Musique d'orgue en tant que musique de film

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un orgue de cinéma

L'orgue a été utilisé dans plusieurs musiques de film. Mais son emploi est resté suffisamment rare et la sonorité de l'instrument particulière pour en avoir rendu la musique souvent indissociable du film.

Musiques de film avec un ou plusieurs morceaux d'orgues[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Vingt Mille Lieues sous les mers[1]
L'Année dernière à Marienbad
  • Synopsis : Dans un grand hôtel de luxe, un homme tente de convaincre une femme qu'ils ont eu une liaison l'année dernière à Marienbad.
  • Identité : Film franco-italien réalisé par Alain Resnais (1961) - Avec Delphine Seyrig.
  • Musique : Francis Seyrig, interprétation à l'orgue par Marie-Louise Girod.
Rollerball
Doucement les basses
  • Synopsis : Un jeune et beau curé, l'abbé Medieu, qui se croyait veuf, découvre que sa femme est bel et bien vivante. Alors qu'il renonce à la prêtrise pour la retrouver, la supposée disparue prend le voile.
  • Identité : Film de Jacques Deray, France, 1970. Avec Alain Delon, Nathalie Delon, Paul Meurisse.
  • Musique : L'abbé Medieu joue de l'orgue à la fin de ses prêches jusqu'à faire exploser un tuyau ! Musique composée par Claude Bolling. Le titre du film est une allusion directe à la musique d'orgue.
Hoppity Pop (ONF 1946)
  • Genre : Film expérimental réalisé par Norman McLaren, sans caméra. Film sans commentaire.
  • Identité : Réalisé et produit par Norman McLaren en 1946. Durée 11 minutes.
  • Musique : De simples dessins à la plume sur la pellicule de 35 mm formant des figures multicolores se transforment en suivant le rythme d'un orgue de Barbarie.
Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit
Carnival of Souls[2]
  • Synopsis : Film fantastique en noir et blanc. À la suite d'une course de voitures improvisée, un véhicule transportant trois jeunes femmes tombe d'un pont et s'enfonce dans une rivière. Unique rescapée, Mary, une organiste professionnelle, part ensuite s'installer à Salt Lake City où son nouveau travail l'attend, mais des événements étranges surviennent bientôt ...
  • Identité : Film de Herk Harvey (1962) avec Candace Hilligoss.
  • Musique : La musique d'orgue est omniprésente, constituant la quasi-intégralité de la musique du film (seule une chanson provenant d'un juke-box fait exception) et contribuant en grande partie à son atmosphère inquiétante. L'héroïne est organiste et on la voit à de multiples reprises jouer de son instrument.
Solaris
The Tree of Life : l'arbre de vie

1965 : Le Majordome, de Jean Delannoy - Avec Paul Meurisse - Léopold, le valet de chambre. Dans une église, Paul Meurisse (Léopold le majordome) écoute, tout en suivant la partition, un extrait de la Passacaille en ut mineur BWV 582 de Jean-Sébastien Bach. La partition qu'il suit n'est pas la bonne, car il a en main le livre N° I de Marcel Dupré, alors que la Passacaille est dans le livre N° II.

En eaux troubles (film, 2008). Norvège. Film d'Erik Poppe. Drame.

Sources et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Eerily Prescient, Forbes, 15 avril 2002
  2. (en) Horror, the Film Reader de Mark Jancovich.