Muriel Byck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Muriel Byck
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 25 ans)
RomorantinVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
Arme
Conflit

Muriel Byck (née le et morte le ) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un agent secret britannique du Special Operations Executive (SOE).


Identités[modifier | modifier le code]

  • État civil : Muriel Tamara Byck
  • Nom de guerre SOE : « Violette »
  • Nom de code opérationnel SOE : BENEFACTRESS
    • Nom de code du Plan, pour la centrale radio : GOWN
  • Surnom : Michèle (pour les Résistants).

Situation militaire :

  • WAAF 1942, matricule 2071428 ACW ;
  • SOE, Section Officer, matricule 9111.

Pour accéder à une photographie de Muriel Byck, se reporter au paragraphe Sources et liens externes en fin d'article.

Famille[modifier | modifier le code]

  • Son père : Jacques Byck, Français juif ; né à Kiev, Ukraine, URSS ; il a adopté la nationalité britannique. Divorcé.
  • Sa mère : Luba Besia, née Golinska ; née à Lvov, Russie, URSS ; Française juive ; elle a adopté la nationalité britannique ; divorcée, remariée en 1943 : Mrs G.E. Leslie, 2 Bayfort Mansions, Warren Road, Torquay, Devon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

1918. Muriel Byck naît le 4 juin à Ealing, Londres.

1923-1924. Elle vit à Wiesbaden, Allemagne.

1926-1930. Elle est scolarisée au Lycée de Jeunes-filles de Saint-Germain-en-Laye, France.

1930-1935. Elle est au Lycée français de Kensington, Londres, SW7, où elle obtient le baccalauréat, avant d’aller à l’université de Lille, France.

1936-1938. Elle est secrétaire à Londres.

1937-1939. Elle est assistante metteur en scène au Gate Theatre.

Guerre[modifier | modifier le code]

1939-1941. Elle est travailleuse volontaire à la Croix-Rouge, au WVS (Women’s Royal Voluntary Service) et à l’Air Raid Precautions (Défense passive anti-aérienne) à Torquay.

1941-1942. Elle travaille au National Registration à Torquay.

1942. En décembre, elle rejoint les WAAF, où elle a le grade de Section Officer.

1943.

1944.

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Placé initialement à l'entrée de la ville, au bord de la route longeant la Sauldre, il est désormais situé à proximité du Musée de Sologne, quai de l’Île Marin.

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]

  • Photographie de Muriel Byck sur le site Special Forces Roll of Honour.
  • Michael Richard Daniell Foot, Des Anglais dans la Résistance. Le Service Secret Britannique d'Action (SOE) en France 1940-1944, annot. Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Tallandier, 2008, (ISBN 978-2-84734-329-8). Traduction en français par Rachel Bouyssou de (en) SOE in France. An account of the Work of the British Special Operations Executive in France, 1940-1944, London, Her Majesty's Stationery Office, 1966, 1968 ; Whitehall History Publishing, in association with Frank Cass, 2004. Ce livre présente la version officielle britannique de l’histoire du SOE en France.
  • Libre Résistance, bulletin d’information et de liaison, anciens des Réseaux de la Section F du S.O.E. (Special Operations Executive), Amicale BUCK, numéro 17, 2e trimestre 2006, page 4.