New York hardcore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
New York hardcore
Origines stylistiques Punk hardcore, punk rock, crossover thrash, street punk, Oi!, thrash metal
Origines culturelles Début des années 1980 ; New York, États-Unis
Instruments typiques Guitare électrique, guitare basse, batterie, chant

Sous-genres

Hatecore, Youth crew

Genres associés

Metalcore, NWOAHM

Le New York hardcore (NYHC) désigne un genre de punk hardcore et de metalcore ayant émergé à New York, et son mouvement qui lui est associé. Le New York hardcore émerge de la scène punk fondée à Washington par des groupes tels que Bad Brains et Minor Threat. Il devient un phénomène de mode dans les années 1980 et dans les années 1990.

Histoire[modifier | modifier le code]

Agnostic Front, sur scène à Rome, Italie, en 2007.

La ville de New York joue un rôle central dans le développement du hardcore. Une importante scène émerge en 1981 lorsque les Bad Brains se délocalisent à Washington, DC[1][2]. Roger Miret d'Agnostic Front explique : « On a commencé à utiliser le terme 'hardcore' parce qu'on voulait se différencier de la scène punk remplie de drogués qui émergeait en même temps dans la scène de New York... on était des petits durs qui vivaient dans les rues[3]. » Sam McPheeters explique que « ce qui manquait à ces premiers groupes de New York hardcore[4]. » McPheeters explique également que la scène s'est inspirée et a été influencé par des films comme Death Wish, Taxi Driver, The Warriors, et Escape From New York[4]. Bon nombre des groupes NYHC se revendiquaient d'extrême droite[4]. Avec d'abord Cro-Mags, certains groupes suivent également le courant de l'Association internationale pour la conscience de Krishna[4]. Les groupes de gauches du mouvement incluent Born Against (en) et Nausea.

La scène de New York comtpe par la suite des groupes très influent comme Agnostic Front, les Beastie Boys, Cro-Mags, Heart Attack, Kraut, Adrenalin O.D. (en), Urban Waste, Sheer Terror (en), Murphy's Law, Reagan Youth, The Mob, et Warzone. Les groupes les plus récents ensuite incluent Sick of It All, Breakdown, Subzero, Gorilla Biscuits (en), Judge, Bold, et Leeway.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mader, Matthias: New York City Hardcore. The Way It Was.... Berlin : Iron Pages Verlag 1998. (ISBN 3931624102).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Andersen, Mark and Jenkins, Mark (2001). Dance of Days: Two Decades of Punk in the Nation's Capital. (New York: Soft Skull Press). (ISBN 1-887128-49-2).
  2. (en) Blush, Steven (2001). American Hardcore: A Tribal History. (Los Angeles: Feral House). (ISBN 0-922915-71-7).
  3. (en) Jason Buhrmester, Agnostic Front's Victim in Pain at 25, Village Voice, 1er décembre 2009.
  4. a, b, c et d (en) Sam McPheeters, Survival of the Streets, Vice Magazine, 2010.