Nowy Sącz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Pologne
Cet article est une ébauche concernant la Pologne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nowy Sącz
Blason de Nowy Sącz
Héraldique
Drapeau de Nowy Sącz
Drapeau
Hôtel de ville
Hôtel de ville
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Petite-Pologne
District Powiat de Nowy Sącz
Maire
Mandat
Ryszard Nowak
111
Code postal 33-300 à 33-308, 33-310, 33-320
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 18
Immatriculation KN
Démographie
Population 83 943 hab. (2013)
Densité 1 473 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 38′ 00″ N 20° 43′ 00″ E / 49.633333, 20.71666749° 38′ 00″ Nord 20° 43′ 00″ Est / 49.633333, 20.716667
Superficie 5 700 ha = 57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Nowy Sącz

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Nowy Sącz
Liens
Site web http://www.nowysacz.pl

Nowy Sącz est une ville (avec rang de powiat) du Sud de la Pologne, proche de Cracovie avec environ 83 000 habitants.

La ville est le chef-lieu du Powiat de Nowy Sącz.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Nowy Sącz a été fondée le par le roi de Bohême Venceslas II sur le site d'un village du nom de Kamienica.

Depuis le premier partage de la Pologne en 1772 jusqu'en 1918, la ville (nommée NEU SANDEC avant 1867, puis bilingue NEU SANDEC - NOWY SACZ) fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 78 Bezirkshauptmannschaften (powiats) en province (Kronland) de Galicie[1].

Environ un tiers de la population de la ville était de religion juive avant la Seconde Guerre mondiale. Un ghetto fut installé à proximité du château pour y enfermer 20 000 juifs. Ils mourront tous assassinés au camp d'extermination de Bełżec en trois jours en août 1942. De l'autre côté de la rivière, dans le cimetière juif, 300 à 500 personnes seront assassinés, notamment pour avoir protégé des juifs.

L'Armée rouge rentre dans la ville le 20 janvier 1945, à la fin de la guerre, 60 % de la ville est détruite.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Wilhelm KLEIN, 1967
  2. http://www.labaule.fr/comite-de-jumelage