Omeisaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Omeisaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Reconstitution du squelette d'Omeisaurus tianfuensis.
Classification
Règne Animalia
Classe Reptilia
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre  Sauropodomorpha
Super-famille  Sauropoda
Clade  Eusauropoda
Famille  Mamenchisauridae

Genre

 Omeisaurus
Young[1], 1939

Espèces de rang inférieur

  • O. junghsiensis Young, 1939 (espèce type)
  • O. changshouensis Young, 1958
  • O. fuxiensis Dong, Zhou & Zhang, 1983
  • O. tianfuensis He, Li, Cai & Gao, 1984
  • O. luoquanensis He, Li & Cai, 1988
  • O. maoianus Tang, Jin, Kang, & Zhang, 2001
  • O. jiaoi Jiang, Li, Peng, & Ye, 2011[2]

Omeisaurus (nom signifiant lézard d'Omei) est un genre éteint de dinosaures sauropodes eusauropodes[3] à très long cou, ayant vécu au Jurassique moyen (étages Bathonien et Callovien) dans ce qui est maintenant la Chine. Son nom est tiré du mont Omei où il a été découvert dans la partie inférieure de la sous-formation de Shaximiao, située au sommet de la formation de Dashanpu dans la province du Sichuan. Il est généralement rattaché à la famille des Mamenchisauridae[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Reconstitution du squelette d'Omeisaurus tianfuensis lors d'une exposition à Hong Kong.
Vue d'artiste d'O. tianfuensis.

Omeisaurus a été décrit pour la première fois en 1939. Il porte le nom d'une montagne sacrée bouddhique, le mont Omei ou Emei Shan, qui est l'endroit où le premier fossile d’Omeisaurus a été découvert. La plupart des squelettes d’Omeisaurus ont été trouvés dans les années 1970 et 1980, au cours de la « grande ruée vers les dinosaures chinois ». Il y a eu six espèces nommées jusqu'ici : O. junghsiensis, O. changshouensis, O. fuxiensis, O. tianfuensis, O. luoquanensis et O. maoianus. Tous ont été nommés d'après les emplacements où ils ont été trouvés. O. fuxiensis était l'espèce la plus petite, mesurant environ 11 mètres de long. O. tianfuensis avait le cou le plus long du genre, atteignant autour de 9 mètres de long. Le seul dinosaure à avoir eu un cou plus long est Mamenchisaurus.

Des squelettes montés sont exposés au musée des dinosaures de Zigong dans la province du Sichuan et au Muséum de Beipei, près de Chongqing, tous deux en Chine.

Description[modifier | modifier le code]

Comme les autres sauropodes, Omeisaurus était un grand herbivore. Il mesurait environ 15 mètres de long, avec un cou pouvant atteindre 9 mètres de long et une masse de 9 tonnes. Il avait un corps volumineux typique des dinosaures au long cou de son sous-ordre. À la différence de beaucoup d'autres sauropodes, ses narines étaient situées près de l’extrémité du museau. Son dos était plus haut au niveau des hanches que des épaules.

Non seulement Omeisaurus avait un long cou, mais il avait aussi plusieurs vertèbres cervicales supplémentaires par rapport à la moyenne des autres sauropodes (17). Les vertèbres elles-mêmes étaient également plus longues et plus grosses. De grands troupeaux d’Omeisaurus parcouraient probablement les campagnes chinoises au Jurassique moyen à côté de stégosauridés tels que Tuojiangosaurus et Chungkingosaurus. Omeisaurus devait être le sauropode le plus courant en Chine durant cette époque.

Classification[modifier | modifier le code]

Omeisaurus était autrefois classé comme un membre de la famille des Cetiosauridae, qui a longtemps été un taxon fourre-tout avant d'être abandonnée car paraphylétique. L'espèce O. fuxiensis est parfois confondue avec Zigongosaurus, mais les deux sont basés sur du matériel différent malgré le même nom d'espèce.

Omeisaurus est considéré comme un membre de la famille des Mamenchisauridae où il est placé en groupe frère du genre Mamenchisaurus, au sein du clade des Eusauropoda (Sander et al., 2011)[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Omeisaurus Young, 1939 (en)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) C.-C. Young. 1939. On a new Sauropoda, with notes on other fragmentary reptiles from Szechuan. Bulletin of the Geological Society of China 19(3):279-315
  2. (en) JIANG Shan, LI Fei, PENG Guang-Zhao, & YE Yong (2011). A new species of Omeisaurus from the middle Jurassic of Zigong, Sichuan. Vertebrata Palasiatica 49(2), p. 185-194. http://www.ivpp.cas.cn/cbw/gjzdwxb/xbwzxz/201105/P020110530509590205314.pdf
  3. (en) P. Mocho, R. Royo-Torres, and F. Ortega. 2014. Phylogenetic reassessment of Lourinhasaurus alenquerensis, a basal Macronaria (Sauropoda) from the Upper Jurassic of Portugal. Zoological Journal of the Linnean Society 170:875-916
  4. a et b (en) P. Martin Sander, Andreas Christian, Marcus Clauss, Regina Fechner, Carole T. Gee, Eva-Maria Griebeler, Hanns-Christian Gunga, Jürgen Hummel, Heinrich Mallison, Steven F. Perry, Holger Preuschoft, Oliver W. M. Rauhut, Kristian Remes, Thomas Tütken, Oliver Wings et Ulrich Witzel, « Biology of the sauropod dinosaurs: the evolution of gigantism », Biological Reviews, vol. 86, no 1,‎ , p. 117–155 (ISSN 1464-7931, PMID 21251189, PMCID 3045712, DOI 10.1111/j.1469-185X.2010.00137.x)