la vie s'éveille dans toutes les directions. Comme Imbolc, Ostara est un Festival de l'aube et de la vie croissante. Ostara vient du mot Germain « Ost » ou « Est », une référence pour l'aube et la vie renouvelée. Les rituels d'Ostara célèbrent la vie renouvelée sous plusieurs formes : on peint des œufs, symboles de renaissance, avec des couleurs vives et on les utilise dans des rites sacrés avant de les manger. Les bébés animaux, spécialement les poussins, canetons, et lapereaux, sont tous symboliques de la saison. Le Lapin, ancien symbole de la Lune, représente le renouvellement de la fertilité de la Terre.

Ostara est un Sabbat Solaire et est sacré pour le Jeune Dieu, Seigneur du Soleil levant et de la Vie. Il est le gardien des plantes qui poussent et des animaux, et aussi de la lumière grandissante du Soleil. Ce Dieu a plusieurs noms, mais Il est particulièrement vénéré comme l'Homme Vert, sous la forme duquel on le voit entouré de verdure, qui sort même de Ses lèvres comme un souffle. Sous cette forme, il est aussi connu comme Jack le Vert, ou George le Vert. Parfois il est représenté comme un arbre. Des « Mâts de Mai », ou bien des « Arbres de Mai » sont parfois utilisés dans le cadre des festivités d'Ostara, et représentent le sexe du Jeune Dieu[1].

On raconte que La Déesse sortie de son sommeil enveloppe la terre de fertilité, le Dieu gagne en maturité et parcourt les prairies verdoyantes. Les animaux sauvages poussés par les déités s’accouplent, c’est la période des semences dans les champs. C’est aussi le temps d'agir et de s'occuper des plantations des plantes utilisées en magie et des jardins rituels. Certains aspects de la fête chrétienne de Pâques reprennent des éléments de cette fête païenne, comme les cloches qui étaient sonnées pour provoquer le réveil de la nature ou encore les œufs offerts à la terre comme offrande à la déesse de la fertilité. De la même façon que la lumière vainc les ténèbres, c’est le jour pour chasser les mauvaises influences et les bannir.

C’est le moment de célébrer ou d’invoquer :

  • Eostre : déesse saxonne de la fertilité
  • Ostara : déesse germanique

L’autel peut être décoré avec des fleurs printanières comme les tulipes, les narcisses, les crocus, les jacinthes ainsi qu’avec des œufs durs évidés que vous pouvez décorer ou peindre. Vous pouvez aussi placer vos paquets de graines si vous désirez réaliser une semence prochainement ou encore une petite plante verte.

Les symboles et correspondances :

  • Couleurs : vert, jaune, mauve et rose
  • Encens : jasmin, sauge et fraise
  • Chandelles : vertes et jaunes
  • Fleurs : violette, tulipe, jacinthe et toutes les fleurs printanières
  • Arbre : saule
  • Pierres : jaspe rouge, aigue-marine et héliotrope
  • Carte du tarot : la lune, arcane majeur 18
  • Planètes : Jupiter et Neptune

Ostara est aussi connu sous les noms Eoster (prononcé: « EH-yoh-ster », « eh-OH-ster » ou « YOH-ster »), Alban Eilir (AL-bahn EYE-lir), ou simplement Printemps.

Ostara a aussi de fortes connotations féminines, et est sacré pour la Jeune Déesse comme pour le Jeune Dieu. Ostara et Eoster sont tous deux des noms germaniques de la Jeune Déesse en tant que Dame de l'Aube.

Cette fête célèbre le réveil de toutes les énergies sur Terre. La tradition veut que l'on cueille des fleurs fraîches pour célébrer cet évènement lors d'un rituel pouvant marquer ce jour. Il est également conseillé de faire une promenade en pleine nature, pieds nus. C'est une sorte de célébration, une marque de bienvenue aux beaux jours et aux plantes éclatantes de vie. Il y a plusieurs autres sortes de célébrations à Ostara, pourvu qu'elles mettent toutes en scène les plantes.

Par ailleurs, la nourriture est aussi un très bon moyen de faire honneur à cette fête. Préparer des repas adaptés aux saisons est quelque chose d'efficace pour s'harmoniser avec la nature. Les graines, que ce soit de sésame, de tournesol, etc. sont aussi recommandées. L'on peut aussi cuisiner certaines plantes. Des livres de cuisine florale existent.

Le rituel, quant à lui, comporte généralement un autel, sur lequel se voit poser des éléments naturels tels que plantes ou eau, accompagnés par une invocation. Le pratiquant est libre de suivre un livre ou de faire à sa façon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]