Mystérieuse Maison Winchester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chambre à coucher de Sarah Winchester, au 2e étage

La Mystérieuse Maison Winchester (Winchester Mystery House) est une demeure située en Californie à San José, près de Santa Clara, célèbre dans le folklore américain pour sa réputation de maison hantée.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1862, William Wirt Winchester, fils d'Oliver Fischer Winchester (fondateur et président de la Winchester Repeating Arms Company) épouse Sarah Lockwood Pardee, future propriétaire de la maison (alors non encore construite). Le , le couple a une fille nommée Annie Pardee Winchester, qui meurt quelques semaines plus tard des suites d'une maladie infantile. Sarah Winchester tombe alors dans une profonde dépression. Le couple n'aura pas d'autres enfants.

William Wirt Winchester prend en la succession de son père à la Winchester Repeating Arms Company, le fabricant de la célèbre carabine à répétition par levier, mais il meurt en mars 1881, après avoir été atteint de la tuberculose.

Sarah Winchester se met très vite à penser qu'une malédiction s'abat sur elle et sa famille. Elle fait appel à un médium de Boston qui lui conseille de construire une maison pour elle et tous les esprits des personnes tuées par la carabine Winchester. Pour lui, elle vivra tant que la demeure sera en travaux[1].

En 1884, Sarah Winchester achète alors une ferme de huit chambres située près de Santa Clara. Elle dépense l'équivalent de 70 millions de dollars d'aujourd'hui pour la rénovation et l'agrandissement de la maison. Le travail est continu, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an pendant 38 ans. Les plans sont dessinés par Sarah qui, chaque nuit se retirait dans un salon privé (une unique pièce vide qu'elle seule pouvait fréquenter), faisant ainsi appel aux esprits lui indiquant sur plans les travaux à effectuer chaque jour. Le lendemain matin, elle remettait à son maître d'œuvre les plans en question. Les travaux se sont arrêtés le jour de la mort de Sarah Winchester en 1922.

La maison Winchester a été classée comme California Historical Landmark le [2]. Elle a été inscrite au Registre national des lieux historiques le [3].

Analyse[modifier | modifier le code]

Science et vie junior révèle[réf. nécessaire] qu'une historienne californienne, spécialiste de l'histoire de la Californie, a conclu à l'absence de documents d'époque sur l'existence du médium de Boston, de superstition ou crainte des esprits de Sarah et a trouvé, dans un journal de 1895, un article dans lequel l'auteur se demandait si Sarah ne serait pas superstitieuse au point de mourir si la construction de sa maison s'arrêtait, sans l'ombre d'une interview pour l'étayer. L'historienne a noté qu'au fil du temps, d'autres journaux se mirent à broder sur ce premier article, affirmant que si Sarah se tait, c'est parce que les journaux ont vu juste. L'historienne finit par découvrir un article du San Francisco Examiner de 1907 qui est celui qui affirme le premier, semble-t-il, que Sarah Winchester construit cette maison pour égarer les esprits. L'historienne et Science et vie junior concluent que Sarah Winchester n'a jamais craint d'esprits, et que toute l'histoire a été inventée.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, la maison Winchester est un monument historique national touristique comptant 160 pièces, dont 40 chambres, 10 000 carreaux de fenêtres, 47 foyers, 17 cheminées et quelques curiosités uniques comme des portes qui donnent sur le vide, des escaliers qui mènent au plafond, des placards sans fond ou des fenêtres sur le sol. De plus, elle possède des innovations très modernes à l’époque de construction. On y trouve ainsi un chauffage central, des toilettes d’intérieur, une plomberie sophistiquée, trois ascenseurs, des interrupteurs et même une douche d’eau chaude.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Radio

France-Culture : "La Maison Winchester" de Pierre Senges Réalisation : Jean-Matthieu Zahnd, Conseillère littéraire Caroline Ouazana

https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-samedi-noir/la-maison-winchester-de-pierre-senges

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article de besoindesavoir.com
  2. (en) « Winchester House », sur Office of Historic Preservation (consulté le 16 avril 2020).
  3. (en) « Winchester House », sur NPGallery: Digital Asset Management System (consulté le 16 avril 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :