Monument équestre à Gattamelata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 24′ 05″ N 11° 52′ 47″ E / 45.40139, 11.87972

Monument équestre à Gattamelata
Image illustrative de l'article Monument équestre à Gattamelata
Artiste Donatello
Date 1443 - 1453
Type Sculpture en bronze
Dimensions (H × L) 340 × 390 cm
Localisation Piazza del Santo, Padoue (Italie)
La statue sur son socle-colonne.

Le Monument équestre à Gattamelata est une sculpture de bronze de Donatello commémorant le condottiere italien de la République de Venise Erasmo da Narni, dit Gattamelata ; elle est située sur la Piazza del Santo à Padoue.

Sa réalisation date de 1446-1453[1]. Elle mesure 340 × 390 cm, sur un socle de 780 × 410 cm.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la mort de Erasmo de Narni en 1443 et à ses funérailles dans l'église Saint-Antoine à Padoue, la caste des condottieri de la seigneurie de Venise commanda une sculpture en son honneur. Mesurant 340 × 390 cm, elle est la plus ancienne statue équestre de Renaissance et la première à réintroduire la grandeur du portrait équestre classique[2]. Après sa réalisation, la statue fut un exemple pour les sculptures postérieures en honneur des héros militaires[3].

Description[modifier | modifier le code]

La statue, qui représente le condottiere grandeur nature, en armure et tête nue, tenant son bâton de commandement, sur son cheval, a été réalisée par la méthode de la cire perdue. Les éléments de sa cuirasse, sa selle et le caparaçon sont finement décorés.

Le socle rectangulaire sous le cheval est posé sur un caisson du genre sarcophage historié qui comporte, sur le panneau bas-relief du côté droit, les armoiries de Gattamelata flanqué de deux génies ailés montrant l'armure de bataille du héros et son casque surmonté d'un chat (emblème du condottiere) en cimier ; sur le panneau bas-relief du côté gauche, deux autres génies ailés tiennent un écusson comportant un entrelacs et la signature du maître. Le tout repose sur une base arrondie en forme de colonne prolongeant la sarcophage à travers une avancée rectangulaire. Le bas comporte, de part et d'autre des portes symbolisant probablement l'entrée aux enfers.

Analyse[modifier | modifier le code]

Au lieu de réaliser le héros plus grand que nature, comme la statue équestre de Marc Aurèle à Rome, où une sorte de hiérarchie de dimension montre la puissance du sujet, Donatello utilise ici l'émotion, la position et le symbolisme pour transmettre le même message. La simple représentation de l'homme réel est suffisante pour transmettre sa puissance.

Pour le cheval les proportions sont moins harmonieuses (croupe et poitrail) ainsi que sa posture irréaliste (qui montre des pattes avancée et levées du même côté).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Draper, James David. Donatello (v. 1386–1466)
  2. (en)Kleiner, Fred S. Gardner’s Art Through the Ages, p. 551
  3. (en)Sullivan, Mary Ann. Equestrian monument of Erasmo da Narni, called Gattamelata.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thérond, La statue équestre de Gattamelata devant l'église Saint-Antoine à Padoue
  • Rolf C. Wirtz, Donatello, Könemann, Cologne 1998 (ISBN 3-8290-4546-8)
  • Pierluigi De Vecchi ed Elda Cerchiari, I tempi dell'arte, volume 2, Bompiani, Milan, 1999 (ISBN 88-451-7212-0)
  • Raphael Beuing, Reiterbilder der Frührenaissance. Monument und Memoria, Rhema-Verlag, Münster, 2010 (ISBN 978-3-930454-88-4)
  • Wilhelm von Bode, Donatello à Padoue: Gattamelata et les sculptures du Santo, traduit par Charles Yriarte, J. Rothschild, 1883.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :