Nathalie Luca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nathalie Luca
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Nathalie Luca, née en , est une anthropologue française habilitée à diriger des recherches au CNRS. Elle est directrice du Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor) de l'EHESS[1] et présidente de la section 38 « Anthropologie et étude comparative des sociétés contemporaines » du Comité national de la recherche scientifique au CNRS[2].

Elle a été membre du conseil d'orientation de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) de [3] à , en tant que spécialiste des nouveaux mouvements religieux[4]. Elle en a démissionné au motif qu'elle refusait d'être liée à un prévisible durcissement de la position de cet organisme du fait de la politique menée par son nouveau président Jean-Michel Roulet[4]. Elle est contre l'établissement d'une liste de mouvements dits sectaires qui, selon elle, « est contre-productif : on stigmatise au lieu de protéger. Par la seule existence d'une liste, les gens ont l'impression d'être vaccinés contre les sectes. Ils sont en fait moins vigilants, et donc plus vulnérables. »[5]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le salut par le foot : Une ethnologue chez un messie coréen, Labor et Fides, 1997 (ISBN 978-2-8309-0787-2).
  • Avec Frédéric Lenoir, Sectes : Mensonges et idéaux, Éditions Bayard, Paris, 1998 (ISBN 978-2-2273-1705-5).
  • « Sectes, Églises et nouveaux mouvements religieux », in Actes du séminaire L'enseignement du fait religieux, direction de l'Enseignement scolaire, 5, 6 et [lire en ligne].
  • Les sectes, coll. Que sais-je ?, Presses universitaires de France, Paris, 2004. 3e édition : 2016 (ISBN 978-2-1305-3924-7) [présentation en ligne].
  • (en) « Is There a Unique French Policy of Cults? A European Perspective », in Regulating Religion: Case Studies from Around the Globe, James T. Richardson, Kluwer Academic/Plenum Publishers, New York, 2004, pp. 53-72 [présentation en ligne].
  • Individus et pouvoirs face aux sectes, Armand Colin, coll. « Sociétales », 2008 (ISBN 978-2-2003-5433-6).
  • Quelles régulations pour les nouveaux mouvements religieux et les dérives sectaires dans l’Union européenne ?, Presses universitaires d'Aix-Marseille, coll. « Droit et religions », 2011 (ISBN 978-2-7314-0745-7).
  • « Les « sectes » : une entrave à la citoyenneté ? Politiques européennes et états-uniennes », in Pluralisme religieux et citoyenneté, Micheline Milot, Philippe Portier, Jean-Paul Willaime, Presses universitaires de Rennes, 2010, pp. 123-136.
  • Y croire et en rêver : Réussir dans le marketing relationnel de multiniveaux, Paris, L’Harmattan, coll. « Religions en questions », 2012, 224 p.
  • Avec Jean-Philippe Bouilloud, « Croyance et persuasion : L'entre-deux temps du croire », in Nouvelle revue de psychosociologie no 16, automne 2013 (ISBN 978-2-7492-3926-2), pp. 17-36 [présentation en ligne]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]