Robert de Machiels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robert de Machiels
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Robert de Machiels (né Robert de Machiels-Clinbourg le à Paris et décédé en 1965) est un homme de lettres, écrivain et dramaturge français.

Robert de Machiels écrivit d'abord sous le pseudonyme de Robert de Chrysaline des essais littéraires de jeunesse.

Robert de Machiels collabora à diverses revues littéraires et artistiques comme chroniqueur et critique littéraire (La Grande Revue, La Nouvelle Revue, etc.[1]).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Irrémédiable, P. Ollendorf (1902)
  • Victorine Gaurin, préface de M. Jean Jullien, P. Ollendorff (1903)
  • Arlequin-roi, P. Ollendorff (1903)
  • La Boîte de Pandore, recueil de contes et nouvelles, notamment Les Barelli, gymnastes, Paris, Librairie Nilssonn, 1906
  • Avec A. J. Mauprey, « Chanson suprême », Paris qui chante n° 358, (revue hebdomadaire illustrée), 7e année, 12 décembre 1909.
  • Avec Auguste Villeroy, Par pitié, R. Merville (1911)
  • La Famille Belhomme, pièce en 1 acte, R. Merville (1911)
  • Le Crime et le Remords, M. Bauche (1912)
  • Les Aventures singulières de Nicolas Jonquille, de sa naissance à son mariage, 1802-1822, Fayard et Cie (1914)

Créations[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]