Isernia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Isernia
Drapeau de Isernia
Drapeau
Isernia
Arco San Pietro à Isernia
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Molise Molise 
Province Isernia 
Code postal 86170
Code ISTAT 094023
Code cadastral E335
Préfixe tel. 0865
Démographie
Gentilé isernini
Population 21 594 hab. (31-10-2019[1])
Densité 314 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 36′ 00″ nord, 14° 14′ 00″ est
Altitude Min. 423 m
Max. 423 m
Superficie 6 874 ha = 68,74 km2
Divers
Saint patron San Pietro Celestino
Fête patronale 19 mai
Localisation
Localisation de Isernia
Localisation dans la province de Isernia.
Géolocalisation sur la carte : Molise
Voir sur la carte administrative du Molise
City locator 14.svg
Isernia
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Isernia
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Isernia
Liens
Site web http://www.comune.isernia.it

Isernia est une commune italienne d'environ 21 590 habitants, située dans la province du même nom dans le Molise en Italie méridionale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Isernia est située à 79 kilomètres au nord de Naples, dans la Province d'Isernia, une des 2 provinces de la région de Molise.

A proximité un sommet des Apennins porte le nom de Mont d'Isernia. Il culmine à environ 1 000 m.

Histoire[2][modifier | modifier le code]

Aux alentours de Isernia se trouve l'une des plus grandes et anciennes zones préhistoriques d'Europe,La Pineta [3]. On y a retrouvé un grand nombre de restes d'outils de pierre utilisés au paléolithique. Ils sont exposés au Musée National de Paléolithique d'Isernia[4].

Isernia était une colonie puis unerville antique romaine (264 av JC) avec un plan de ville typique Romain avec une large rue centrale et de nombreuses petites rues adjacentes de chaque côté, totalement perpendiculaires à cette rue principale. Un aqueduc romain est encore visible de nos jours à Isernia.

La ville fut pillée par les Sarrasins, dévastée par les tremblements de terre et pendant la Deuxième Guerre Mondiale elle subit un bombardement (10 septembre 1943)[5].

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2021 En cours Piero Castrataro Indépendant de centre-gauche  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Acquazolfa, Bazzoffie, Breccelle, Capruccia, Castagna, Castelromano, Colle de' Cioffi, Colle Martino, Colle Pagano, Collecroci, Conocchia, Coppolicchio, Fragnete, Marini, Salietto, Valgianese

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carpinone, Forlì del Sannio, Fornelli, Longano, Macchia d'Isernia, Miranda, Pesche, Pettoranello del Molise, Roccasicura, Sant'Agapito

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

La cathédrale Saint Pierre, détruite plusieurs fois par des tremblements de terre, a été reconstruite au XIXe siècle et garde encore une belle icône de style byzantin, connue comme la Madonna della Luce (Vierge de la Lumière).

La Fontana Fraterna fut construite en utilisant les débris de munuments romains antiques qui se tenaient là autrefois.entre le XIIIe et le XIVe siècle en l'honneur du pape Célestin V: il s'agit d'un porche à six arcades, limités par six colonnes et un pilier en position centrale[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. « Histoire de Isernia. De Paléolithique aux Samnites, l'époque romaine, le Moyen-Age », sur boowiki.info (consulté le )
  3. (en) Michael Balter, « In Search of the First Europeans », Science, vol. 291, no 5509,‎ , p. 1722–1725 (ISSN 0036-8075 et 1095-9203, PMID 11249813, DOI 10.1126/science.291.5509.1722, lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « Museo nazionale del Paleolitico di Isernia », sur Direzione generale Musei (consulté le )
  5. a et b « Isernia », sur Site officiel du tourisme en Italie, (consulté le )