Carnival of Souls (film, 1962)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carnival of Souls.
Carnival of Souls
Carnival of Souls

Réalisation Herk Harvey
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 84 min
Sortie 1962

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Carnaval des âmes (Carnival of Souls) est un film fantastique américain réalisé par Herk Harvey, sorti en 1962.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la suite d'une course de voitures improvisée, un véhicule transportant trois jeunes femmes tombe d'un pont et s'enfonce dans une rivière. Unique rescapée, Mary, une organiste professionnelle, part ensuite s'installer à Salt Lake City où son nouveau travail l'attend, mais des évènements étranges surviennent bientôt ...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film fut tourné en seulement 3 semaines, pour un budget d'environ 30 000 $. Il marqua les débuts à l'écran de l'actrice Candace Hilligoss qui ne tournera par la suite que dans un seul autre film, The Curse of the Living Corpse, deux ans plus tard.

La durée du film varie de 78 minutes (version initialement sortie en salles) à 91 minutes (montage original), le film ayant été coupé pour mieux satisfaire les créneaux horaires de certains distributeurs de salles ou de drive-in.

Le parc de loisirs Saltair en 1900.

L'idée du film vint à Herk Harvey en découvrant le parc de loisirs Saltair, près de Salt Lake City, et notamment une étrange salle de bal en plein air désaffectée. Ce parc deviendra le cadre d'un des lieux-clés du film. Il disparut dans un incendie au début des années 1970, puis fut reconstruit (dans des dimensions plus modestes) au début des années 1980, mais fut inondé peu après par une crue du Grand Lac Salé. Il fut à nouveau reconstruit et rouvert en 1993 et sert désormais de cadre à des évènements musicaux.

Il existe une version colorisée du film, dans laquelle les zombis demeurent en noir et blanc.

Un remake du film fut réalisé en 1998 par Adam Grossman et Ian Kessner, avec Bobbie Phillips dans le rôle principal. Ce remake n'a finalement que peu de points communs avec l'œuvre originale, essentiellement le nom du film et la révélation finale. Le remake, sorti sous le nom accrocheur de Wes Craven presents Carnival of Souls (le producteur Wes Craven était alors très en vogue grâce à son film Scream), reçut des critiques négatives et sortit directement en vidéo.

L'actrice Candace Hilligoss lança dès la fin des années 1980 l'idée d'une suite au film original. Le projet démarra en juin 1993 lorsque Candace rencontra le producteur Peter Soby et l'aida durant un an et demi à monter le projet. Mais ce dernier écarta Candace du projet à son insu, et c'est par la presse qu'elle apprit que Peter Soby avait commencé le tournage d'un remake. Profondément déçue, se sentant abandonnée par ses amis d'antan (dont le réalisateur Herk Harvey, décédé entre-temps), elle refusa d'y faire un caméo[1].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Baert (dossier : Carnival of Souls, le bal des âmes perdues), « Reflets de terreur », Vertigo, Paris, Images en Manœuvres Éditions / Sueurs froides - Vertigo, no 26,‎ , p. 91-92 (ISBN 2-84995-026-2).
  • Safia Benhaïm (dossier : Carnival of Souls, le bal des âmes perdues), « Somnambules », Vertigo, Paris, Images en Manœuvres Éditions / Sueurs froides - Vertigo, no 26,‎ , p. 83-84 (ISBN 2-84995-026-2).
  • (en) Julie Brown, « Carnival of Souls and the Organs of Horror », dans Neil William Lerner (dir.), Music in Horror Film : Listening to Fear, New York / Londres, Routledge, coll. « Routledge Music and Screen Media Series », (1re éd. 2008), XI-240 p. (ISBN 978-0-41-599202-2, présentation en ligne), p. 1-20.
  • Émeric de Lastens (dossier : Carnival of Souls, le bal des âmes perdues), « Le regard d'Eurydice », Vertigo, Paris, Images en Manœuvres Éditions / Sueurs froides - Vertigo, no 26,‎ , p. 85-90 (ISBN 2-84995-026-2).
  • Stéphane du Mesnildot (dossier : Carnival of Souls, le bal des âmes perdues), « Les créatures du miroir », Vertigo, Paris, Images en Manœuvres Éditions / Sueurs froides - Vertigo, no 26,‎ , p. 93-95 (ISBN 2-84995-026-2).
  • (en) Lola Pons, « 44e Festival International du Film de La Rochelle : Screening of Carnival of Souls (USA, Herk Harvey, 1962), With concert by Invaders, Friday July 8, 2016 », Miranda : Revue pluridisciplinaire du monde anglophone, no 13,‎ (lire en ligne).
  • (en) Daniel Schweiger, « Carnival of Souls : The Re-Release of Herk Harvey’s ‘60s Horror Garners National Acclaim », Cinefantastique, vol. 20, no 5,‎ , p. 42-43 ; 59.
  • (en) Lawrence A. Walz, « Mary Henry's Journey from Owl Creek Bridge », Literature/Film Quarterly, vol. 23, no 4,‎ , p. 262-265 (JSTOR 43797790).
  • (en) Peter Wilshire, « Dead in the Water ? Dream and Reality in Carnival of Souls : The Eternal Circle of Life and Death », Off Screen, vol. 11, no 4,‎ (lire en ligne).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :