Nílson Esídio Mora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nílson
image illustrative de l’article Nílson Esídio Mora
Biographie
Nom Nílson Esídio Mora
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance (52 ans)
Lieu Santa Rita do Passa Quatro (Brésil)
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. 19832003
Poste Avant centre
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1983-1984Drapeau : Brésil Sertãozinho FC
1985Drapeau : Brésil SE Platinense
1986Drapeau : Brésil XV de Jaú
1987Drapeau : Brésil Ponte Preta
1988-1990Drapeau : Brésil SC Internacional00? (17)
1990Drapeau : Espagne Celta Vigo010 0(2)
1990-1991Drapeau : Brésil Grêmio Porto Alegre00? (28)
1992Drapeau : Brésil Portuguesa
1992Drapeau : Brésil SC Corinthians
1993Drapeau : Brésil CR Flamengo
1993Drapeau : Brésil Fluminense FC
1994Drapeau : Espagne Albacete Balompié025 0(8)
1994Drapeau : Espagne Real Valladolid024 0(6)
1995Drapeau : Brésil SE Palmeiras
1996Drapeau : Brésil Vasco da Gama
1997Drapeau : Mexique Tigres UANL
1997Drapeau : Brésil Atlético Paranaense016 0(3)
1998Drapeau : Pérou Sporting Cristal043 (25)
1999Drapeau : Brésil EC Santo André
2000Drapeau : Pérou Universitario de Deportes
2001Drapeau : Brésil Santa Cruz FC
2002Drapeau : Brésil Rio Branco EC
2003Drapeau : Brésil AA Flamengo
2003Drapeau : Brésil Nacional AC (SP)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1989-1992Drapeau : Brésil Brésil004 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Nílson Esidio Mora, dit Nílson (né le 19 novembre 1965 à Santa Rita do Passa Quatro, État de São Paulo), est un footballeur brésilien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Surnommé Pirulito, Nílson a évolué dans 26 clubs différents durant ses 20 ans de carrière[1]. Il a joué en tout 117 matchs et inscrit 44 buts dans le Brasileirão[2], compétition où il se distingue en 1988 avec l'Internacional (vice-champion et meilleur buteur avec 15 buts)[3]. Il s'expatrie en Espagne (Celta de Vigo) mais revient rapidement au Brésil, à Grêmio, où il marque 28 buts en 1990 (22 en Campeonato Gaúcho, 4 en championnat et 2 en Copa Libertadores)[1] et a l'occasion de remporter la Supercoupe du Brésil.

Après de brefs passages sans grand relief dans plusieurs de clubs de son pays dans les années 1990 (notamment Flamengo et Fluminense en 1993), avec une parenthèse en Espagne en 1994 (Albacete et Real Valladolid), il s'expatrie au Mexique afin de jouer pour les Tigres UANL, équipe reléguée, qu'il contribue à faire remonter en première division en marquant 11 buts lors du Torneo Invierno 1996 dont il finit meilleur buteur[4].

Sa dernière expérience à l'étranger a lieu au Pérou, d'abord au Sporting Cristal, où il se distingue à nouveau en marquant 25 buts lors du Descentralizado 1998, total qui lui permet de terminer comme meilleur buteur et vice-champion du Pérou[5]. Deux ans plus tard, on le retrouve à l'Universitario de Deportes, en compagnie de son cousin Eduardo Esidio, et remporte le championnat en 2000[6].

Carrière en sélection[modifier | modifier le code]

International brésilien de 1989 à 1992, il a disputé quatre matchs (aucun but marqué)[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Brésil Internacional
Drapeau : Brésil Grêmio
Drapeau : Mexique Tigres UANL
Drapeau : Pérou Sporting Cristal
Drapeau : Pérou Universitario de Deportes
  • Champion du Pérou en 2000.

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) Roberto Gando, « Nilson Esidio: Pirulito multicolor », sur www.dechalaca.com, (consulté le 4 janvier 2018).
  2. (en) « Nílson Esidio Mora », sur www.national-football-teams.com (consulté le 4 janvier 2018).
  3. a et b (en) Julio Bovi Diogo et Paulo Torres, « Brazilian Championship - Topscorers », sur www.rsssfbrasil.com, (consulté le 4 janvier 2018).
  4. a et b (en) Erik Francisco Lugo, Héctor Villa Martínez, Emmanuel Castro Serna et Juan Pablo Andrés, « Mexico - Second Level - Topscorers », sur www.rsssf.com, (consulté le 4 janvier 2018).
  5. a et b (en) Juan Pablo Andrés, Carlos Manuel Nieto Tarazona et José Luis Pierrend, « Peru - List of First Division Topscorers », sur www.rsssf.com, (consulté le 4 janvier 2018).
  6. (es) « Curiosidades - Universitario », sur www.webuniversitariodedeportes.blogspot.pe (consulté le 4 janvier 2018).
  7. (en) « Nílson Esidio Mora », sur www.soccer-db.info (consulté le 4 janvier 2018).

Lien externe[modifier | modifier le code]